unibet
Decathlon

Rams – Lions (28-19) : Cooper Kupp et Jalen Ramsey sauvent Los Angeles

Grâce à une énorme performance du receveur et une interception du corner, les Rams se sortent du piège tendu par Detroit.

Los Angeles Rams (6-1) — Detroit Lions (0-7) : 28-19

Dans un match qui voyait les deux quarterbacks, Matthew Stafford (28/41, 334 yards et 3 TDs) et Jared Goff (22/36, 268 yards, 1 TD et 2 INTs), retrouver leurs anciennes équipes, les stars de la soirée auront été un receveur et un cornerback. Dans la lignée de sa superbe saison, Cooper Kupp (10 réceptions, 156 yards et 2 TDs) a livré un nouveau match de mammouth. Jalen Ramsey lui est le responsable de l’interception qui met fin aux espoirs des visiteurs.

Il fallait au moins ça pour battre des Lions qui n’étaient pas venus pour faire de la figuration. Durant trois quart-temps et demi, Detroit est resté au coude à coude avec son adversaire avant de craquer sous le talent des Rams.

Cooper Kupp, le détonateur

Longtemps les Lions mènent la vie dure aux locaux. Jared Goff ne veut pas manquer son retour à la maison. Le lanceur est motivé et son running back va lui offrir un cadeau. Une passe-écran de 63 yards que D’Andre Swift (13 courses et 48 yards + 8 réceptions, 96 yards et 1 TD) amène jusqu’à la end-zone dès le premier drive de la partie (0-7). Dans la foulée, les Lions enchaînent un onside kick et un fake punt pour inscrire 3 points de plus. Los Angeles ne s’attendait pas à un début comme ça et doit réagir. Petit à petit, les Californiens vont reprendre le contrôle de cette rencontre. Non sans mal, car la défense de Detroit ne se laisse pas faire et harcèle Matthew Stafford. Forcément, elle le connait bien.

Après un field goal pour démarrer, les Rams parcourent 84 puis 74 yards pour inscrire leurs deux premiers touchdowns du match. Comme souvent, le détonateur s’appelle Cooper Kupp. Le receveur fait exploser les lignes arrière adverses et fait de la place. Van Jefferson en profite pour un touchdown de 11 yards, avant que Kupp se fasse justice lui-même en attrapant une passe de 2 yards (17-13). Mais même quand ils se retrouvent menés, les hommes de Dan Campbell n’abandonnent pas. Ils inscrivent même un dernier field goal en toute fin de première période pour rentrer aux vestiaires au plus près de leurs adversaires (17-16).

Matthew Stafford dépasse John Elway

Rebelote dès la reprise avec un nouveau coup de pied d’Austin Seibert. Cette fois, ces trois points permettent aux Lions de (re)passer devant (19-17). Les Rams se retrouvent dans une position difficile. Surtout que le match s’emballe, les deux équipes échouent sur des 4e tentatives et le ballon change de main frénétiquement. Deux hommes vont alors calmer tout le monde. Le premier l’a déjà fait en première mi-temps et récidive. Cooper Kupp attrape un ballon sur 59 yards avant d’inscrire un touchdown de 5 yards (25-19). Une fois de plus, Matthew Stafford peut le remercier. L’autre se nomme Jalen Ramsey. Le défenseur, toujours autant omniprésent (6 plaquages, 1 plaquage pour perte, 1 QB Hit, 1 passe défendue et 1 INT) intercepte son ancien coéquipier dans la end-zone pour mettre un terme à un drive qui devenait dangereux pour son équipe en fin de 4e quart-temps.

Los Angeles ajoutera un dernier field goal pour en terminer et Matthew Stafford s’impose donc contre ses anciens partenaires. Il dépasse par la même occasion John Elway au 12e rang des meilleurs lanceurs de touchdown de l’histoire. Pour les Lions en revanche, la saison galère continue. Une fois de plus ils ont montré de belles choses, une fois de plus ils reviennent bredouilles.

Partagez cet article sur : Twitter Facebook

L'info NFL en continu

Afficher les actus suivantes
Soutenez Touchdown Actu sur Tipeee

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés

TouchDown