[Fiches Draft] Teven Jenkins (OT), l’art de la guerre

Intelligent et agressif, Teven Jenkins est le meilleur tackle dont vous n'entendez jamais parler.

Teven Jenkins – Tackle Offensif – Oklahoma State

Taille : 2m

Poids : 144 kilos

Position estimée dans la draft : 20-40

Stats 2020 : 7 matchs, 448 jeux, 0 sack autorisé

Comparaison NFL : Jake Matthews (Falcons)

Points forts

– Puissant
– Polyvalent
– Intelligent

Teven Jenkins est du genre costaud et sachant se servir de sa force. Il sait, en NCAA en tout cas, imposer sa volonté au pass-rusher adverse. Equilibre du corps et donc bon transfert de force depuis ses pieds jusqu’à ses mains (violentes), il coche toutes les cases pour performer en situation de passe comme de course. Lors de son Pro Day, il a soulevé 36 fois la barre de 100 kilos (développé-couché) et cette force s’est vu sur le terrain : Teven Jenkins ressemble à un boxeur, ne lâchant pas des yeux son opposant tout en reculant, attendant le bon moment pour le contrer, n’hésitant pas à ensuite le mettre au sol. Teven Jenkins est un combattant aimant le duel, ne stoppant son effort seulement quand son adversaire est battu.

Si Teven Jenkins a surtout joué comme tackle droit avec Oklahoma State, il a néanmoins pu expérimenter durant son cursus d’autres positions, cette flexibilité est bien entendu précieuse pour une équipe NFL où les blessures sont possibles chaque saison, notamment pour les gabarits les plus imposants : 35 matchs, 26 comme tackle droit, 7 comme tackle gauche et 2 comme guard droit.

Teven Jenkins n’est pas seulement puissant, il sait aussi battre son adversaire en utilisant sa technique et son cerveau. Quatre années au lycée, quatre années où il a été reconnu sur le plan scolaire. Comme évoqué lors du podcast sur les linemen offensifs, Teven Jenkins a une « tête de premier de la classe », mais son gabarit fait qu’il n’a jamais été un souffre-douleur !

Sur l’exemple vidéo ci-dessous deux exemples de cette intelligence : l’utilisation d’un premier pas rapide qui lui donne, la plupart du temps, l’avantage sur l’assaillant voulant le déborder. Ce n’est pas par hasard si Teven Jenkins n’a concédé aucun sack en 2020 (448 jeux) ni aucun sack en 2019 (864 jeux) ! Sur le second exemple, son intelligence est encore à l’œuvre en feintant le pass rusher avec son jeu de mains, pour mieux le déséquilibrer : « tu vois ma main ? tu ne la vois plus. c’est fini, je t’ai eu » !

Les duels dans les tranchées sont véritablement des un contre un, un tackle doit savoir imposer sa volonté et dicter le jeu et pas seulement, être passif et réagir à ce que fait le défenseur. Teven Jenkins est un maitre dans cet exercice. Voici deux extraits d’une vidéo de Brett Kollmann (disponible sur youtube)

Points faibles

– Qualités athlétiques
– Coté droit

Teven Jenkins n’est ni lent ni lourd, ses capacités athlétiques sont largement dans la moyenne des tackles offensifs déjà présents en NFL. Mais il n’est pas ce « monstre athlétique » que sont, dans deux registres différents, Penei Sewell (Oregon) et Samuel Cosmi (Texas).

S’il a aussi connu le coté gauche de la ligne, Teven Jenkins s’est aligné du coté droit l’énorme majorité de sa carrière universitaire. Si besoin, il pourrait jouer à nouveau jouer à gauche, comme le prouve Jedrick Wills avec les Browns. Pourtant, le conserver sur le coté où il a des automatismes serait intelligent mais pourrait, du coup, restreindre le nombre d’équipes intéressées.

Destinations possibles

Raiders, Bears, Jets, Steelers, Ravens, Dolphins

Teven Jenkins a joué quatre saisons avec Oklahoma State dont trois comme titulaire et cela se voit. Comme tout rookie, il devra travailler pour le niveau supérieur mais il n’est pas un pari, il est prêt.

Les Raiders ont perdu Trent Brown et Gabe Jackson lors de cette intersaison, soit le coté droit de leur ligne (en plus de leur Centre). Ils ont donc besoin d’un joueur prêt à tenir le poste dès sa première saison. Les Bears se sont séparés de Bobby Massie, Andy Dalton devrait donc sentir le vent arriver du coté de Germain Ifedi. Les Jets seraient d’inspiré d’ajouter un pendant à Mekhi Becton (avec le choix 23 ou le 34) alors que la situation de Orlando Brown pourrait connaitre un rebondissement du coté de Baltimore. Les Dolphins sont-ils sur de ce qu’ils ont à ce poste avec Robert Hunt ?

Tags →  
Partagez cet article sur : Twitter Facebook

L'info NFL en continu

Afficher les actus suivantes
Soutenez Touchdown Actu sur Tipeee

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés
Parier en ligne sur la NFL avec