[Portrait] Tyrann Mathieu n’est pas un blaireau

Quel talent ! Sa personnalité a failli lui coûter sa carrière.

Tyrann Mathieu

Né le 13 mai 1992 à la Nouvelle-Orléans, Louisiane
1m75 pour 86 kilos
Safety, Kansas City Chiefs, 8e saison

Elite

Combien de joueur de 1m75 peuvent prétendre à la catégorie ultime ? Injustement, Tyrann Mathieu n’y est pas souvent placé. Pourtant. En 2020 encore, peu font mieux que lui à sa position. Première qualité d’un arrière défensif ? La couverture : 6 interceptions pour Tyrann Mathieu. Alors si Xavien Howard (Dolphins) fait mieux avec 10, le safety des Chiefs est tout de même le 3e sur la saison NFL. Et son apport défensif est enrichie de 62 plaquages. Si Patrick Mahomes est le meilleur joueur offensif du champion en titre, le « Honey Badger » en est le meilleur de l’autre escouade.

S’il a presque 29 ans, à seulement 19 ans il était déjà un élément majeur de l’université de LSU. Après une saison 2010 avec un bilan de 11-2, LSU bat le Texas A&M de Von Miller (Broncos) et Ryan Tannehill (Titans) et, Tyrann Mathieu est élu meilleur joueur du match. La saison suivante, ses performances lui permettent d’être nommé parmi les quatre finalistes du trophée Heisman. Un honneur très rare pour un défenseur. Même s’il ne joue pas qu’en défense car il est aussi spectaculaire en équipe spéciale pour retourner les punts.

Alors comment un tel crack n’est jamais affublé du qualificatif « élite » ? Aucun évaluateur n’a jamais douté de ses compétences sur le terrain, c’est en dehors de celui-ci que Tyrann Mathieu transforme tout ce talent pur, en risque pour une franchise professionnelle.

Troublé

Les Cardinals de l’Arizona le sélectionnent lors de la draft 2013. 2013 ? Sortant de deux saisons fantastiques en 2010 et 2011 avec LSU, il ne joue pas en 2012 ! La fac de LSU et ses annuelles grandes ambitions se privent d’un tel talent.

En 2011 déjà, il est suspendu un match par LSU en raison d’un test anti-drogue positif. Peu avant la saison 2012, il est renvoyé de l’équipe à la suite de plusieurs tests donnant le même résultat. Aout 2012, le joueur se rend dans une clinique de Houston pour y suivre une cure de sevrage. Au mois de septembre, il réintègre LSU mais seulement sur le plan scolaire : un mois plus tard, il est arrêté sur le campus pour possession d’herbes à fumer !

Sans jouer à l’avocat de la défense en recherche de circonstances atténuantes, si Tyrann Mathieu semble gâcher son talent, cela est sans doute du à son enfance.

À la dure

Tyrann Mathieu grandit à la Nouvelle-Orléans, élevé par ses grand-parents puis par un oncle et sa femme après le décès de l’aïeul. Sa mère, très jeune quand elle l’a eu, a du mal à être présente pour lui. Son père est lui en prison. Pour meurtre. Il y est toujours.

C’est donc avec les enfants de son oncle que Tyrann Mathieu se met au sport. Et il est bon, vraiment bon. Football, baseball, basketball, il est bon. Pas évident dans ce type d’environnement.

« On jouait au basketball contre des voleurs, contre des meurtriers, ça t’apprend à jouer d’une certaine façon ! », confie Tyrann Mathieu lors d’un NFL Films qui lui est consacré

C’est là, dans les quartiers est de New Orleans, qu’il cultive cette mentalité qui lui vaudra plus tard, le sobriquet de Honey Badger à LSU.

« Je ne savais pas du tout ce qu’était cet animal ? Le coordinateur défensif m’a alors montré une vidéo : un animal pas imposant mais n’ayant peur de personne et n’hésitant pas à s’attaquer à plus gros que lui. Oui, ça me ressemble ça. », explique Tyrann Mathieu à NFL Films

En effet, Tyrann Mathieu régale avec ses interceptions et ses retours de punts, il se fait également un nom en tant que plaqueur, spécialiste du « gros hit » sur phase de blitz. Excellent dans tous les domaines mais pari risqué en raison de ces problèmes d’addiction, Tyrann Mathieu sera néanmoins drafté. Il est incontestablement un talent du 1e tour de la draft malgré son déficit de taille, mais sera finalement choisi au 3e.

La maturité

Dès son premier match professionnel, il donne le ton avec 7 plaquages et surtout un fumble forcé dans un match accroché : victoire 27-24 face aux Rams.

Malheureusement, au match retour face aux Rams, il se blesse au genou. De 2013 à 2017, il joue 66 matchs avec les Cardinals : 308 plaquages, 4 fumble forcés et 11 interceptions. En 2016, les Cardinals lui offrent un nouveau contrat de cinq ans pour une valeur possible de 62 millions de dollars mais, deux ans plus tard on lui demande de renégocier : refus du joueur, ce qui conduit à une rupture de contrat.

En 2018, Tyrann Mathieu s’engage alors avec les Texans de Houston et continue de proposer les mêmes standards : 89 plaquages (dont 3 sacks) et 2 interceptions. Ambitieux, il décide en 2019 de rejoindre une équipe pleine de potentiel, les Chiefs de Kansas City. Bonne décision puisque ses 4 interceptions (et 93 plaquages) aident les Chiefs à remporter le Super Bowl.

Arrivant en NFL en 2013, il demande aux journalistes ne plus l’appeler « Honey Badger » mais d’utiliser son nom, finalement, il reviendra plus tard sur cette déclaration, disant que ce surnom lui plait bien. Et lui va bien surtout.

Partagez cet article sur : Twitter Facebook

L'info NFL en continu

Afficher les actus suivantes
Soutenez Touchdown Actu sur Tipeee

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés
Parier en ligne sur la NFL avec