[Draft 2022] Si j’étais un espoir : Jalen Wydermyer (TE), la tour de contrôle

Parce que les tight-ends sont de plus en plus des armes offensives, Jalen Wydermyer sera très convoité à la draft 2022.

Alors que la saison universitaire se déroule parallèlement à celle en NFL et en attendant les fiches draft d’après-saison, la rédaction de TDActu vous propose un coup de projecteur sur les futures pépites qui rejoindront la NFL en 2022.

Jalen Wydermyer

Né le 20 décembre 2000 à Dickinson, Texas
1m96 pour 120 kilos
Tight-End, Texas A&M, junior

S’il n’est pas aussi explosif que Kyle Pitts (4e de la draft 2021), Jalen Wydermyer est le tight-end avec le plus de potentiel, pour être le prochain à entendre son nom au 1e tour. Très costaud et bon bloqueur, il est aussi cette arme offensive, si précieuse pour faire avancer les chaines au milieu du terrain. Il sait aussi conclure en beauté un drive dans la zone d’en but.

Si j’étais une qualité : athlétique

Jalen Wydermyer sait jouer de son gabarit imposant pour aider les hommes de ligne offensive : pour contenir un assaillant en protection ou pour bloquer en situation de course. Volontaire et rapide, Jalen Wydermyer adore aller au contact avec un linebacker. le coureur Isaiah Spiller aime l’avoir devant lui sur le second rideau.

Jalen Wydermyer se sert également de son physique pour s’imposer lors des réceptions contestées. Si les tight-ends sont aussi ciblés dans la zone d’en but, la plupart de leurs apports en réception le sont au milieu du terrain : là où se trouvent de musculeux linebackers et des safeties cogneurs. Costaud mais aussi un bon coureur de tracés, Jalen Wydermyer se sert de ses deux qualités pour gagner des yards après réceptions. En 2019, il avait capté 32 passes avec 14 yards en moyenne par réception (46 réceptions à 11 yards de moyenne en 2020).

Si j’étais un défaut : dernier palier à franchir

Si le joueur a encore des progrès technique à faire, Jalen Wydermyer est complet. Pour faire augmenter sa cote auprès des scouts NFL, c’est surtout une progression générale qu’il doit montrer : passer de bon joueur à fort potentiel à joueur d’impact. En 2020, il devra faire avec un nouveau quarterback, après la draft de Kellen Mond par les Vikings en NFL. Et, hormis le polyvalent Ainias Smith (RB/WR), il est l’homme à surveiller pour toutes les défenses aériennes adverses. Jalen Wydermyer va donc devoir montrer qu’il toujours capable de peser sur les matchs, dans ces conditions.

Si j’étais une stat : 12 touchdowns

Parce que son talent lui permet d’être titulaire dès sa saison freshman, Jalen Wydermyer a inscrit 6 touchdowns en 2019 puis 6 encore en 2020. Grand et doté de long bras, il est un receveur fiable, capable d’être l’option numéro 1 d’une attaque. En 2021, il pèse moins sur le jeu offensif en raison de la blessure de son quarterback titulaire. Face à Arkansas samedi dernier (25 septembre), il s’est souvent retrouvé démarqué sans que son quarterback ne le cible. Il est par contre toujours aussi précieux en tant que bloqueur.

Si j’étais un joueur NFL : David Njoku (Browns)

Comme décrit dans le paragraphe « si j’étais une qualité », Jalen Wydermyer est un joueur usant de son physique. Quand alors encore au lycée, il avait failli rejoindre une université car son modèle y jouait : David Njoku (Browns), alors à l’université de Miami. Jalen Wydermyer propose des similitudes avec ce joueur mais son potentiel offensif semble plus élevé. Davantage capable d’aider la ligne offensive mais aussi, plus compétent pour se démarquer.

Si j’étais un choix de draft : 2e partie du 1e tour

Un peu moins rapide que Darren Waller (Raiders) mais plus costaud, Jalen Wydermyer peut devenir un joueur important, dès sa saison rookie en 2022. Alors, vu les évolutions des attaques en NFL, un tight-end de cette qualité pourrait être choisi au 1e tour de la draft 2022.

Si j’étais une équipe NFL : New York (Jets ou Giants)

En 2022, les Jets auront à nouveau deux choix dans le 1e tour de la draft : le leur et celui des Seahawks. Avec un jeune quarterback en charge de l’attaque et, avec entraineur et coordinateur offensif venant des 49ers de San Francisco, la tentation d’améliorer l’attaque avec un tight-end sera une probabilité forte lors de la draft 2022. L’autre équipe de New York les Giants pourrait également utiliser ses talents. Après le flop Evan Engram, la capacité de Jalen Wydermyer serait un bon complément des nouveaux receveurs Kenny Golladay et Kadarius Toney. Sa compétence en tant que bloqueur serait également un atout pour une ligne offensive en difficulté. Bien entendu d’autres franchises seront intéressées comme celle des Jaguars voulant aider un Trevor Lawrence en développement. La cote actuelle du joueur le situe entre les choix 20 et 50 de la prochaine draft.

À voir cette saison

  • contre Alabama le 09 octobre
  • contre Auburn le 06 novembre
  • @LSU le 27 novembre

Si de nombreuses franchises NFL proposent des « inside » (les coulisses), c’est également le cas de certaines universités, notamment celle de Texas A&M, dont voici le dernier hebdomadaire en date :

Tags →  
Partagez cet article sur : Twitter Facebook

L'info NFL en continu

Afficher les actus suivantes
Soutenez Touchdown Actu sur Tipeee

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés