unibet

Jets – Patriots (17-22) : Zach Wilson fait crasher les Jets

Mac Jones s'offre une victoire et un peu de calme.

New York Jets (5-3) – New England Patriots (4-4) : 17-22

Petit retour sur terre pour les Jets de New-York. L’équipe a subi de plein fouet l’absence de Breece Hall (seulement 51 yards gagnés au sol…) et surtout une partie catastrophique de Zach Wilson (20/41, 355 yards, 2TD, 3INT), auteur de nombreuses erreurs.

Dommage pour les locaux car la défense a encore sorti une belle prestation face à une attaque des Patriots et Mac Jones (24/35, 194 yards, 1TD, 1INT) toujours aussi limitée.

Des attaques bien timides

Après un échange de punt, ce sont les Jets qui décollent en premier sous l’impulsion de son duo de Wilson auteur d’une passe et d’une réception de 54 yards. Un gain important qui permet derrière aux Jets de marquer les premiers points du match avec un field goal (3-0). New-England copie ses rivaux dès la série suivante avec 8 minutes de possession mais seulement un field goal au bout (3-3).

Dans un drive parfaitement mené par Zach Wilson, le quarterback des Jets trouve Tyler Conklin dans l’endzone pour le premier touchdown du match (10-3). Malheureusement New-York ne parvient pas à conserver ce rythme offensif à l’image de son quarterback auteur d’une vilaine interception.

Mais Saleh peut toujours compter sur sa défense qui mène la vie dure à Mac Jones. D’abord en le mettant sous pression pour l’intercepter puis en le bloquant sur 4e. L’addition aurait même pu être plus salée si l’arbitre n’avait pas annulé un pick-6 pour un surplus d’agressivité de la défense sur Mac Jones… Dur…
Avec cette décision, les visiteurs ont l’opportunité d’ajouter un fied goal et de n’être menés que 6 à 10 à la pause contre un potentiel 17-3…

Zach Wilson coule

Si la seconde mi-temps reprend avec un touchdown des Patriots (10-13) sur une réception de Jakobi Myers, elle est principalement marquée par les erreurs de Zach Wilson. Par deux fois le quarterback lance des interceptions incompréhensibles… Et quand la balle n’est pas interceptée, elle est sous-dosée comme sur cette 4e tentative jouées en profondeur.

Forcément avec toutes ces erreurs offensives, les Patriots ont des cartouches supplémentaires pour marquer. Ils ajouteront notamment trois field goals pour mener 22 à 10. New-York peut s’estimer heureux que sa défense parvienne à limiter la casse…

C’est d’ailleurs cette perf’ défensive qui permet aux Jets d’avoir encore un peu d’espoir lorsque Wilson se connecte pour la 2eme fois de la soirée avec Conklin dans l’endzone. Les locaux reviennent alors à 17-22 à moins de 2 minutes de la fin.

Tags →  
Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires