Touchdown Shop

Carson Wentz de retour, mais la vaccination ne passe pas chez les stars des Colts

Des stars de l'équipe comme Darius Leonard ou Carson Wentz ne sont pas encore vaccinées, ce qui agace l'encadrement.

Ce jeudi, les Colts ont retiré Carson Wentz (QB) de la liste Covid-19. S’il y était, c’est parce qu’il était cas contact d’une personne testée positif. Ce régime ne s’applique qu’aux joueurs non-vaccinés. Si son statut était jusque-là inconnu, l’incident a confirmé que Wentz n’était pas encore vacciné. L’ancien lanceur des Eagles est revenu sur ce point en conférence de presse.

« Cela (la vaccination) a été un processus fluide pour moi tout ce temps » a déclaré Wentz, selon l’Indianapolis Star. « C’est un processus. Je pèse tous les pour et les contre. Cela me tient éveillé la nuit, et beaucoup de choses passent par ma tête mais c’est là où l’on en est », a-t-il ajouté avant de conclure : « Je ne vais pas prétendre être un expert du vaccin ou du virus… c’est là que nous en sommes ».

La situation est similaire pour Darius Leonard (LB). Ce jeudi, le double First-Team All Pro a confirmé ne pas être vacciné, estimant avoir besoin de « plus d’informations » pour prendre sa décision. Il s’en est également pris au protocole NFL sur les cas contact, toujours d’après l’Indianapolis Star.

« Cela peut être quelqu’un de vacciner qui nous met dehors (en étant positif). Et quand on se fait prendre, ils ne disent pas qui est positif. Devinez qui en supporte les conséquences ? Les non-vaccinés. Ils en prennent plus dans la poire » a critiqué Leonard.

Du côté de l’encadrement, la situation pose évidemment problème. Alors qu’une équipe comme les Buccaneers a atteint les 100% des membres de la franchise vaccinés, cet écart pourrait créer un déséquilibre significatif au niveau sportif en cas d’éruptions de cas. « Il y a des conséquences à ne pas être vacciné » a déclaré le manager général Chris Ballard à des journalistes mercredi.

L’entraîneur Frank Reich n’a lui pas caché son agacement.

“J’ai eu beaucoup de conversations et il est juste de dire que, parfois, je m’agace »a témoigné Reich mardi. « J’essaie d’écouter et de respecter, mais je n’ai pas peur de dire ce que je pense et ce que j’estime être correct » a-t-il ajouté.

Evidemment, ce ne sont pas des conditions idéales pour démarrer une longue saison de 17 matchs.

Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires