[Intersaison] War Room – Detroit Lions : (énième) redémarrage du moteur

Dan Campbell est le nouvel homme sous le feu des projections, à Detroit.

La saison 2020 vient de se terminer, et dès le 17 mars prochain, la campagne 2021 ouvrira ses portes. Touchdown Actu en profite donc pour vous proposer un tour d’horizon des différentes franchises pendant l’intersaison. Quels joueurs garder et couper ? Quel agent libre prolonger ? Quelles recrues observer ? Voici quelques idées, franchise par franchise. A l’honneur, aujourd’hui, les Detroit Lions.

Une énième page se tourne du côté du Michigan. Une page ô combien symbolique. Deux ans et demi : c’est le temps qu’il aura fallu pour se séparer d’un Matt Patricia rarement sur la même longueur d’ondes avec son effectif, et ce malgré les nombreux renforts en provenance de New England. Mais si le head coach a pris la porte, il n’est pas parti seul. Bob Quinn, le General Manager, paie aussi l’addition de trois dernières campagnes désastreuses, conclues par des fiches négatives à répétition. De quoi provoquer une usure morale, à commencer par celle du leader offensif de l’équipe. Numéro 1 de la draft en 2009, Matt Stafford a préféré tenter sa chance ailleurs et a pris la direction de Los Angeles pour franchir un cap supplémentaire. La mission ne s’annonce donc pas simple pour le nouveau triumvirat en place : Dan Campbell, nouvel head coach, représente enfin le dynamisme maîtrisé qui a tant fait défaut à la franchise au cours de la dernière décennie. L’ancien assistant de Sean Payton à New Orleans (et coach intérimaire des Dolphins, en 2015) composera justement avec un duo transfuge des Rams, le GM Brad Holmes et le quarterback Jared Goff. Mais au-delà de ce casting flambant neuf, sur quelles certitudes peuvent construire les Lions ? Ont-ils de quoi redevenir compétitifs très rapidement ?

Les tauliers

1. Frank Ragnow (C)
2. Taylor Decker (OT)
3. TJ Hockenson (TE)

Si tout n’a pas tourné dans le bon sens, en 2020, la ligne offensive a été l’une des rares valeurs sûres de la franchise. Taylor Decker s’est pleinement montré à la hauteur du contrat de 5 ans signé l’été dernier, et Frank Ragnow a démontré ce qu’il avait fait de lui un premier tour de draft surprise, au point d’être nommé dans la deuxième équipe All-Pro de la Ligue et d’être nommé dans l’effectif du Pro Bowl cette saison. Parlant d’ancien premier tour, et de profil adepte du bloc, TJ Hockenson a franchi un pallier intéressant pour sa deuxième année en NFL. Un statut de titulaire indiscutable, deux fois plus de yards compilés et 6 touchdowns, dont le très clutch à l’ultime seconde à Atlanta. Il est assez paradoxal d’être plus rassuré par l’attaque, au sortir de l’ère Patricia, mais Jared Goff n’arrivera pas sans garde rapprochée du côté du Ford Field.

Les indésirables

1. Desmond Trufant (CB)
2. Nick Williams (DL)
3. Justin Coleman (CB)
4. Danny Shelton (DL)

Ce qui pose problème en défense, ce sont les lucratifs contrats, signés par Bob Quinn, qui n’ont clairement pas performé à leur juste mesure. Sur la ligne défensive, Nick Williams et Danny Shelton sont des pièces précieuses dans la rotation, mais ne doit-on pas en attendre plus d’un binôme pesant 11 millions sur le salary cap, et qui offrirait une économie de 9 millions en cas de coupe prématurée ? Brad Holmes va devoir trancher. Même chose pour le backfield défensif. Si le départ d’un Desmond Trufant dépassé ne fait guère de doute (6 millions d’économie en cas de départ), celui de Justin Coleman est plus discutable. Avoir un nickelback à 11 millions de dollars relève toutefois du grand luxe, un luxe que ne peut sans doute pas se permettre Detroit.

D’Andre Swift, prêt à prendre plus d’impact dans l’attaque des Lions.

L’homme de l’été

D’Andre Swift (RB)

La statistique est assez folle. Elle est pourtant révélatrice du mal offensif profond des Lions sur la période récente : un coureur local n’a plus atteint la barre des 1 000 yards sur une saison depuis Reggie Bush en 2013. Une disette que les nombreux changements de coaching staff n’ont pas corrigé. Fin de série en 2021 ? D’Andre Swift est en tout cas attendu comme le messie, de par son statut de deuxième tour de draft, l’an passé, et ses 521 yards, cumulés à 8 touchdowns, le tout en étant remplaçant d’Adrian Peterson. On l’a dit, la ligne offensive est aussi en progrès, à l’image des tauliers et du rookie Jonah Jackson, intégré avec succès dans le cinq de départ. Enfin, si sa gestion des Chargers a posé question, le nouveau coordinateur Anthony Lynn reste un coach réputé, surtout quand il s’agit d’implanter un jeu au sol massif. Swift a donc des ingrédients à même de lui permettre de devenir le skill-player en chef de cette attaque et de faciliter l’intégration de Jared Goff dans le backfield offensif.

Les principaux free agents

1. Kenny Golladay (WR)
2. Jarrad Davis (LB)
3. Marvin Jones (WR)
4. Matt Prater (K)
5. Duron Harmon (S)

Les autres : Adrian Peterson (RB), Danny Amendola (WR), Jamal Agnew (ST), Romeo Okwara (DE), Everson Griffen (DE), Darryl Roberts (CB).

Des décisions importantes vont devoir être prises. Notamment pour les cas Kenny Golladay et Jarrad Davis. Le premier, aussi performant soit-il, traine derrière lui, pas mal de pépins physiques, avec un tiers de la saison 2020 disputé et deux petits touchdowns au compteur. Son prix sera un élément déterminant, de par son statut de Pro Bowler en 2019.

Jarrad Davis est un autre cas particulier. Ancien premier tour de draft, le véloce linebacker n’a jamais trouvé sa place dans le système défensif de Matt Patricia. Les Lions peuvent-ils s’en débarrasser pour autant, avec des besoins existants sur le deuxième rideau défensif ? Rien n’est moins sûr. Le clan Davis a-t-il encore envie de rester à Detroit ? Beaucoup de paramètres que le nouveau front office aura à charge de gérer. D’autres joueurs plus vieillissants (Marvin Jones, Danny Amendola, Adrian Peterson, voire Matt Prater) pourraient faire les frais de l’opération peau neuve entamée dans le Michigan. Si le kicker a rarement déçu, il vient d’enregistrer son pire pourcentage en carrière et inquiète de plus en plus sur longue distance.

Le Top 5 des besoins

1. Receveur
2. Linebacker
3. Edge rusher
4. Defensive back
5. Ligne défensive 

Comme évoqué plus tôt, la défense devrait être le point focal de l’intersaison des Lions. Objectif : miser sur des joueurs moins chers et à même d’apporter une concurrence saine, notamment sur le front-seven. L’exception offensive concerne forcément le poste de receveur, au vu des trois principales cibles en fin de contrat.

La réunion entre Trey Hendrickson et Aaron Glenn est-elle envisageable ?

La cible

Trey Hendrickson (DE) 

Ce n’est sans doute pas le joueur le plus abordable financièrement, sur le marché des edge rushers en fin de contrat. Mais Trey Hendrickson a gagné une sérieuse cote, en décrochant 13 sacks et demi sur le dernier exercice, deux fois plus que lors de ses trois premières saisons chez les pros. Avec l’arrivée d’Aaron Glenn, ancien coach des defensive backs des Saints, à Detroit, comme coordinateur défensif, il ne serait pas étonnant de voir débouler l’ancien prospect de Florida Atlantic, dont la collaboration avec Trey Flowers rendrait le pass rush local intrimidant.

Le sang neuf

DeVonta Smith (WR) 

… Ou Ja’Marr Chase. Lors de la draft, de par l’engouement suscité par les principaux quarterbacks de cette classe, Detroit pourrait être tout heureux de se retrouver avec l’un des tous meilleurs receveurs du lot. Si celui de LSU apparait comme le prototype du receveur de possession au physique avantageux, DeVonta Smith a démontré en 2020 qu’il n’avait pas à rougir, devenant le premier receveur à être reconnu meilleur joueur universitaire depuis 1991 et un certain Desmond Howard. Si son gabarit impressionne moins, Smith a fait preuve d’une polyvalence bluffante et d’une capacité à être dangereux dans toutes les zones du rectangle vert. Capable (aussi) de se donner sur les phases de bloc, son profil a de quoi plaire si les Lions investissent massivement sur le jeu au sol.

Autres possibilités : Daviyon Nixon (DT), Cameron McGrone (LB), Joshuah Bledsoe (S).

Partagez cet article sur : Twitter Facebook

L'info NFL en continu

Afficher les actus suivantes
Soutenez Touchdown Actu sur Tipeee

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés