unibet

[Le bon numéro] #54 : Brian Urlacher, un Orc dans la terre du milieu

Encore et toujours les Bears dans ces numéros défensifs.

Un joueur est reconnaissable à son style de jeu, sa personnalité, son physique… mais aussi son numéro. Signe d’un fort attachement, les joueurs gardent souvent le même numéro (si possible) lorsqu’ils changent d’équipe, et il devient parfois un outil de communication.

Durant 99 épisodes, nous allons parler des meilleurs joueurs par numéro en NFL. Avec à chaque fois un titulaire et un remplaçant.

Dans ce 54e épisode, encore un ours féroce.

Titulaire : Brian Urlacher (LB, Chicago Bears 2000-12)

Nous avons plusieurs fois évoqué la défense des Bears des années 80, mais ce n’est pas la seule belle époque de Chicago de ce côté du terrain. Les années 2000 sont également une belle période, et l’homme qui incarne cette domination est le linebacker Brian Urlacher.

Bien que provenant de la modeste université de New Mexico, il est sélectionné 9e à la draft tant il est dominant. Rookie de l’année en 2000, il est dès sa première saison productif et polyvalent : 124 plaquages (1361 en carrière), 8 sacks (41,5), 5 passes défendues (90) et 2 interceptions (22).

Défenseur de l’année en 2005, il porte avec la défense les Bears jusqu’au Super Bowl la saison suivante, malgré une attaque faible menée par Rex Grossman. Il est un symbole d’une époque où les linebackers intérieurs sont roi, ce qui n’est plus le cas dans la NFL moderne. Dominant pendant plus d’une décennie, il était intimidant et talentueux, et le poste de titulaire est indiscutable.

Remplaçant : Randy White (LB-DL, Dallas Cowboys 1975-88)

Choisi en deuxième position de la draft en tant que linebacker, Randy White a dû attendre trois saisons pour devenir titulaire. Repositionné en defensive tackle, il va rapidement rattraper le temps perdu. Pro Bowler en 1977, il va devenir All Pro la saison suivante avec 16 sacks en autant de matches.

1977 est l’année la plus importante de la carrière de White, puisqu’il a également réussi l’exploit de devenir co-MVP du Super Bowl lors d’une victoire contre les Denver Broncos. Ce sera sa seule bague puisqu’il participe également aux deux défaites contre les Steelers dans les grands matches.

Nonuple Pro Bowler et All Pro, White est un monster statistique et un des plus grands défenseurs de l’histoire des Cowboys. Hall of Famer, l’homme aux 111 sacks est également membre de l’équipe du centenaire. Remplaçant de luxe ici, il n’a pas à rougir de la comparaison avec Urlacher.

Mentions : Zach Thomas (LB), Bobby Wagner (LB), Chuck Howley (LB), Ed Flanagan (C), Bob Johnson (C), Brian Waters (G)

Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires