Bills – Steelers (16-23) : Pittsburgh met en difficulté Josh Allen et envoie un message

Les Steelers ont survolé la deuxième mi-temps et démarrent leur saison de la meilleure manière possible.

Buffalo Bills (0-1) – Pittsburgh Steelers (1-0) : 16-23

C’était l’une des belles affiches AFC de la première semaine de saison régulière NFL. Bien décidés à aller loin cette année, les Bills accueillaient les Steelers dans leur maison avec la volonté de faire passer un message à la ligue contre le champion de l’AFC Nord 2020. Sauf qu’au final, c’est bien Pittsburgh qui a fait forte impression en allant s’imposer sur le terrain des Bills grâce à une très grosse solidité défensive.

Vive les défenses !

Dans un stade de Buffalo plein à craquer pour la première fois depuis la saison 2019, les fans des Bills n’ont pas besoin d’attendre longtemps pour s’enflammer. Sur le kickoff, Isaiah McKenzie réalise un superbe retour de 75 yards qui permet aux locaux de se retrouver tout de suite en excellente position sur le terrain. Plutôt une bonne manière de lancer une saison. Cependant, la défense des Steelers plombe l’ambiance et empêche Josh Allen (30/51 à la passe, 270 yards, 1 TD, 1 fumble perdu) et ses coéquipiers d’avancer. Les Bills sont limités à un field goal (3-0), et le ton est donné pour le reste de la première mi-temps.

Les attaques de Buffalo et Pittsburgh ne trouvent que très peu de solutions. Le quarterback vétéran des Steelers Ben Roethlisberger (18/32, 188 yards, 1 TD) – qui évolue derrière une ligne offensive jeune et transformée – est mis sous pression, tandis que le jeu de course des visiteurs ne donne rien non plus. Côté Bills, l’attaque galère également pour trouver son rythme, les rares opportunités sont manquées, et les pénalités n’aident pas. Josh Allen relâche également un ballon sur un sack de T.J. Watt, qui ne perd pas de temps pour justifier son nouveau contrat. Sans conséquence cependant pour Buffalo.

Il faut en fait attendre les dernières minutes de la première mi-temps pour enfin voir l’une des deux attaques construire un vrai drive, et il s’agit de celle des Bills. Allen enchaîne les passes complétées vers Stefon Diggs (9 REC, 69 yards) et Cole Beasley (8 REC, 60 yards) notamment. Mais parmi elles, on a surtout une réception de 37 yards signée Gabriel Davis alors que la défense des Steelers possédait… 12 joueurs sur le terrain. Quelques jeux plus tard, le jeune quarterback de Buffalo trouve ce même Davis dans la end zone pour le premier touchdown du match (10-0).

Buffalo Bide

Si la première mi-temps a tourné à l’avantage des Bills, ce n’est pas du tout la même histoire en seconde. Dès le premier drive du troisième quart-temps, les hommes de Mike Tomlin montrent qu’ils possèdent de meilleures intentions, eux qui avancent bien grâce notamment à de belles réceptions de Chase Claypool (3 REC, 45 yards) et Eric Ebron. Pittsburgh doit certes se contenter d’un field goal (10-3), mais le score est enfin débloqué pour eux, et les points vont vite s’accumuler.

Encore une fois, la défense des Steelers fait un très gros boulot pour aider l’équipe. Car sur les deux prochains drives des Bills, ces derniers ratent une conversion sur un quatrième down. Le cornerback Cameron Sutton se montre notamment décisif au bon moment, et tout cela donne des ailes à l’attaque. Après un second field goal obtenu grâce à un jeu aérien de plus en plus efficace (10-6), les Steelers profitent d’une interférence défensive ainsi que d’une grosse course de leur rookie Najee Harris (16 courses, 45 YDS) pour se retrouver dans la zone rouge adverse. Et derrière, c’est le receveur Diontae Johnson (5 REC, 36 YDS, 1 TD) qui fait la différence (10-13).

Pour la première fois du match, les Steelers atteignent la terre promise et sont en tête. Ils ne lâcheront plus jamais cet avantage. Au contraire, il se creuse sur un punt bloqué qui se termine en touchdown (10-20). Pittsburgh vient d’inscrire 20 points d’affilée sans rien concéder, de quoi démoraliser les fans des Bills. Ces derniers reprennent un peu espoir quand le jeu de course de leur équipe favorite devient enfin un facteur dans ce match, et que Buffalo revient à une possession à travers un coup de pied à cinq minutes de la fin (13-20). Mais Ben Roethlisberger fait du Big Ben et le kicker des Steelers Chris Boswell est clutch. 13-23 pour Pittsburgh, et un dernier field goal de Buffalo (16-23) ne changera rien au dénouement de la rencontre.

Partagez cet article sur : Twitter Facebook
ESPN Player

L'info NFL en continu

Afficher les actus suivantes
Soutenez Touchdown Actu sur Tipeee

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés