[Preview] Semaine 6 : les Bengals aux rattrapages

En difficultés en début de saison, les Bengals tentent de rattraper le temps perdu et seront opposés à de solides Seahawks cette semaine.

Après une nouvelle victoire de Kansas City sur les Broncos, place désormais au reste de la NFL. Finalistes de l’AFC l’an passé, les Bengals veulent remonter la pente après un début de saison compliqué. Face à eux ce dimanche, une équipe de Seattle qui monte en puissance. C’est LE match à ne pas manquer cette semaine.

On parlera aussi des équipes invaincues, d’un duel de Robinson, de jeu rapide, de Dan Campbell ou encore de mauvais souvenirs à Londres. Voici le programme de la semaine 6.

Le match :

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Cincinnati Bengals (2-3) – Seattle Seahawks (3-1)

Comme l’an passé, les Bengals courent après les victoires en ce début de saison. Cincinnati n’a pas appris de ses erreurs de 2022 et doit de nouveau rattraper le temps (et les matchs) perdu(s). Cela avait bien réussi aux partenaires de Joe Burrow la saison dernière avec un bilan de 4-4 après 8 semaines et une série de 10 victoires consécutives pour terminer l’année. Mais sont-ils capables de faire cela toutes les saisons ? C’est ce que nous verrons dans les prochaines semaines. La bonne nouvelle pour les Bengals : le niveau de jeu semble revenir à la normale après quelques matchs d’inquiétudes.

Le souci, désormais, est que l’opposition ne va faire que s’élever lors des prochaines semaines avec les Seahawks, les 49ers et les Bills. Un menu épicé pour Zac Taylor et les siens. Pour l’entrée, ce sera donc la réception de Seattle. Les hommes de Pete Carroll sortent d’une semaine de repos et ont pu panser leurs plaies. Beaucoup de blessés, notamment en défense devraient être de retour, à l’image de Jamaal Adams, Tre Brown, Jarran Reed, Charles Cross ou encore Phil Haynes. Les Seahawks n’ont plus perdu depuis la semaine 1 et seront difficiles à manœuvrer pour les locaux. L’avantage désormais, c’est qu’ils n’ont plus le choix.

Les invaincus : les 49ers et les Eagles

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Cleveland Browns (2-2) – San Francisco 49ers (5-0)

Coup d’envoi dimanche à 22h25
New York Jets (2-3) – Philadelphia Eagles (5-0)

Après cinq semaines de compétition, il ne reste plus que deux équipes invaincues. Par la force des choses, San Francisco et Philadelphia vont se livrer un duel à distance durant les prochaines semaines. D’autant que ces deux équipes sont dans la même conférence et lorgnent donc sur la seule place qui octroie une semaine de repos en playoffs. Nous sommes encore loin de ce scénario, mais il faut engranger autant de victoires possibles.

Cette semaine, les deux mastodontes de la NFC sont en déplacement. Pour San Francisco, ce sera dès le début de soirée avec un voyage dans l’Ohio pour affronter Cleveland. Les Browns sortent d’une semaine de repos, mais pourraient être de nouveau privés de Deshaun Watson. Pour les hommes de Nick Sirianni, direction le MetLife Stadium avec une rencontre face à des Jets qui aimeraient enchaîner un deuxième succès consécutif. Sur le papier, 49ers et Eagles sont supérieurs à leurs adversaires, mais attention aux mauvaises surprises.

Le duel : Bijan Robinson vs. Brian Robinson Jr.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Atlanta Falcons (3-2) – Washington Commanders (2-3)

Robinson contre Robinson, voilà le duel qui nous intéresse ce week-end. Au delà de l’amusante homonymie, les performances de ces deux running backs pourraient être le facteur X de cette rencontre. Elles seront en tout cas représentatives d’un secteur qui a une grande importance pour Atlanta et Washington. Côté Falcons, le sol est l’arme principale de l’attaque. Malgré un bon match de Desmond Ridder la semaine passée, Arthur Smith donne la priorité à ses running backs (121,6 yards au sol par rencontre). Parmi eux, Bijan Robinson, même si le rookie n’a pas encore véritablement explosé (67 courses pour 364 yards et 0 TD). Il sera en tout cas l’une des clés ce dimanche face à une défense de Washington permissive dans ce secteur. Les Commanders autorisent pas moins de 133 yards par match aux running backs adverses (24e).

De l’autre côté du ballon, l’autre Robinson aura un grand rôle à jouer. On l’a vu lors du Thursday Night Football face aux Bears, les Commanders se doivent d’avoir une attaque équilibrée. Contre Chicago, Sam Howell a lancé pas moins de 51 ballons, pour seulement 10 courses. Ce dimanche, il y a fort à parier, que les running backs soient beaucoup plus utilisés pour soulager le lanceur. Robinson (67 courses, 267 yards et 3 TDs) pourrait donc être l’homme fort de cette attaque lord de cette semaine 6.

La statistique : 7

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Miami Dolphins (4-1) – Carolina Panthers (0-5)

Voici le nombre de drives des Dolphins qui se sont terminés en touchdown en moins d’une minute depuis le début de la saison. La preuve qu’en plus d’être extrêmement explosive, cette attaque possède une verticalité rarement égalée. Par comparaison, les deuxièmes dans ce domaine sont les Bills avec seulement 4 séries offensives qui ont terminé dans la end-zone en moins de 60 secondes. Miami est capable de faire très mal, très vite. Le plus compliqué à gérer est que cette verticalité peut venir depuis les airs avec Tyreek Hill (36 réceptions, 651 yards et 5 TDs) ou Jaylen Waddle (17 réceptions, 245 yards et 1 TD), mais aussi du sol avec De’Von Achane (38 courses, 460 yards et 6 TDs) et Raheem Mostert (58 courses, 314 yards et 7 TDs).

Si le rookie devrait être absent pour quelques semaines, pas sûr que Mike McDaniel et son escouade ralentissent le rythme. Les Panthers sont prévenus. Eux qui n’ont pas gagné un match depuis le début de la saison, malgré une défense correcte (325,8 yards autorisés par match, 13e de la ligue), mais beaucoup de points encaissés (28,8 par rencontre, 29e en NFL). Avec les absences de Jaycee Horn et Xavier Woods dans le backfield défensif, la tâche sera encore plus compliquée pour Carolina.

Le joueur : Jakobi Meyers

Coup d’envoi dimanche à 22h05
Las Vegas Raiders (2-3) – New England Patriots (1-4)

Difficile d’oublier la dernière fois où les Patriots sont venus à Vegas pour Jakobi Meyers. L’histoire date d’il y a moins d’un an, quand en semaine 15, New England avait tout tenté en fin de match pour marquer le touchdown de l’égalisation. Le ballon s’était alors retrouvé dans les mains de Jakobi Meyers qui avait lancé une passe complétement mal maîtrisée qui avait atterri dans les mains de Chandler Jones. Le défenseur des Raiders ne s’était pas fait prier pour plier le match en retournant le ballon dans la end-zone. Depuis Chandler Jones n’est plus avec l’équipe, mais surtout Jakobi Meyers a quitté les Patriots… pour les Raiders.

Il retrouvera ce week-end son ancienne formation et affrontera une défense qui tente tant bien que mal de porter la franchise. Si l’attaque est l’une des pires de NFL (11 points par match, 32e de la ligue), l’escouade défensive de New England limite la casse du mieux possible depuis le début de la saison (298,4 yards autorisés, 9e en NFL). Pour s’imposer à Las Vegas, les hommes de Bill Belichick devront trouver des solutions pour contenir Davante Adams (37 réceptions, 442 yards et 3 TDs) et Jakobi Meyers (25 réceptions, 274 yards et 3 TDs). L’ancien Patriot n’a pas encore véritablement explosé dans sa nouvelle équipe, mais nulle doute qu’il aura une motivation toute particulière ce dimanche.

L’entraîneur : Dan Campbell

Coup d’envoi dimanche à 22h25
Tampa Bay Buccaneers (3-1) – Detroit Lions (4-1)

L’an dernier déjà, Detroit avait surpris toute la ligue sous la houlette de Dan Campbell. Pour sa première année à la tête de la franchise, l’entraîneur avait réussi à donner une identité à cette équipe, malgré un début de saison compliqué. Les Lions avaient manqué les playoffs de peu, mais avaient offert beaucoup de promesses. Ils étaient donc attendus au tournant en 2023. Force est de constater qu’ils ont décidé de mettre le pied sur l’accélérateur dès la première semaine. Pour le plus grand bonheur de leur entraîneur. Avec 4 victoires en 5 matchs, Detroit s’est imposé comme le patron de la NFC Nord.

Sauf que les hommes du Michigan ont désormais d’autres ambitions. À commencer par une qualification en playoffs pour la première fois depuis 2016. Et pourquoi pas un succès en playoffs pour la première fois depuis 1991. Pour cela, il faut continuer d’imposer le rythme mis en place depuis le début de la saison. Ce dimanche, le déplacement chez les Buccaneers sera crucial. Tampa Bay est une autre équipe surprenante et se présente en cette semaine 6 avec tout autant de confiance.

Londres, mauvais souvenir

Coup d’envoi dimanche à 15h30
Tennessee Titans (2-3) – Baltimore Ravens (3-2)

Cette semaine, l’Angleterre accueillera le troisième match de saison régulière de la saison. Cette fois, les Jaguars ne seront plus là. Ils laissent la place à Tennessee et Baltimore. Deux équipes qui ont beaucoup moins l’habitude de jouer dans la capitale anglaise. Surtout, deux formations qui gardent de très mauvais souvenirs de leur dernier passage outre-Atlantique. Pour les Titans, c’était en 2018 face aux Chargers. Ils s’étaient incliné 20-19 après avoir tenté une conversion à deux points dans les toute dernières secondes pour gagner le match.

Lamar Jackson Steelers Ravens

Pour les Ravens, le match était beaucoup moins serré. En 2017, la franchise de Baltimore s’était, en effet, inclinée 44-7 face aux Jaguars. Aucune des deux équipes n’a donc gagné à Londres. Pour Mike Vrabel et John Harbaugh, déjà là à l’époque de la seule rencontre de leur équipe en Angleterre, ce match sera l’occasion de débloquer le compteur au Royaume-Uni. Pour le perdant en revanche, les mauvais souvenirs de Londres s’accumuleront.

Les duels de division

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Chicago Bears (1-4) – Minnesota Vikings (1-4)

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Jacksonville Jaguars (3-2) – Indianapolis Colts (3-2)

Coup d’envoi dimanche à 22h25
Los Angeles Rams (2-3) – Arizona Cardinals (1-4)

Les affrontements intra-divisions auront des physionomies bien différentes ce week-end. En NFC, le bas du classement sera à l’honneur. Au Nord d’abord avec un affrontement entre les Bears et les Vikings. Chicago vient de gagner son premier match de la saison et espère poursuivre sur cette lancée face à une équipe qui sera orpheline de son meilleur joueur offensif, Justin Jefferson. L’occasion de passer devant les Vikings.

À l’Ouest ensuite où les Rams veulent accrocher le bon wagon des 49ers et des Seahawks, sans être attirés vers le fond par les Cardinals. Il faudra justement battre Arizona au SoFi Stadium. En AFC en revanche, c’est tout simplement la tête de la division Sud qui se jouera entre les Jaguars et les Colts. Fraîchement rentré d’Angleterre avec deux succès, Jacksonville doit maintenant faire le ménage dans sa propre division. À commencer par la réception d’Indianapolis.

Le reste

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Houston Texans (2-3) – New Orleans Saints (3-2)

Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi 02h20
Buffalo Bills (3-2) – New York Giants (1-4)

Coup d’envoi dans la nuit de lundi à mardi à 02h15
Los Angeles Chargers (2-2) – Dallas Cowboys (3-2)

Le dernier match du début de soirée opposera les Texans aux Saints. New Orleans sort d’une victoire en patron face à New England et espère garder le rythme des Buccaneers. La défense de Denis Allen va apporter un challenge intéressant à CJ Stroud. Le quarterback n’a toujours pas lancé d’interception (en 186 passes) et n’a plus été sacké depuis la semaine 2. Dans son sillage, Houston tentera de revenir à l’équilibre. Il restera ensuite les deux matchs en prime time du week-end.

Le Sunday Night Football nous offrira une opposition déséquilibrée entre les Bills et les Giants. New York a toujours d’énormes problèmes sur la ligne offensive et Buffalo pourrait en profiter. Les hommes de Sean McDermott cherchent à se relancer après leur faux pas en Angleterre. Enfin, lors du Monday Night Football, une autre équipe devra se racheter : Dallas. Les Cowboys ont manqué leur test face à San Francisco et ont déjà deux matchs de retard sur les Eagles. À Los Angeles, ils affronteront des Chargers qui sortent de leur semaine de repos. Les hommes de Brandon Staley veulent rester au contact des Chiefs en tête de l’AFC Ouest.

Toutes les affiches

Coup d’envoi dimanche à 15h30
Tennessee Titans (2-3) – Baltimore Ravens (3-2)

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Atlanta Falcons (3-2) – Washington Commanders (2-3)
Chicago Bears (1-4) – Minnesota Vikings (1-4)
Cincinnati Bengals (2-3) – Seattle Seahawks (3-1)
Cleveland Browns (2-2) – San Francisco 49ers (5-0)
Houston Texans (2-3) – New Orleans Saints (3-2)
Jacksonville Jaguars (3-2) – Indianapolis Colts (3-2)
Miami Dolphins (4-1) – Carolina Panthers (0-5)

Coup d’envoi dimanche à 22h05
Las Vegas Raiders (2-3) – New England Patriots (1-4)

Coup d’envoi dimanche à 22h25
Tampa Bay Buccaneers (3-1) – Detroit Lions (4-1)
Los Angeles Rams (2-3) – Arizona Cardinals (1-4)
New York Jets (2-3) – Philadelphia Eagles (5-0)

Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi 02h20
Buffalo Bills (3-2) – New York Giants (1-4)

Coup d’envoi dans la nuit de lundi à mardi à 02h15
Los Angeles Chargers (2-2) – Dallas Cowboys (3-2)

Au repos :
Green Bay Packers (2-3) et Pittsburgh Steelers (3-2).

Parier en ligne
sur la NFL avec

Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires