Touchdown Shop

Bengals – Dolphins (27-15) : Tua Tagovailoa à l’hôpital, Miami retombe sur terre

Les Bengals sont toujours sur courant alternatifs, mais ils enchaînent les victoires. Du côté de Miami, l'euphorie retombe.

Cincinnati Bengals (2-2) – Miami Dolphins (3-1) : 27-15

L’image forte du premier match de la quatrième semaine n’est malheureusement pas une action de jeu. Il s’agit de Tua Tagovailoa, au sol pendant sept minutes avant d’être évacué sur une civière. Secoué sur un sack, le quarterback a été évacué vers l’hôpital avec une commotion cérébrale. Le diagnostic a été confirmé par Mike McDaniel dès la conférence d’après-match.

Tagovailoa était conscient et pouvait sentir tous ses membres lorsqu’il a été évacué. Il a même été libéré de l’hôpital pour pouvoir rentrer à Miami avec son équipe.

Menés 7 à 6 à la sortie de leur lanceur titulaire dans le second quart, les Dolphins, se sont accrochés pendant longtemps, notamment grâce à leur défense, avant de céder dans le dernier quart, au cours duquel ils ont encaissé 13 points sans en rendre un seul. Teddy Bridgewater n’a réussi à mener son équipe qu’à trois points sur la deuxième partie du match, et il a été intercepté en terrain adverse à un peu plus de trois minutes de la fin. Une interception retournée pour 46 yards qui a mis Joe Burrow en position pour trouver Hayden Hurst et le touchdown de la gagne quelques actions plus tard (27-15).

Cincinnati en dent de scie

Neuf actions, 75 yards et un touchdown. Les Bengals ne pouvaient pas mieux commencer le match. Mais l’attaque de Zac Taylor manque encore de régularité. Les trois séries suivantes ne donnent rien. Il faut attendre une action d’éclat pour voir Tee Higgins marquer sur une réception de 59 yards avant la mi-temps.

Heureusement, la défense de Cincinnati est bien plus consistante. Elle commence par limiter les visiteurs à un field goal, avant d’intercepter un Tua Tagovailoa qui cherchait Tyreek Hill en profondeur. Miami revient à un point grâce à un autre field goal (7-6) avant la sortie de Tagovailoa. Chase Edmonds répond même à Higgins, et les Dolphins ne sont menés que 14-12 à la mi-temps.

Cincinnati replonge dans l’inefficacité au début du troisième quart. Les deux équipes frappent deux punt chacune. Miami passe devant au pied (14-15), mais Cincinnati répond immédiatement avec un autre field goal (17-15). Car en plus d’être inefficaces, les Bengals sont timides. Sur une 4e à 1 yard de la end zone, Zac Taylor préfère le coup de pied. Au milieu du dernier quart, Evan McPherson réussit une frappe de 57 yards pour creuser l’écart (20-15), avant l’interception fatale de Bridgewater et le touchdown final d’Hayden Hurst.

Joe Burrow pourra se féliciter de n’avoir pris qu’un sack, mais Cincinnati a encore des chantiers en attaque. Le jeu au sol reste d’une inefficacité (2,2 yards/course) préoccupante, et les séries de qualité doivent s’enchaîner plus régulièrement. Une soirée toujours plus réussie que Miami, qui a désormais 10 jours pour espérer le retour de son quarterback titulaire.

Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires