unibet

Vikings – Patriots (33-26) : Minnesota est reconnaissant pour Justin Jefferson

Une fois de plus, le receveur star des Vikings a lourdement influencé sur le résultat final

Minnesota Vikings (9-2) – New England Patriots (6-5) : 33-26

Qui a dit que Kirk Cousins (30/37, 299 yards, 3TDs, 1int) perdait ses moyens en prime time ? Face à l’une des meilleures défenses de la ligue, le quarterback des Vikings a répondu présent après le non-match face aux Cowboys. Contrairement à dimanche dernier, il a pu compter sur une ligne offensive retrouvée, opposée pourtant au second meilleur pass rush de la ligue. Si son quarterback a brillé, Minnesota peut grandement remercier son receveur numéro 1, qui aura tout fait pour le mettre dans les meilleures conditions. Malgré une double couverture constante, Justin Jefferson (9 réceptions, 139 yards, 1TD) signe un nouveau match à plus de 100 yards.

De son côté, Mac Jones (28/39, 382 yards, 2TDs) a multiplié les passes rapides et peu risquées, mais a également su trouver ses receveurs en profondeurs dans les trois premier quart-temps du match. Peu aidé par un jeu au sol limité à 45 yards au total, le quarterback des Patriots aura surtout échoué à trouver la solution en redzone, limitant son équipe à des fields goals, insuffisant pour remporter ce match.

Un air de déjà vu

Ceux qui suivent les Vikings depuis le début de la saison ne seront pas surpris par cette première mi-temps. Une première possession impressionnante suivie d’une hibernation avant un réveil une fois mené, les violets nous ont offert un scénario déjà vu à maintes reprises cette année. Ils auront même poussé la parodie jusqu’au bout, avec un nouvel extra point manqué par Greg Joseph, déjà le cinquième cette année.

De leur côté, les Patriots ont pu compter sur un Mac Jones précis, à 12 passes complétées sur 15 à la mi-temps.  Malgré un temps de possession inférieur à 10 minutes, les hommes de Belichick ont souvent trouvé la solution dans une défense locale poreuse. Ils auront néanmoins eu du mal à conclure, terminant cette première période avec un touchdown et 3 field goals. Au final, les deux équipes retournent aux vestiaires sur un score de parité, 16-16.

New England plombé par son équipe spéciale

Un coup d’envoi retourné en touchdown, une pénalité cruciale sur un punt adverse, un punt bien court au milieu du quatrième quart, l’équipe spéciale des Patriots est passée à côté de sa seconde mi-temps. Après avoir été décisive face aux Jets dimanche dernier, la troisième escouade de New England leur a cette fois coûté la victoire.

Le troisième quart-temps ne départage pas les deux équipes. Un gros jeu conclu par un touchdown et une longue possession qui se termine par un field goal pour les deux franchises, et le score est de 26-26 au début du quatrième quart. Une égalité qui fera grincer des dents du côté de New England. Car avant que son équipe ne se contente d’un coup de pied, Hunter Henry semblait avoir capté le ballon et passé la ligne. Sauf que les arbitres ont finalement décidé que le ballon a touché le sol et qu’il en avait perdu le contrôle à la fin de l’action. D’abord accordé, le touchdown a finalement été refusé.

Malmenées depuis le début du match, les deux défenses prennent le dessus dans le dernier quart temps. Malheureusement pour celle des visiteurs, une erreur sur équipe spéciale va les pousser une fois de trop sur le terrain. Face au duo Jefferson/Thielen, New England craque une dernière fois, celle de trop.

Propre comme en première mi-temps, Mac Jones ne trouve plus les solutions face à une défense qui a monté le curseur de l’agressivité. Sous pression, le jeune quarterback se fait sack à deux reprises à des moments cruciaux. Incapable de marquer le moindre point dans le dernier quart, New England laisse échapper la victoire dans une rencontre indécise jusqu’au bout.

Avec cette neuvième victoire Minnesota se relance après la gifle prise face aux Cowboys. De leur côté, les Patriots, malgré un bilan positif, vont devoir batailler jusqu’au bout dans une conférence très disputée.

Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires