[Le bon numéro] #41 : Eugene Robinson, constance et talent

Un safety marquant des années 90 ? Vous êtes au bon endroit.

Un joueur est reconnaissable à son style de jeu, sa personnalité, son physique… mais aussi son numéro. Signe d’un fort attachement, les joueurs gardent souvent le même numéro (si possible) lorsqu’ils changent d’équipe, et il devient parfois un outil de communication.

Durant 99 épisodes, nous allons parler des meilleurs joueurs par numéro en NFL. Avec à chaque fois un titulaire et un remplaçant.

Dans ce 41e épisode, un homme fiable et un héros oublié.

Titulaire : Eugene Robinson (S, Seattle Seahawks 1985-95, Green Bay Packers 1996-97, Atlanta Falcons 1998-99, Carolina Panthers 2000)

Les années 1990 sont riches en defensive backs de talents, et Eugene Robinson en fait partie. L’ancien joueur de Colgate s’est rapidement imposé comme le leader de la défense des Seahawks, devenant dans le début des années 90 un des meilleurs safetys de la ligue.

Mulitple pro Bowler et All pro en 1993 après une saison à 9 interceptions, il rejoint les Green Bay Packers en 1996, lui donnant l’occasion d’intégrer une des meilleures équipes de la ligue. Avec LeRoy Butler, il forme le meilleur duo de safety de la ligue, et il remporte le SuperBowl dès sa première année contre les Patriots.

Membre de l’équipe type des Seahawks pour le 35e anniversaire de la franchise, il remporte haut la main la place de titulaire après une carrière riche qui fait de lui un joueur dont on se souvient près de 30 ans plus tard.

Remplaçant : Matt Snell (RB, New York jets 1964-72)

Petite exception dans ce classement, Matt Snell n’a pas connu toute sa carrière durant l’ère du Super Bowl, mais il a marqué de son empreinte le Super Bowl III avec les New York Jets. Si ce match est connu notamment pour la promesse de Joe Namath, Snell a activement participé à cette victoire surprise des Jets.

Auteur dune carrière plus qu’honorable, avec 4 sélections All-AFL et trois All Star, il aurait largement pu rpétendre au titre de MVP du Super Bowl avec ses 121 yards en 30 courses et un touchdown. L’histoire l’a oublié au profit de Namath, mais ce dernier est loin de gagner ce Super Bowl seul et il doit beaucoup à Snell.

Mentions : Charlie Waters (DB), Phil Villapiano (LB), Randy Logan (DB), Antoine Bethea (S), Tom Matte (RB/QB)Todd Lyght (DB)

Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Articles NFL similaires
Retrouvez des articles NFL qui pourraient vous intéresser

L'info NFL en continu

Afficher les actus suivantes
Soutenez Touchdown Actu sur Tipeee

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés
Parier en ligne sur la NFL avec