[NCAA] Semaine 10 – Jeremiah Trotter Jr., l’héritier

Le linebacker bien parti pour suivre les traces de son papa.

Jeremiah Trotter Jr.

Chaque dimanche, la rédaction de TDActu vous propose un point sur le championnat NCAA et les joueurs éligibles pour la Draft NFL 2024.

Le joueur défensif de la semaine : Jeremiah Trotter Jr. (LB, Clemson)

Son match (contre Notre Dame) : 11 plaquages, 2 sacks, 1 interception (1 TD)

Déjà mentionné dans le top 10 d’avant-saison, Jeremiah Trotter Jr. est le leader de la défense de Clemson. Face à Notre Dame, une des meilleures attaques NCAA, le linebacker se devait de réussir son match, dans une saison plus que difficile pour les Tigers.

Ce samedi, il commence sa rencontre avec un sack, forçant Notre Dame à punter. Puis, dans le second quart temps, il enfonce Sam Hartman et Notre Dame, avec une interception retournée pour un touchdown. Cela permet à son équipe de prendre plus de 2 touchdowns d’avance. Enfin, il termine sa rencontre avec un nouveau sack dans le 4e quart temps, alors que Notre Dame était en train de revenir.

Fils de Jeremiah Trotter, quadruple Pro Bowler avec les Eagles, le linebacker est un joueur agile, doté d’une grande vitesse. En avril prochain, s’il se présente à la draft, il est attendu pour la fin du 1er, voire le 2e tour. Joueur à tout faire dans la défense de Clemson, sa spécialité est la défense contre la course. Pour se débarrasser des joueurs de ligne offensive, il est très doué. Ce qui lui permet de réaliser des plaquages aux moments importants.

Grâce à son intelligence de jeu, il est aussi capable de couvrir, malgré une taille en dessous des standards requis pour la NFL (1.83m). Pourtant, le point d’amélioration est sa capacité à plaquer, et de comprendre les schémas de jeux offensifs complexes. Ce qui va être le cas en NFL.

Mentions défensives

  • Javon Bullard (S, Georgia) : 6 plaquages, 1 interception
  • Princely Umanmielen (EDGE, Florida) : 6 plaquages, 2 sacks
  • Nelson Ceaser (EDGE, Houston) : 8 plaquages, 2,5 sacks
  • Jason Henderson (LB, Old Dominion) : 22 plaquages (dont 3 pour perte), 1,5 sack
  • Xavier Benson (LB, Oklahoma State) : 7 plaquages, 3 pour perte, 1 sack, 1 fumble forcé

On leur reprochait leur capacité à être des playmakers. Pourtant, à leurs positions respectives, ils sont parmi les plus côtés pour la prochaine Draft. Ce weekend, ils ont décidé de mettre les choses au clair. Javon Bullard réussit l’interception qui permet à Georgia de s’imposer face à Missouri. Princely Umanmielen montre sa capacité de puissance, pour mettre à mal la ligne défensive d’Arkansas en première période.

Va-t-il devenir le prochain pass rusher de Houston à s’inviter dans les premiers tours ? Après Payton Turner (Saints), et Logan Hall (Buccaneers), Nelson Ceaser pourrait être le prochain. Sa performance face à Baylor est impressionnante, avec un jeu décisif clé en fin de match afin d’arracher la prolongation. Cette saison, le joueur est à 8 sacks, et est un des meilleurs défenseurs de la conférence Big 12.

Sérial plaqueurs, mais pas pour autant blitzers, les linebackers Jason Henderson et Xavier Benson sont partout autour du ballon. Le cas du 2e est plus marquant. Opposé à Oklahoma, il réussit un sack, mais surtout un fumble décisif sur Dillon Gabriel. Oklahoma State s’impose, et est plus que jamais en course pour aller en finale de la Big 12. Cela va être plus compliqué pour Old Dominion dans la conférence Sun Belt. Mais, Henderson peut se consoler avec une statistique incroyable. Avec 139 plaquages, il est le meilleur défenseur dans ce domaine cette saison.

Auraient pu être mentionnés : Dadrion Taylor-Demerson (S, Texas Tech), Reddy Steward (CB, Troy), DeWayne Carter (EDGE, Duke), Javontae Jean-Baptiste (EDGE, Notre Dame), Tykee Smith (S, Georgia), Ty’Ron Hopper (LB, Missouri), Elijah Jones (S, Boston College), Xander Mueller (LB, Northwestern), Marques Watson-Trent (LB, Georgia Southern), Jonah Elliss (EDGE, Utah), Tre’Mon Morris-Brash (EDGE, UCF), Andrew Chatfield Jr. (LB, Oregon State), DJ James (CB, Auburn), Nehemiah Pritchett (CB, Auburn), Payton Wilson (LB, NC State)

Le joueur offensif de la semaine : Dillon Johnson (RB, Washington)

Son match (contre USC) : 26 courses, 256 yards, 4 touchdowns

Michael Penix Jr., le quarterback, les receveurs Rome Odunze et Ja’Lynn Polk, Troy Fautanu ? Non, aucun de ces quatre joueurs de Washington n’a la lumière ce weekend.

Au stade olympique de Los Angeles, le héros de la rencontre entre USC et Washington se nomme Dillon Johnson. Transféré de Mississippi State, le coureur a déjà inscrit 6 touchdowns, un record de saison (déjà) pour lui. Contre USC, il vient de le pulvériser avec 4 touchdowns de plus. Cerise sur le gâteau, il dépasse la barre des 200 yards pour la première fois. Le comble est qu’il n’a dépassé les 100 yards qu’une seule fois dans sa carrière universitaire.

Dillon Johnson est un coureur polyvalent, et puissant. Sa polyvalence vient du fait qu’il peut aussi attraper des ballons en sortie d’écran. Il faut dire qu’il est adapté au système ‘Air Raid’. Avec Mississppi State sous le regretté Mike Leach, et aujourd’hui avec Washington sous Kalen DeBoer. Cependant, il manque la capacité d’accélération, et d’agilité. Cela lui fait malheureusement perdre l’équilibre au moindre contact.

Johnson ne va pas être un coureur numéro 1 en NFL, puisque son potentiel est limité. Pourtant, sa capacité en réception, et sa vision de jeu font de lui un prospect intéressant. Une sélection vers le 5e-6e tour ne serait pas étonnant.

Mentions offensives

  • TreVeyon Henderson (RB, Ohio State) : 22 courses, 5 réceptions, 208 yards, 1 touchdown
  • Phil Mafah (RB, Clemson) : 36 courses, 186 yards, 2 touchdowns
  • Adonai Mitchell (WR, Texas) : 8 réceptions, 149 yards, 1 touchdown
  • Tre Harris (WR, Ole Miss) : 11 réceptions, 213 yards, 1 touchdown
  • Brevyn Spann-Ford (TE, Minnesota) : 3 réceptions, 58 yards, 1 touchdown
  • Jackson Powers-Johnson (OL, Oregon)

Déjà mentionné la semaine dernière, TreVeyon Henderson confirme son retour en forme avec son 2e touchdown en 2 semaines. Face à une défense de Rutgers agressive, il est le meilleur coureur ET le meilleur receveur dans son équipe. Un comble quand on a comme coéquipier le receveur phénomène Marvin Harrison Jr.

On attendait Will Shipley. Mais, ce dernier commotionné, c’est son remplaçant Phil Mafah qui prend le relais avec succès contre Notre Dame. Coureur puissant, il peut se faire une place vers les derniers tours s’il se présente l’an prochain.

Ces deux receveurs sont en train de monter dans les rapports à leur façon, en réalisant leur meilleur match en carrière universitaire en nombre de yards. Ancien de Georgia, Adonai Mitchell est devenue la cible principale du quarterback de Texas, et Tre Harris s’adapte au très haut niveau de façon étonnante. Les deux joueurs sont grands, ont les mains sûres, et possèdent une belle vitesse. Pour commencer leur carrière professionnelle, ils pourraient être de bons compléments à un receveur numéro 1 établi.

Derrière Brock Bowers, la course pour être le 2e tight end appelé n’est pas folle. Brevyn Spann-Ford pourrait être ce joueur. Pas aidé par son jeune quarterback, le tight end de Minnesota inscrit son premier touchdown de la saison malgré tout. Sa taille est un atout, sa technique au niveau des tracés et des mains en réception, beaucoup moins. Mais, au niveau de la technique au bloc, il se montre performant, tout comme Jackson Powers-Johnson.

Depuis le début de la saison, le centre d’Oregon n’a autorisé qu’une pression. Son potentiel est intriguant, tant qu’il est complet au niveau de la protection de passe, et mobile au niveau des jeux de course.

Auraient pu être mentionnés : Malik Nabers (WR, LSU), Roman Wilson (WR, Michigan), Tahj Brooks (RB, Texas Tech), Kimani Vidal (RB, Troy), Drake Stoops (WR, Oklahoma), Jalen White (RB, Georgia Southern), Jarquez Hunter (RB, Auburn), Xavier Legette (WR, South Carolina), Tez Johnson (WR, Oregon), Ja’Quinden Jackson (RB, Utah), Isaiah Williams (WR, Illinois), Rivaldo Fairweather (TE, Auburn), Quinton Cooley (RB, Liberty), JC Latham (OT, Alabama), Taliese Fuaga (OT, Oregon State)

Le quarterback de la semaine : Jordan McCloud (QB, James Madison)

Son match (contre Georgia State) : 28/36, 13 courses, 411 yards, 6 touchdowns, 1 interception

Bon anniversaire Jordan McCloud ! Pour souffler sa 24e bougie, le quarterback des Dukes de James Madison fait la leçon à la défense de Georgia State. Impressionnant cette saison, c’est seulement la 3e fois de sa carrière que Jordan McCloud lance 4 passes de touchdown. Il faut dire que le quarterback des Dukes revient de très loin.

Débutant sa carrière dans la Floride à South Florida, il est malheureusement le principal protagoniste des pires saisons de l’université. En 2 saisons là-bas, il a subi 53 sacks. Cela va se poursuivre à Arizona en 2021, avec 3 défaites, dont un match à 5 interceptions face à Oregon. Une blessure plus tard, il laisse définitivement sa place à Jayden De Laura.

Ne jouant pas en 2022, il signe à James Madison où il bataille pour gagner la confiance de son entraîneur Curt Cignetti. Depuis, il simplifie son jeu, fait de meilleurs lectures. Cela fait toute la différence puisqu’il est invaincu avec cette université. Pourtant, James Madison n’est pas classé, car cela fait seulement 2 ans que l’université est en première division. Surtout, l’université n’est pas éligible à un Bowl de fin de saison. Une anomalie.

Force est de constater qu’avec des performances comme celles-ci, Jordan McCloud peut entrevoir un avenir en NFL. Reste à convaincre lors du process Draft, qui va avoir lieu en février prochain.

Mentions quarterbacks

  • Carson Beck (QB, Georgia) : 21/32, 254 yards, 2 touchdowns
  • Caleb Williams (QB, USC) : 27/35, 328 yards, 4 touchdowns
  • Jalen Milroe (QB, Alabama) : 15/23, 20 courses, 374 yards, 4 touchdowns
  • Jayden Daniels (QB, LSU) : 15/24, 382 yards, 3 touchdowns, 1 interception

Le choc entre Georgia et Missouri tourne à l’avantage des Bulldogs, avec un très bon Carson Beck. Le quarterback retrouve de la confiance, et fait un 2e match de suite sans erreurs. Lui en a fait une qui a coûté un touchdown en fin de 1ere mi-temps. Pourtant, cela n’a pas empêché Caleb Williams de disséquer la défense de Washington. S’il faut chercher des coupables dans la défaite de USC, faudrait regarder de l’autre côté du terrain.

Pendant 3 quart temps, le duel entre Alabama et LSU a tenu toutes ses promesses. Jusqu’à ce que Dallas Turner percute violamment Jayden Daniels. Avant cela, le quarterback de LSU était sur un nuage, et donnait le tournis à Nick Saban et sa défense. En face, comme Jayden Daniels, Jalen Milroe est le meilleur passeur et coureur de son équipe. Il inscrit 4 touchdowns, tous inscrits à la course. Le jeune quarterback du Crimson Tide a été bon dans la gestion de la poche, malgré des lectures laborieuses.

Malgré sa blessure, Jayden Daniels monte dans les rapports. Souvent cité pour être un sleeper, il peut créer la surprise vers le 2e-3e tour. Situation différente pour Milroe, plutôt attendu vers les derniers tours. Son inexpérience de l’université peut le pousser à retourner pour une saison supplémentaire.

Auraient pu être mentionnés : Drake Maye (QB, North Carolina), Bo Nix (QB, Oregon), Graham Mertz (QB, Florida), Jacob Zeno (QB, UAB)

La déception de la semaine : Tyler Van Dyke (QB, Miami (FL))

Son match (contre NC State) : 21/38, 173 yards, 3 interceptions, 1 fumble perdu

Miami (FL) s’incline pour la 3e fois de la saison. Le problème est que les 3 défaites interviennent contre des adversaires directes de conférence. Avec Kamren Kinchens en leader, la défense de Miami n’a rien à se reprocher. En revanche, en attaque, c’est très compliqué depuis quelques matchs, surtout pour Tyler Van Dyke.

Le quarterback des Hurricanes lance encore 3 interceptions, et subi 3 sacks, dont un par un fantôme. Le quarterback est irrégulier, et on se demande si on n’a pas déjà tout vu de lui. Lors des 4 premiers matchs, il ne lance qu’une interception. 4 matchs plus tard, il lance 10 interceptions. La semaine dernière, la victoire contre Virginia en prolongation le sauve, malgré 2 interceptions. Cette fois-ci, contre NC State, avec la défaite, sa place est clairement remis en cause.

Ce qui est remis en cause également est sa place à la Draft. Au début de la saison dernière, il était cité parmi les joueurs ayant d’une chance d’être au premier tour. Aujourd’hui, il en est très loin.

Le problème est incompréhensible puisqu’il possède une bonne ligne, et de bons receveurs. Il pourrait passer d’un joueur potentiellement drafté au 4e tour, à un joueur non drafté. A moins qu’il retourne pour une saison supplémentaire en université.

Autres déceptions : Sam Hartman (QB, Notre Dame), Emeka Egbuka (WR, Ohio State), Maason Smith (DT, LSU), Kingsley Suamataia (OT, BYU)

L’action de la semaine

Admirez la créativité du coaching offensif de USC. Un flea flicker venu d’ailleurs, ponctué par un superbe lancer de Caleb Williams pour Tahj Washington. Malgré ce superbe touchdown, USC s’incline 52-42 face à Washington.

Le bonus de la semaine

Après sa victoire contre Georgia Southern, Texas State est désormais éligible à un Bowl. Cela méritait un plongeon du président de l’université, et de l’entraîneur G.J Kinne dans la rivière San Marcos.

Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires