France Autriche Football americain

Ravens – Chiefs (36-35) : Lamar Jackson prend enfin le dessus sur Patrick Mahomes

Dans ce duel de MVPs, le lanceur de Baltimore a battu pour la première fois son homologue de Kansas City.

Baltimore Ravens (1-1) – Kansas City Chiefs (1-1) : 36-35

Lamar Jackson n’est peut-être pas le meilleur lanceur de NFL, mais une chose est sûre, c’est l’un des plus grands compétiteurs de la ligue.

Malmené en début de match, le quarterback a su trouver les ressources nécessaires pour faire jeu égal avec les Chiefs et leur attaque. Jackson (18/26, 239 yards, 1 TD et 2 INTs + 16 courses, 107 yards et 2 TDs) a notamment livré un dernier quart-temps de folie durant lequel il a mené un drive de 8 minutes jusqu’au touchdown avant de plier la rencontre grâce à une quatrième tentative gagnée à la course.

Longtemps en difficulté, la défense a aussi su élever son niveau de jeu dans les moments chauds. À l’image de ce fumble forcé par le rookie Odafe Oweh à moins de deux minutes de la fin, alors que les Chiefs n’avaient plus qu’à prendre les 3 points pour l’emporter. Patrick Mahomes (24/31, 343 yards, 3 TDs et 1 INT) de son côté n’a pas grand-chose à se reprocher si ce n’est de ne pas avoir su tuer le match plus tôt.

Une interception qui coûte cher

Pourtant, tout ne commence pas pour le mieux du côté de Baltimore. D’entrée, les Ravens sont obligés de courir après le score. Pour sa deuxième passe de la rencontre, Lamar Jackson vise Sammy Watkins qui glisse et laisse le champ totalement libre à Tyronn Mathieu. L’ancien Cardinal n’en demandait pas tant et file ramener ce ballon dans la end-zone adverse (0-7). Les Ravens viennent de laisser l’avantage à leurs adversaires, ils ne les reprendront qu’en toute fin de match.

Pendant un moment, ils arrivent à rester à hauteur, mais jamais à passer devant. Ils égalisent d’abord dans la foulée de cette interception sur un beau drive de 75 yards conclu par une action confuse (7-7) qui voit Devin Duvernay récupérer un fumble de Ty’Son Williams (13 courses pour 77 yards). Quelques minutes plus tard, alors qu’ils sont de nouveaux menés de 7 points (7-14) après une passe de 33 yards de Patrick Mahomes vers Demarcus Robinson, les locaux réussissent encore à revenir. Cette fois, c’est Latavius Murray qui parcourt les 5 yards qui le séparent de la end-zone pour remettre les deux équipes dos à dos.

Difficile de suivre le rythme de Mahomes

S’en suit alors un feu d’artifice offensif jusqu’à la fin du match. Et à ce petit jeu-là, on imagine mal les Chiefs s’incliner. Et pourtant… Après deux punts en début de match, Kansas City va mettre la machine offensive en marche. Bien aidé une fois de plus par Travis Kelce (7 réceptions, 109 yards et 1 TD) et malgré un Tyreek Hill en difficulté (3 réceptions pour 14 yards), Patrick Mahomes livre une performance de haut niveau une fois de plus. Il ajoute ainsi deux nouveaux touchdowns, dont un de 46 yards vers son tight end préféré. Sans oublier la course de 2 yards de Darrell Williams pour un touchdown juste avant la mi-temps.

Difficile donc de suivre le rythme pour Lamar Jackson et ses hommes. Pourtant, le MVP 2019 essaye. Il trouve notamment Marquise Brown (6 réceptions, 113 yards et 1 TD) sur un touchdown spectaculaire de 42 yards. Mais le lanceur est parfois imprécis. Résultat, l’écart se creuse et le champion AFC mène déjà de 11 points à la fin du troisième quart-temps (24-35). On pense alors que le match est plié et que Kansas City a fait le plus dur, mais Lamar Jackson et ces Ravens-là ont du cœur.

Une quatrième tentative osée

C’est le moment choisi par la défense pour resserrer l’étreinte autour de Patrick Mahomes. Les trois derniers drives se terminent par une interception, un punt et un fumble pour les Chiefs. Baltimore inscrit un 12-0 par le biais des jambes de son quarterback. Jackson score deux nouveaux touchdowns au sol et permet à son équipe de repasser devant (36-35). Il scelle définitivement le sort de cette rencontre à une minute de la fin quand son équipe à besoin d’un first down pour se mettre à l’abri.

Le quarterback court sur une quatrième tentative osée de la part de Jim Harbaugh et empoche une victoire qui va lui faire du bien à lui comme à son équipe. Côté Chiefs en revanche, ce n’est pas encore le moment de s’alarmer, mais la défense prend beaucoup trop de points.

Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires