[Intersaison] War Room – Kansas City Chiefs : retrouver la ligne mais pas que…

Les bases sont très solides à Kansas City, il ne manque que quelques finitions pour retrouver les sommets

La saison 2020 vient de se terminer, et dès le 17 mars prochain, la campagne 2021 ouvrira ses portes. Touchdown Actu en profite donc pour vous proposer un tour d’horizon des différentes franchises pendant l’intersaison. Quels joueurs garder et couper ? Quel agent libre prolonger ? Quelles recrues observer ? Voici quelques idées, franchise par franchise. A l’honneur, aujourd’hui, les Kansas City Chiefs

Bousculés comme jamais depuis la prise de pouvoir de Patrick Mahomes, les Chiefs ont failli à leur mission en ne parvenant pas à soulever le trophée Lombardi pour la 2e année de suite. En cause une attaque complètement annihilée lors du Super Bowl et une défense prise à défaut par « ce diable de Tom Brady ».

Cette défaite a au moins permis à la franchise d’identifier ces axes d’amélioration pour la saison à venir. Mais la mission pour améliorer l’équipe, et lui permettre de viser une troisième finale en 3 ans, n’est pas simple. Kansas City a peu d’argent à disposition, des gros contrats à gérer et plusieurs escouades à améliorer. Il va donc falloir être malin.

Les tauliers

1. Patrick Mahomes (QB)
2. Tyreek Hill (WR)
3. Travis Kelce (TE)

Oui, Tyrann Mathieu et Chris Jones sont des excellents joueurs en NFL et des piliers de l’équipe. Néanmoins, quand l’on voit ces Kansas City Chiefs évoluer depuis trois saisons, on ne peut s’empêcher de penser que les tauliers de cette équipe sont avant tout en attaque.

Non pas que des Tyreek Hill ou Travis Kelce soient intrinsèquement supérieur à leurs collègues en défense, mais c’est quand ils réussissent à défaire l’adversité que Kansas City semble le plus inarrêtable et le plus fort. Les performances individuelles de ces deux joueurs semblent peser un peu plus dans la victoire finale de Kansas City que celles des autres.

Le taulier numéro 1 de la franchise ne peut être que Patrick Mahomes. Le quarterback est probablement le meilleur joueur à son poste, il est le leader et le visage de sa franchise. Il n’y pas forcément besoin de développer les stats et faits d’armes du joueur, pour savoir qu’il sera en 2021 l’arme numéro 1 de son équipe pour jouer le titre.

Les indésirables

Situation compliquée à Kansas City, puisque les Chiefs sont actuellement au-dessus du plafond de masse salariale autorisée. Avec près de 20 millions en trop, Kansas City va devoir faire des choix au niveau des contrats. Dans ce contexte, le contrat d’Eric Fisher, cumulé à sa blessure, a été utilisé comme un moyen d’économiser (près de 12 millions de sauver en se séparant du joueur).

Dès lors la solution pour les Chiefs semble plus être dans la capacité à convertir de l’argent en bonus sur les contrats de Patrick Mahomes, Travis Kelce et Chris Jones, plutôt que de trouver des « indésirables » dans l’effectif.

L’homme de l’été

Brett Veach – Manager Général

Prolongé en novembre 2020 avec le statut d’homme qui a « poussé » pour drafter Patrick Mahomes et qui a su garder les stars de son équipe (Kelce, Hill, Jones, Clark, Mathieu…), Brett Veach n’est pas en danger à Kansas City. Cependant, cette intersaison pourrait bien être la croisée des chemins pour Veach et la franchise.

Le manager général a jusqu’à maintenant eu une stratégie de construction de l’effectif assez distinguable : des échanges pour des stars (Franck Clark), des Drafts agressives (5 montées pour aller chercher des joueurs), de l’argent investi à la free agency (Watkins, Mathieu…) ou encore des choix assumés sur la « position-value » des joueurs à la draft (pas de lineman offensif avant le 3e tour, des cornerbacks pris sur le tard…). On l’a dit, cette stratégie a porté ses fruits. Mais est-elle suffisante, ou la bonne, pour créer une dynastie sur le long terme ?

Car Veach n’a pas que de réussite et c’est notamment via la Draft que l’on s’en rend compte. D’abord, on peut lui reprocher le manque de talent de calibre pro-bowler ou all-pro drafté. Or, pour rester compétitif avec de nombreux gros contrats, la franchise doit pouvoir tous les ans récupérer des joueurs de haut-niveau via la draft ou à minima des titulaires solides. Si c’est un peu le cas en défense sur l’aspect titulaire (Nnadi, Thornhill, Felton…), c’est nettement moins visible en attaque. Mecole Hardman ne donne pas le sentiment de pouvoir être plus qu’un gadget, Clyde Edwards-Helaire ressemble plus à un petit plaisir qu’à un choix réfléchi et les linemen offensifs ne sont pas ciblés.

Cette question de la valeur accordée au poste peut notamment être reprochée pour le groupe de cornerbacks qui manque de talent et surtout pour le groupe d’hommes de la ligne offensive (2 joueurs draftés en 3 ans). Une situation qui est d’autant plus préoccupante avec le renvoi des deux tackles de la franchise et la perspective d’avoir trois titulaires de la ligne free agent en 2021.

Sans renier sa philosophie et son agressivité qui ont permis aux Chiefs d’être là où ils en sont, Veach doit montrer durant cette intersaison qu’il est capable de changer et d’ajuster sa stratégie. Deux axes semblent particulièrement importants : l’attention accordée à la ligne offensive et l’attitude à la Draft. Veach n’a jamais effectué d’échange pour « reculer » à la Draft, peut-être devrait-il y songer pour multiplier les choix et atouts de l’équipe. Enfin, il devra aussi restructurer plusieurs contrats pour ramener l’équipe dans la limite du salary cap.

C’est cette capacité de Veach à s’ajuster cette intersaison qui pourrait faire la différence entre une équipe des Chiefs en mesure d’installer une « dynastie » ou une équipe très compétitive mais incapable de s’installer sur la longueur.

Le top 5 des free agents

1. Austin Reiter (C)
2. Sammy Watkins (WR)
3. Bashaud Breeland (CB)
4. Daniel Sorensen (S)
5. Demarcus Robinson (WR)

Les autres : Alex Okafor (DE), Kelechi Osemele (G), Mike Remmers (T), Tanoh Kpassagnon (DE), Damien Wilson (LB) …

Les profils des joueurs libres du côté de Kansas City sont globalement les mêmes, c’est-à-dire des joueurs de niveau correct ayant eu leur part dans la conquête du titre en 2019 et la finale en 2020, mais pour lesquels les Chiefs pourraient trouver des remplaçants meilleurs via la free agency ou la Draft.

Leur retour chez les Chiefs se fera donc via un subtil équilibre entre la valorisation de leur rôle et expérience dans l’équipe, le salaire acceptable pour les deux camps et l’attrait que le joueur peut susciter sur le marché. À ce titre, le centre Austin Reiter et le safety Daniel Sorensen sont les deux re-signatures les plus probables tant les deux joueurs semblent avoir le soutien du coaching staff et pourraient être enclin à accepter des salaires moins importants. Bashaud Breeland pourrait également être dans cette situation avec un niveau correct en 2020, mais quelques « red flags » (suspension, blessures…) qui pourrait l’inciter à signer un contrat d’un an chez les Chiefs. Quoiqu’il en soit, ces retours n’empêcheront pas le manager général de leur trouver des futurs remplaçants via la Draft.

Pour Sammy Watkins et Demarcus Robinson, c’est le marché qui devrait dicter les choix de la franchise. A priori, Kansas City ne retiendra pas les deux receveurs : Watkins, autour de 9 millions la saison, semble trop cher et Robinson n’a jamais semblé pouvoir dépasser le rôle de gadget dans cette escouade. Leur retour ne se fera que si les deux joueurs n’ont aucune offre alléchante et que Kansas City en profite alors pour conclure des « deals » amis.

Le top des besoins

– backfield défensif
– defensive end
– lineman offensif
– receveur

En défense, les Chiefs ont besoin de renforcer leur arrière garde. Que ce soit au niveau du talent ou du nombre, d’autant plus avec de possibles départs de joueurs libres, la franchise doit renforcer ce secteur. C’est d’autant plus important que l’équipe et son coordinateur défensif sont des partisans des formations avec plus de 5 à 6 joueurs du backfield défensif sur le terrain (seuls les Rams et Packers font plus).

Sur la ligne defensive, les Chiefs ont besoin d’un joueur à l’opposé de Franck Clark pour apporter plus de pression sur le quarterback adverse. Avec Okafor, Kpassagnon et Charlton libres, les Chiefs ont aussi bien besoin d’un renfort quantitatif que qualitatif pour cette escouade. La draft devrait être la ressource utilisée pour cette escouade et son renfort.

En attaque, les Chiefs ont de nombreux besoins. Tout le monde pense forcément à la ligne offensive à la suite de la faillite collective de celle-ci lors du Super Bowl. La situation de cette escouade ne semblait pas si alarmant avec les nombreuses blessures subies par la franchise en 2020, mais depuis les coupes d’Eric Fisher et Mitchell Schwartz, la donne a changé. La franchise doit opérer des changements dans cette escouade pour plusieurs raisons : les deux tackles titulaires sont partis, trois joueurs sont free agent dont le centre titulaire Austin Reiter, les incertitudes concernant les deux opt-out en 2020 des guards et enfin le fait qu’en 2021 Laurent Duvernay-Tardiff sera libre. La mission est donc de trouver des améliorations tout en préparant l’avenir du côté de Kansas City.

Par ailleurs, l’attaque de Kansas City devrait regarder du côté des receveurs. Comme évoqué au-dessus, les possibles départs de Sammy Watkins et Demarcus Robinson devront être comblés au moins numériquement.

La cible

Austin Reiter – Centre

Une fois n’est pas coutume, la cible mise en avant pour l’équipe se trouve déjà dans l’effectif. Compte tenu de la masse salariale des Chiefs et des futurs agents libres sur la ligne offensive, il semble pertinent pour Kansas City de faire ce qu’il faut pour garder Austin Reiter.

Aligné depuis deux saisons au centre de la ligne offensive, Reiter est un joueur fiable sur lequel Patrick Mahomes et son attaque peuvent compter. Efficace pour aider son quarterback à prolonger le jeu et suffisamment solide en jeu de course, Reiter est un titulaire correct dans la ligue. Le free agency ne devrait pas permettre aux Chiefs de trouver une meilleure option et la Draft pourrait plutôt servir à préparer de nouvelles arrivées au poste de tackle ou de guard. Dès lors, prolonger le centre titulaire permettra aux Chiefs de se concentrer sur d’autres postes.

Le sang neuf

Avec leur choix de fin de premier tour, compte tenu des problèmes évoqués, il parait logique pour Kansas City de se diriger vers un lineman offensif. Plusieurs profils semblaient pouvoir intéresser la franchise sur la ligne offensive, mais avec les renvois de la paire de tackle titulaire, il semble obligatoire pour Veach de drafter sur ce poste. Des noms comme ceux d’Alex Leatherwood ou encore Jalen Mayfield pourraient retenir l’attention de la franchise.

L’autre possibilité en prenant en compte de possibles arrivées via la free agency et le positionnement de Lucas Niang en tackle, ainsi que  l’historique de draft de Brett Veach, c’est de voir Kansas City aller vers la défense en récupérant un pass-rusher ou un cornerback. Dans le premier cas, des noms comme Kwity Paye ou Carlos Basham sont à surveiller. Dans le second, Jayce Horn ou Tyson Campbell pourraient être des choix intéressants pour les Chiefs.

Partagez cet article sur : Twitter Facebook

L'info NFL en continu

Afficher les actus suivantes
Soutenez Touchdown Actu sur Tipeee

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés
Parier en ligne sur la NFL avec