Quand les pénalités s’arrêtent, les scores s’affolent

Tout pour l'attaque et le spectacle en NFL.

59%. C’est l’impressionnante baisse sur les pénalités pour holding (tenu) sur les trois premières semaines de la saison régulière.

Et selon ESPN, cet arbitrage plus léger favorise les attaques. Depuis le début de la saison, les équipes NFL marquent en moyenne 24,7 points par rencontre. C’est une progression de 16% par rapport aux trois premières semaines de la campagne 2019. Par rapport à la moyenne des vingt dernières années, c’est 22% de hausse du scoring.

Sur NFL.com, Walt Anderson, le vice-président délégué à l’entraînement des arbitres, expliquait le 20 septembre que les hommes rayés doivent désormais se concentrer sur les fautes évidentes.

« Nous devions nous concentrer sur les choses claires et évidentes. On ne peut pas manquer des choses évidentes, ça commence par là. Ensuite, on ne veut pas tout d’un coup commencer à siffler les choses litigieuses. Nous voulons des choses claires. […] Les gens veulent voir les pénalités qui doivent être sifflées, pas les petites choses litigieuses. »

Le message a clairement été reçu. Les yards de pénalités sur les attaques ont été réduits environ de moitié.

À l’inverse, les défenses souffrent. 72 interférences de passe défensives ont été sifflées en trois semaines, soit une hausse de 22% par rapport à 2019. Voilà qui exlique aussi les très mauvaises statistiques défensives de nombreuses équipes.

Dans l’ensemble, la tendance est plus que jamais à la baisse pour les pénalités. Avec 13,63 mouchoirs par match en moyenne, le niveau après trois semaines est au plus bas depuis 2001.

Tags →  
Partagez cet article sur : Twitter Facebook

L'info NFL en continu

Afficher les actus suivantes
Soutenez Touchdown Actu sur Tipeee

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés
Parier en ligne sur la NFL avec