Bears – Lions (28-13) : La défense de Chicago domine Detroit

Trois semaines après avoir frôlé la victoire, les Bears n'ont cette fois pas craqué contre des Lions sans inspiration.

Bears Lions

Chicago Bears (5-8) – Detroit Lions (9-4) : 28-13

Après avoir frôlé la correctionnelle il y a trois semaines contre ces mêmes Bears, Detroit, cette fois-ci, n’a pas su revenir au score. Chicago, devant durant toute la partie, aura bien résisté aux assauts adverses, grâce à un Justin Fields dans ses œuvres et une défense infranchissable.

Salués pour leur attaque depuis le début de la saison, les Lions n’ont jamais semblé en mesure de trouver la solution contre la défense des Bears. Jared Goff (20/35, 161 yards, 1 TD, 2 INT) n’a pas évolué à un niveau suffisamment élevé pour que Detroit ne mette en danger Chicago.

Surtout, probablement pour la première fois de la saison, Ben Johnson a semblé à court de solutions. Le jeu au sol a donné beaucoup plus d’assurance que l’attaque aérienne, avec un duo David Montgomery-Jahmyr Gibbs à 66 yards chacun. Pourtant, les Lions se sont obstinés à faire lancer leur quarterback, notamment lorsqu’ils couraient après le score.

Les Lions se sabordent face à une belle défense

Toutefois, on ne peut rendre coupable Ben Johnson des trois pertes de balles de ses joueurs. Jared Goff a lancé deux interceptions et a perdu un fumble sur une mauvaise entente avec son centre, Graham Glasgow, titulaire en l’absence de Frank Ragnow.

Souligner les erreurs des Lions ne doit rien enlever à la performance impressionnante de la défense de Chicago. Emmené par une colonne Montez Sweat (5 plaquages, 1 sack, 2 passes défendues) – Tremaine Edmunds (7 plaquages, 1 plaquage pour pertes, 1 interception) – Jaquan Brisker (17 plaquages, 2 passes défendues), les joueurs de Matt Eberflus ont dominé leurs adversaires de la tête et des épaules.

Justin Fields dans ses œuvres

En s’appuyant sur une telle performance défensive, le travail de l’attaque est tout de suite plus simple. Justin Fields (19/33, 223 yards, 1 TD, 58 yards et 1 TD au sol) a fait du Justin Fields, bien aidé par sa ligne offensive qui lui a laissé beaucoup de temps. Sa connexion avec DJ Moore (6 réc, 68 yards, 1 TD, 20 yards et 1 TD au sol) semble s’améliorer à chaque rencontre, et donne de l’espoir pour l’avenir.

Cette défaite, si elle n’entache pas les chances de playoffs des Lions, elle représente un coup dur pour leur classement. En cas de victoires des 49ers et des Eagles, ils peuvent presque dire adieu à la 2e place, et à l’avantage du terrain hypothétique au second tour.

Pour Chicago, en revanche, cette victoire permet de rassurer sur le niveau de la défense et les capacités de Justin Fields. En avril prochain, ils auront (selon toute vraisemblance) le premier choix de la draft des Panthers. Choisiront-ils un quarterback ? Où offriront-ils une cible de choix à celui qui les a fait gagner ce soir ?

Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires