Touchdown Shop

Les 10 leçons de la Semaine 11 : les Cowboys, équipe la plus dangereuse de toute la NFC

À l'image de Tony Pollard, Dallas cartonne !

L’attaque des Titans n’est pas Derrick Henry dépendante

Habitué à porter les Titans sur ses larges épaules, le running back Derrick Henry est un peu moins dominant en ce moment mais ça n’empêche pas Tennessee de continuer à engranger les victoires. Et c’est notamment parce que le jeu aérien commence à trouver sa voie.

Jeudi à Green Bay, dans son deuxième match depuis son retour de blessure, Ryan Tannehill a lancé pour 333 yards (22/27), son total le plus élevé de la saison. Il s’est notamment appuyé sur son tight end Austin Hooper pour trouver la end zone, mais on a surtout vu le receveur rookie Treylon Burks sortir de sa boîte (7 réceptions, 111 yards) et le vétéran Robert Woods apporter une contribution précieuse.

Si cette tendance se confirme, attention aux Titans !

Des raisons de s’inquiéter pour les Eagles

La semaine dernière, les Eagles avaient perdu l’aura d’invincibilité qui les entourait en tombant à domicile contre Washington. Hier, Philadelphie a retrouvé le goût du succès à Indianapolis, mais sans vraiment balayer les doutes.

Si défensivement – excepté le premier drive du match où Philly s’est fait marcher dessus – les Eagles ont bien répondu présent, de l’autre côté du ballon c’était poussif. Le jeu au sol n’a pas beaucoup pesé en dehors des courses du quarterback Jalen Hurts, les pénalités se sont enchaînées, et les Eagles n’ont jamais vraiment réussi à s’envoler dans les airs en l’absence notamment de la deuxième option Dallas Goedert (544 yards, 3 touchdowns cette saison).

Deux semaines pas très convaincantes donc pour une équipe qui vise ouvertement le Super Bowl. Aux hommes de Nick Sirianni de retrouver au plus vite leur mojo, si possible dès le prochain match contre Green Bay.

Les Cowboys sont l’équipe la plus dangereuse en NFC

Opposés aux Vikings dans le choc du week-end, les Cowboys ont envoyé un très gros message en détruisant Minnesota 40-3. Jamais, dans son histoire, la mythique franchise de Dallas n’avait gagné un match à l’extérieur avec un tel écart, mais c’est surtout à travers leur domination dans les différentes phases du jeu que les Cowboys ont impressionné.

Kirk Cousins a vécu un calvaire (7 sacks), Justin Jefferson n’a pas vu le jour (3 réceptions, 33 yards), le running back de Dallas Tony Pollard continue d’impressionner (80 yards au sol, 109 à la réception, 2 TD) aux côtés d’Ezekiel Elliott (2 TD), et Dak Prescott (22/25, 276 yards, 2 TD) a sorti une performance très propre pour confirmer son retour.

Alors que les Eagles (bilan de 9 victoires – 1 défaite) tâtonnent un peu en ce moment et que les Vikings (8-2) viennent de tomber de leur nuage, les Cowboys (7-3) ressemblent bien à l’équipe la plus dangereuse en NFC actuellement.

Zach Wilson est le pire quarterback titulaire en NFL

La défense des Jets, qui s’est imposée comme l’une des plus solides de la ligue cette saison, a limité l’attaque des Patriots à 3 points hier. Pourtant, New York a perdu.

Comment est-ce possible ?

Demandez à Zach Wilson, qui a proposé une nouvelle prestation catastrophique contre New England en terminant avec… 77 yards à la passe à 9/22. Si selon le jeune quarterback, « l’attaque des Jets n’a pas laissé tomber la défense » dans ce match, c’est pourtant bien ce qu’il s’est passé. L’attaque, mais aussi les équipes spéciales, qui ont accordé un touchdown sur retour de punt dans les dernières secondes du match…

Taylor Heinicke, nouveau commandant en chef de Washington

Taylor Heinicke est loin d’être un quarterback exceptionnel, et aime boire une bonne bière après une belle victoire. Mais les résultats parlent pour lui. Depuis qu’il a pris les commandes de Carson Wentz blessé, Washington enchaîne les victoires : quatre succès en cinq matchs, tout ça pour permettre aux Commanders d’afficher un bilan positif de 6-5 après 11 matchs.

Si Heinicke n’est peut-être pas la raison principale de ces victoires, la franchise de Washington a logiquement décidé de le maintenir en tant que QB#1, lui qui gardera son poste de titulaire même au retour de Wentz.

Oui, les Lions savent rugir

Compétitifs en début de saison mais incapables de remporter des matchs serrés, les Lions ont officiellement redressé la barre après une vilaine série de cinq défaites consécutives. Victoire contre Green Bay, victoire à Chicago, et puis victoire chez les surprenants Giants ce dimanche derrière un triplé de Jamaal Williams (12 touchdowns en tout pour lui cette saison, premier en NFL), autant dire que l’ambiance a changé à Detroit.

Cela faisait depuis 2017 que les Lions n’avaient pas enchaîné trois succès consécutifs. Parfait pour préparer la venue des Bills à Thanksgiving ce jeudi.

Davante Adams, le roi de la prolongation

En plus de ses 7 réceptions et 141 yards, Davante Adams a pris le costume de héros hier à Denver pour sortir un peu les Raiders de la crise. C’est lui, avec son touchdown en prolongation, qui a donné la victoire à Las Vegas 22-16.

Selon NFL Research, c’est le troisième touchdown marqué en prolongation par Adams depuis le début de sa carrière. C’est tout simplement un record, à égalité avec un certain LaDainian Tomlinson.

Les Chiefs de Mahomes – Kelce, tout simplement imbattables en novembre

Combinant trois touchdowns hier face aux Chargers, Pat Mahomes et Travis Kelce ont encore une fois été exceptionnels pour permettre à Kansas City d’arracher la victoire au finish, et ainsi de maintenir en vie leur magnifique série de succès en novembre.

Cela fait effectivement depuis la dixième semaine de la saison 2019 que Kansas City n’a pas perdu en novembre, ce qui donne pas moins de onze victoires consécutives.

Mauvaise nouvelle pour les futurs adversaires de Kansas City, la machine est encore plus redoutable en décembre (14 victoires de suite).

Les Bengals sont prêts à refaire le coup de l’an passé

Vainqueurs des Steelers (37-30) derrière un grand Joe Burrow (4 touchdowns), un Tee Higgins intenable (148 yards à la réception) et un Samaje Perine qui a inscrit trois touchdowns en relais de Joe Mixon (sorti sur commotion), les Bengals ont bien lancé leur deuxième partie de saison après leur semaine de repos. De bon augure avant les grosses échéances à venir contre Tennessee puis Kansas City. Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, le receveur star Ja’Marr Chase est sur le point de retrouver l’entraînement.

Comme l’an dernier, les Bengals sont-ils sur le point de franchir un gros cap avec les Playoffs en ligne de mire ? C’est bien possible.

La mascotte des Colts n’a pas de limite

Tags →  
Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires