[Preview] Semaine 11 : remake d’un blockbuster entre Chiefs et Eagles

Kansas City et Philadelphia se retrouvent neuf mois après leur formidable Super Bowl.

Après une défaite inquiétante en tout point pour les Bengals à Baltimore, place désormais au reste de la NFL. Ce week-end, la grande ligue nous fait du Hollywood avec le remake d’une rencontre qui était devenu un blockbuster lors du match le plus important de l’année. Neuf mois après leur Super Bowl LVII, Chiefs et Eagles se retrouvent à Kansas City. C’est LE match à ne pas manquer cette semaine.

On parlera aussi d’un duel de pass-rusheur, de Russell Wilson, de l’attaque au sol des Raiders et de Sean McDermott. Voici le programme de la semaine 11.

Le match : le remake d’un blockbuster

Coup d’envoi dans la nuit de lundi à mardi à 02h15
Kansas City Chiefs (7-2) – Philadelphia Eagles (8-1)

C’est un match encore dans toutes les têtes. Le 12 février 2023, dans l’Arizona, les Chiefs remportaient leur deuxième Super Bowl en quatre ans. Face à eux, des Eagles qui se sont battus jusqu’à la dernière minute. Un match qui restera comme l’un des plus beaux affrontements de ces dernières années. 9 mois plus tard, ces deux franchises se rencontrent. L’enjeu n’est certes plus aussi élevé, mais le suspense est intact. Kansas City et Philadelphia ont eu chacun eu une semaine de repos et les deux équipes ont pu se préparer parfaitement pour ce qui peut déjà être une répétition générale pour les playoffs.

Les Eagles auront l’esprit revanchard après cette défaite crève-cœur. Les Chiefs eux voudront prouver que malgré un début de saison qui a soulevé quelques interrogations sur leur jeu offensif, ils sont toujours une machine à gagner. La physionomie de cette rencontre pourrait en revanche être bien différente de ce grand match. À Glendale, les attaques avaient tout emporté sur leur passage pour un total de 73 points inscrits en tout (38-35). Désormais, les Chiefs possèdent la meilleure défense statistique de la ligue (15,9 points encaissés par match). Ce qui représente en ce moment leur meilleure chance de remporter cette rencontre.

Le duel : Myles Garett vs. T.J. Watt

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Cleveland Browns (6-3) – Pittsburgh Steelers (6-3)

Et si c’était l’année de Myles Garrett ? Dans la ligue depuis 2017, le pass-rusheur n’a jamais remporté le trophée de meilleur défenseur de l’année. Il accumule pourtant 85,5 sacks ainsi que 17 fumbles forcés en 93 rencontre jouées. Et cette saison n’échappe pas à la règle. Garrett est toujours aussi dominant. En neuf matchs, il affiche déjà un total de 11 sacks (1e à égalité avec Danielle Hunter) auxquels il faut ajouter 4 fumbles forcés. Surtout, il est le meilleur défenseur au sein de ce qui est peut-être la meilleure défense de la ligue. De l’autre côté du terrain face à lui, Garrett aura l’un de ses candidats les plus sérieux pour ce titre : TJ Watt.

Le pass-rusheur des Steelers l’a déjà remporté en 2021. Et il est toujours aussi constant. Il talonne d’ailleurs son homologue avec 10,5 sacks, ainsi que 6 passes défendues, 1 interception, 2 fumbles forcés et 3 fumbles recouverts. En bref, il y aura deux monstres sur le terrain ce dimanche. Dorian Thompson-Robinson et Kenny Pickett devront donc se méfier dans une rencontre qui pourrait se gagner en défense. Les deux attaques arrivent en effet avec plusieurs hésitations que les escouades défensives ne laisseront pas passer. À distance, Garrett et Watt voudront faire bonne impression dans leur course vers ce titre.

Myles Garrett, pass-rusheur des Cleveland Browns.

La statistique : 136,5

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Miami Dolphins (6-3) – Las Vegas Raiders (5-5) – en

Voici la moyenne de yards gagnés à la course par les Raiders depuis deux rencontres. Face aux deux équipes de New York, Las Vegas a gagné 125 puis 148 yards au sol. C’est l’un des principaux changements depuis la prise en charge d’Antonio Pierce. Le coach intérimaire a décidé de faire du sol sa priorité et ça se voit. À titre de comparaison, depuis le début de la saison, les Raiders possédaient l’une des plus mauvaises attaques au sol de la ligue avec seulement 83,3 yards gagné par match (30e de la ligue). Symbole de ce renouveau : Josh Jacobs.

