Touchdown Shop

49ers – Packers (17-34) : Aaron Rodgers et Davante Adams se baladent

Il n'y a pas eu de suspense en ouverture de la neuvième semaine de la saison NFL 2020.

San Francisco 49ers (4-5) – Green Bay Packers (6-2) : 17-34

Au bout d’un moment, même avec beaucoup de bonne volonté et un coach de talent, il devient impossible de se mesurer aux meilleurs avec la majorité des titulaires à l’infirmerie. Les 49ers ont atteint ce point jeudi soir. Ils ont été totalement maitrisé par les Packers.

Green Bay a pris l’avantage dès le premier drive avec un touchdown d’Aaron Rodgers (25/31, 305 yards, 4 TDs) pour Davante Adams (10 rec, 173 yards, 1 TD) qui a donné le ton de la soirée. Les deux hommes allaient s’amuser avec ce qui reste de la défense californienne.

21-3 à la mi-temps. 34-3 à un peu plus de six minutes de la fin et repos pour Rodgers sur la fin du match. Les Packers étaient tout simplement trop forts pour l’armada décimée de Kyle Shanahan.

Les Niners privés de jeu au sol

En janvier dernier, San Francisco avait roulé sur la défense de Green Bay au sol. Cette fois, ils n’en ont eu ni le temps ni la capacité. Ils ont d’abord été bien stoppés. Puis, avec l’écart qui s’est creusé à grande vitesse, l’attaque menée par Nick Mullens (22/35, 291 yards, 1 TD, 1 int) a du rapidement abandonner la course. 17 tentatives au total, contre 35 passes. Pas tout à fait le style de la maison. Et malgré un match impressionnant de Richie James (9 rec, 184 yards, 1 TD), la première mi-temps des rouge n’a été qu’une succession d’échecs : punt, field goal, interception et punt.

Pendant ce temps, trouvait Adams, Marcedes Lewis et Marques Valdes-Scantling (2 rec, 53 yards, 2 TDs) pour trois touchdowns qui tuaient déjà le match. Le tout sans vraiment donner l’impression de forcer. Une performance bien aidée par le retour d’un Aaron Jones rapidement mis à contribution et efficace.

La deuxième mi-temps n’a été qu’une formalité pour les visiteurs. Après avoir forcé un nouveau punt, Marques-Scantling a creusé l’écart (3-28), avant que deux field goals ne s’ajoutent (3-34). C’est en cinq minutes que les 49ers ont sauvé l’honneur avec deux passages dans la end zone. Mais bien trop tard pour espérer quoi que ce soit.

Après sa sortie de route face aux Vikings, le Pack reprend sa route vers les playoffs. Pour les Niners, la fin de saison s’annonce longue.

Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires