[Portrait] Za’Darius Smith, l’assassin silencieux

Moteur de la défense des Packers, Za'Darius Smith veut une bague.

Za’Darius Smith

Né le 8 septembre 1992 à Montgomery, Alabama
1m93 pour 124 kilos
Defensive-End, Green Bay Packers, 6e saison

Rond plutôt qu’ovale

Za’Darius Smith a toujours aimé le basketball, c’est son sport. Baseball, non. Football, non. Basketball et juste basketball. Son meilleur ami, Ben Blackmon, a beau essayer de l’attirer sur un terrain, rien à faire. Za’Darius Smith ne foulera pas une pelouse avant sa dernière année de lycée. Pas avant le moment où il comprit que étant donné sa taille, il ne pouvait espérer une bourse d’études en tant que pivot en basketball. Car il n’était pas un shooteur habile ou un meneur déroutant, lui jouait des coudes sous une raquette.

Si cela peut suffire dans un lycée de l’Alabama, son manque de taille pour la position est rédhibitoire pour l’université. Avant sa dernière année de lycée, il reçoit un message qui changera sa vie : celui qu’il était temps de faire les bons choix.

Le déclic

Sa mère, Sharon, travaille dans un centre correctionnel. Elle fait son maximum pour tenir son enfant hors des problèmes. Le quartier ne rendant pas la tâche simple. Un jour elle décide, avec l’accord de son supérieur hiérarchique, d’enfermer son fils dans une cellule. Pour qu’il comprenne. À l’intérieur, Za’Darius Smith n’y voit que des visages familiers !

« Montgomery et Greenville sont des endroits très violents. Mes amis d’enfance sont tous allé en prison avant même que je ne finisse mon lycée !, explique Za’Darius Smith au Montgomery Advertiser

La leçon aura tout de même son effet car après cette expérience, Za’Darius Smith intègrera l’équipe de football. Le sport que tous, y compris son entraineur de basketball, lui avaient conseillé d’essayer. Ses qualités athlétiques devraient lui permettre, peut-être, d’envisager un avenir meilleur par ce biais ? Il se résout enfin à faire ce qui semble le mieux pour lui. Une trentaine de plaquages (dont 8 sacks) et voila, il a joué au football. Mais bien entendu, ce type de production est clairement insuffisant pour être recruté par une université de premier plan, par une université tout court.

« Je n’avais qu’une seule année d’expérience alors j’ai du beaucoup apprendre : la technique, les schémas et comprendre vraiment ce jeu », confie t’il à ESPN

Le chemin de traverse

Za’Darius Smith s’engage alors en 2011 avec East Mississippi Community College. Un community (ou junior) college est un établissement accueillant majoritairement des étudiants en échec scolaire et parfois sportif, ne pouvant accéder à une université. Ce fut le cas de quelques joueurs NFL comme Aaron Rodgers (Packers), Cam Newton (Patriots) ou Alvin Kamara (Saints). D’ailleurs, en arrivant sur le campus de Scooba, il forme un duo performant sur la ligne défensive avec un joueur aujourd’hui chez les pros : Denico Autry (Colts). Les deux remportent en 2011 le titre national de cette subdivision universitaire.

Deux années à quelques encablures de son Alabama natal où Za’Darius Smith apprend le jeu et ses subtilités, deux saisons où il comprend comment se servir de ses qualités physiques : 66 plaquages et 11 sacks lui permettant d’être alors repéré par de « vraies » universités. En 2013, il est considéré comme le 3e à sa position de ce niveau, derrière Randy Gregory (Cowboys). Il est courtisé par Ole Miss, Texas ou encore Texas A&M et choisi finalement de rejoindre Kentucky, l’entraineur Mark Stoops ayant su trouver les mots pour le convaincre.

« Z nous a accordé sa confiance et je suis très fier de son parcours. Il fait tout bien car il est bientôt diplômé et il est en train de devenir un joueur excellent. », expliquait Mark Stoops à ESPN en 2014.

La consécration

« Z » joue deux saisons avec l’université de Kentucky, deux saisons où son duo avec Bud Dupree (Steelers) terrorise les attaques adverses : 28 sacks à eux deux pour les saisons 2013 et 2014. Après une saison 2014 à 60 plaquages dont 7 pour perte, il joue un match All Star des joueurs senior et il est élu MVP défensif de ce East-West Shrine Game. Il est donc invité à l’autre All Star Game pour joueurs senior, le plus prestigieux Senior Bowl.

Lors de la draft 2015, son ami Bud Dupree est sélectionné au 1e tour, lui attendra jusqu’au 4e et le choix 122 des Ravens de Baltimore. Il y signe 18,5 sacks en 4 saisons parmi une bonne centaine de plaquages. Alors qu’il avait su faire fructifier son expérience acquise en junior college à Kentucky, Za’Darius Smith n’a pas manqué de faire sa meilleure saison jusque là, lors de l’année où il joue sur sa dernière année de contrat (2018). Résultat : un bail de 66 millions de dollars offert par les Packers.

Comment les a t’il remercié ? Par deux saisons meilleures encore : 55 plaquages dont 13,5 sacks en 2019 puis 52 plaquages dont 12,5 sacks en 2020 ! Pass rusher accompli, son habitude de déborder par l’extérieur a été enrichi à Green Bay par son utilisation parfois davantage au centre : une position nommé Rover. Depuis l’axe, les entraineurs lui laissent alors la latitude pour décider quelle endroit (gap) attaquer : le jeu défensif appelé est alors « Z Green Bay ».

Cette liberté, couplée à son intelligence de jeu, lui permet d’identifier le duel favorable ou d’attirer l’attention d’au moins deux joueurs, donnant ainsi des 1 contre 1 à ses coéquipiers. Là est la marque d’un grand joueur : bon par lui-même et rendant les autres autour meilleurs. Notamment, un autre Smith. Avec Preston, bien que les deux n’ait aucun lien de parenté, Z forme les « Smith Brothers » : 42 sacks en deux saisons pour les deux compères !

Za’darius Smith est désormais à une étape d’atteindre le Super Bowl après avoir aider à battre les Rams de Los Angeles, Jared Goff s’en souvient encore.

Tom Brady est prévenu !

visuel : Thomas Guerriero @hellkin13 (Insta) / @Guerriero_Th (Twitter)

Partagez cet article sur : Twitter Facebook

L'info NFL en continu

Afficher les actus suivantes
Soutenez Touchdown Actu sur Tipeee

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés
Parier en ligne sur la NFL avec