Depuis le début de la saison, le running back n’avait dépassé les 70 yards qu’à une seule reprise (77 yards vs. les Patriots). Depuis, il a enregistré 98 yards face aux Giants et 116 face aux Jets. Il faudra donc s’attendre à une bonne dose de Jacobs face aux Dolphins. Mais Miami a les armes pour contrer cette tendance. Depuis le début de la saison, les Floridiens n’autorisent que 106,2 yards à la course (13e de la ligue). Les Raiders devront s’inspirer des Chargers (233 yards) et des Panthers (188 yards) qui sont les seuls à avoir vraiment exposé cette défense au sol.

Le joueur : Russell Wilson

Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi 02h20
Denver Broncos (4-5) – Minnesota Vikings (6-4)

Cette semaine sur les réseaux sociaux fleurissait une lettre d’excuse pour Russell Wilson. Un contenu viral qui a été lancé par Courtland Sutton lui-même. Avec cette publication, le receveur de Denver mettait en relief une vérité évidente : le quarterback va beaucoup mieux que l’an dernier. En 2022, l’ancien Seahawk avait en effet lancé 16 touchdowns pour 11 interceptions. En 10 matchs seulement cette saison, Wilson en est déjà à 18 touchdowns pour seulement 4 interceptions. Dans son sillage, les Broncos viennent d’enchaîner une troisième victoire consécutive. Ils possèdent actuellement la meilleure série en cours de l’AFC.

Face à eux dimanche, les hommes de Sean Payton voient une autre équipe en forme de la ligue : Minnesota. Les Vikings, eux, n’ont plus perdu depuis le 8 octobre et restent donc sur 5 succès. Cette rencontre, qui n’aurait peut-être pas attiré grand monde il y a quelque semaine, en devient donc extrêmement indécise et intéressante. Denver et Russell Wilson ont toujours des velléités de playoffs et ce Sunday Night Football pourra soit les confirmer, soit les réduire quasiment à néant après une défaite. Quoi qu’il arrive, le lanceur devra rester sur sa bonne forme actuelle pour continuer d’accepter les excuses sur les reseaux sociaux.

L’entraîneur : Sean McDermott

Coup d’envoi dimanche à 22h25
Buffalo Bills (5-5) – New York Jets (4-5)

Le premier match entre ces deux équipes semble être déjà il y a une éternité. Bills et Jets s’étaient en effet affrontés lors de la première semaine de compétition. Aaron Rodgers était encore là et les Bills apparaissaient comme un mastodonte de l’AFC. Depuis le multiple MVP s’est rompu le tendon d’achille et n’a joué que trois snaps avec New York et Buffalo déçoit semaine après semaine. Des performances qui inquiètent. Les Bills ne semblent plus avoir l’allant qui leur a permis d’atteindre (au moins) le Divisionnal Round lors des trois dernières saisons. Sean McDermott a l’un de ses plus gros défis devant lui : remettre cette équipe à l’endroit.

Sean McDermott, entraîneur des Bills de Buffalo.

Dans la semaine, la franchise a remercié Ken Dorsey, le coordinateur offensif. On le sait, le licenciement de l’OC ou du DC est souvent le premier fusible à faire sauter. Attention tout de même, car le suivant est quasi automatiquement l’entraîneur. On en est encore loin pour celui qui vit actuellement sa 7e saison avec les Bills, mais il doit absolument trouver des solutions. Josh Allen est décevant et le quarterback sera aussi scruté durant cette partie. Face à une solide défense des Jets (19,1 points encaissés par match, 7e de la ligue), l’adversaire sera en plus coriace.

Les (autres) duels de division

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Detroit Lions (7-2) – Chicago Bears (3-7)

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Jacksonville Jaguars (6-3) – Tennessee Titans (3-6)

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Washington Commanders (4-6) – New York Giants (2-8)

Coup d’envoi dimanche à 22h25
Los Angeles Rams (3-6) – Seattle Seahawks (6-3)

Dans les autres duels de division cette semaine, la NFC sera à l’honneur. Au Nord d’abord avec un match qui semble particulièrement déséquilibré à Detroit. L’escouade offensive des Lions explose tout sur son passage actuellement et pas sûr que Chicago soit outillé pour l’arrêter. Surtout, même avec le retour de Justin Fields, l’attaque des Bears ne semble prête pour tenir le rythme. À l’Est ensuite avec une rencontre entre les Commanders et les Giants. Ces deux équipes sont loin de la tête et feraient peut-être mieux de penser à la suite.

À l’Ouest pour terminer, les Seahawks se déplacent à Los Angeles pour le « match retour » entre ces deux équipes. Lors de la première semaine, les Rams avaient en effet joué un bien mauvais tour à Seattle en s’imposant au Lumen Field (30-12). Pour les partenaires de Geno Smith, la victoire est impérative s’ils veulent rester au contact de San Francisco en haut de cette division. Enfin, en AFC, le Sud sera à l’honneur. Les Jaguars qui ont justement chuté face aux 49ers voient revenir les Texans à toute vitesse. Jacksonville reçoit des Titans qui paraissent être un cran en dessous.

Le reste

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Carolina Panthers (1-8) – Dallas Cowboys (6-3)

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Green Bay Packers (3-6) – Los Angeles Chargers (4-5)

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Houston Texans (5-4) – Arizona Cardinals (2-8)

Coup d’envoi dimanche à 22h05
San Francisco 49ers (6-3) – Tampa Bay Buccaneers (4-5)

Le reste des rencontres de la semaine se dérouleront surtout en première partie de soirée. Après leur défaite jeudi dernier, les Panthers ont eu 10 jours pour préparer la venue de Dallas ce dimanche. Pas sûr toutefois que cela les aide face à l’une des meilleures équipes de la conférence. Des Cowboys qui espèrent mettre la pression sur Philadelphia qui joue le lendemain. Dans le même temps, Green Bay reçoit les Chargers. Deux équipes qui sont en train de perdre le fil de leur saison. Si le vainqueur pourra garder un peu d’espoirs pour la suite, le perdant en revanche pourra regarder vers le bas en fin de saison.

En AFC en revanche, les Texans regardent vers le haut. Après leur belle victoire face aux Bengals, Houston a mis les Jaguars dans son viseur. La tête de la division est atteignable, mais pour cela il faut faire le travail. Les partenaires de CJ Stroud doivent battre une équipe d’Arizona largement à leur portée. Attention toutefois au retour de Kyler Murray qui a donné un coup de boost aux Cardinals. Enfin, en Californie, les 49ers veulent confirmer leur retour en force. Après leur succès sur les Jaguars, ils continuent leur tournée de la Floride avec cette fois les Buccaneers au programme.

Toutes les affiches

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Carolina Panthers (1-8)- Dallas Cowboys (6-3)
Cleveland Browns (6-3) – Pittsburgh Steelers (6-3)
Detroit Lions (7-2) – Chicago Bears (3-7)
Green Bay Packers (3-6) – Los Angeles Chargers (4-5)
Houston Texans (5-4) – Arizona Cardinals (2-8)
Jacksonville Jaguars (6-3) – Tennessee Titans (3-6)
Miami Dolphins (6-3) – Las Vegas Raiders (5-5)
Washington Commanders (4-6) – New York Giants (2-8)

Coup d’envoi dimanche à 22h05
San Francisco 49ers (6-3) – Tampa Bay Buccaneers (4-5)

Coup d’envoi dimanche à 22h25
Buffalo Bills (5-5) – New York Jets (4-5)
Los Angeles Rams (3-6) – Seattle Seahawks (6-3)

Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi 02h20
Denver Broncos (4-5) – Minnesota Vikings (6-4)

Coup d’envoi dans la nuit de lundi à mardi à 02h15
Kansas City Chiefs (7-2) – Philadelphia Eagles (8-1)

Au repos :
Atlanta Falcons (4-6), Indianapolis Colts (5-5), New England Patriots (2-8) et New Orleans Saints (5-5).

Parier en ligne
sur la NFL avec

Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires