unibet
Decathlon

Eagles – Buccaneers (22-28) : Tampa Bay était trop fort

Tampa Bay s'est fait peur mais remporte logiquement ce match.

Philadelphia Eagles (2-4) – Tampa Bay Buccaneers (5-1) : 22-28

Malgré un reveil tardif des Eagles, les Buccaneers ont dominé ce match, tant au sol que dans les airs. Tom Brady (34/42, 297 yards, 2 TD, 1 INT) semble plus immortel que jamais, alors que Leonard Fournette (127 yards, 2 TD) a réussi un des meilleurs matches de sa carrière sous les couleurs de Tampa Bay. Mis à part deux grosses interférences, la défense aussi a fait le travail.

En face Jalen Hurts (12/26, 115 yards, 1 TD, 1 INT, 44 yards au sol, 2 TD au sol) a réalisé un match moyen et n’a jamais semblé en mesure de faire la différence, pas aidé par un Nick Sirianni encore une fois dépassé. La défense a semblé en souffrance sur chaque action, et plus que jamais les faiblesses de cet effectif sont présentes.

Avec cette victoire Tampa est plus que jamais en course en NFC, alors que Philly semble se diriger vers une longue saison.

Un début de match offensif

La défense des Eagles a une spécialité : être fort contre les faibles et faible contre les forts. Et Tampa Bay c’est très fort. Tom Brady distribue dès le premier drive, il trouve quatre cibles différentes dont O.J. Howard (4ç yards, 1 TD) pour le touchdown après un modèle de play action (0-7).

Les Eagles répondent vite, dans un drive beaucoup moins chirurgical mais tout aussi efficace. Jalen Hurts passe deux fois sur 3e tentative, bien aidé par Quez Watkins (44 yards), avant que Jamel Dean ne commette une interférence de 45 yards pour offrir un gros gain aux Eagles. Zach Ertz (29 yards, 1 TD) finit le travail, et Philadelphie recolle (7-7).

Pas de quoi inquiéter Tom Brady, qui reçoit en plus l’aide de son jeu au sol par Leonard Fournette. La défense en zone n’inquiète pas Brady, qui trouve Antonio Brown (93 yards, 1 TD) pour reprendre de l’avance avec un touchdown (7-14).

Le rythme se calme, et les attaques multiplient les approximations. Jalen Hurts notamment lance une interception dans les bras de Jamel Dean, sur un lancé sous dosé et sur l’épaule intérieure du receveur, une erreur difficilement acceptable. Tampa Bay ne laisse pas passer l’occasion et l’incontournable Fournette marque un touchdown juste avant la mi-temps (7-21).

237 yards contre 73, Tampa Bay est en contrôle et l’interception concédé par Brady en find e premier acte n’aura pas d’autres conséquences que de donner à Anthony Harris une ligne de statistique.

Les boucaniers en contrôle

Le début de second acte est à l’image du premier : domination de Tampa au sol, et défense friable des Eagles. Fournette s’amuse, et le touchdown dans un match à sens unique (7-28). Cela aura au moins le mérite de réveiller les Eagles qui, profitant d’une nouvelle interférence, avancent et convertissent au sol sur un touchdown de Jalen Hurts (14-28). C’est poussif mais les Eagles reprennent (un peu) espoir.

Les Eagles ont même l’occasion de revenir plus proche, mais le field goal de Jake Elliott passe à droite après un bel effort des receveurs sur le drive, notamment Devonta Smith et Quez Watkins. Ce n’est que partie remise et Jalen Hurts marque un nouveau touchdown à la course après un superbe drive de Miles Sanders (66 yards) au sol (22-28).

Mais dans les grands moments les grands joueurs font la différence. Tom Brady trouve Antonio Brown en 3e tentative pour sceller le sort de ce match. Echec et mat.

Partagez cet article sur : Twitter Facebook

L'info NFL en continu

Afficher les actus suivantes
Soutenez Touchdown Actu sur Tipeee

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés

TouchDown