Touchdown Shop

Chargers – Jaguars (10-38) : Trevor Lawrence et James Robinson humilient Los Angeles

Une bonne dynamique et une belle attaque, Jacksonville peut sourire.

Los Angeles Chargers (1-2) – Jacksonville Jaguars (2-1) : 10-38

Après une victoire convaincante contre les Colts, Jacksonville devait faire le plus dur : confirmer. C’est fait avec une victoire pleine d’autorité sur le terrain des Chargers. Doug Pederson a transformé cette équipe, qui retrouve un jeu séduisant et agréable à regarder.

Trevor Lawrence (28/39, 262 yards, 3 TD) et James Robinson (116 yards, 1 TD) sont les héros du soir, eux qui ont dynamisé l’attaque dans les airs et aux sols, profitant d’une défense des Chargers bien faible et rapidement privée de Joey Bosa. Christian Kirk (72 yards, 1 TD) a été raillé pour son contrat, il a encore répondu sur le terrain.

La défaite est nette pour des Chargers sans imagination, menés par un Justin Herbert (25/45, 297 yards, 1 TD, 1 INT) diminué, pas capable de porter son équipe et abandonné par son jeu de course. C’est une deuxième défaite pour les Chargers, qui prennent du retard en AFC.

Pour Jacksonville, les espoirs de titre en AFC Sud sont réels, et un gros choc attend les Jaguars contre les Eagles la semaine prochaine.

Un début de match défensif

Bien qu’actif dans ce match, Justin Herbert connaît un début de match compliqué, face à une défense des Jaguars sur la lancée du match de la semaine dernière. Foyesade Oluokun (8 plaquages) mène la meute, et Los Angeles ne trouve pas de solution.

Jacksonville avance au contraire, avec efficacité mais sans panache, James Robinson imposant sa loi au sol. Ce sont d’ailleurs les Jaguars qui ouvrent le score sur un field goal pour la première action du second quart (0-3). Les hommes de Doug Pederson doublent la mise quelques secondes après, après une interception en « redzone » de Devin Lloyd (7 plaquages, 3 passes défendues, 1 INT), le rookie qui confirme tout son potentiel (0-6).

Le cauchemar continue pour un Herbert diminué, qui perd le ballon sur le sack de Dawuane Smoot. Cette fois Trevor Lawrence ne laisse pas passer l’occasion, et trouve Zay Jones (85 yards, 1 TD) pour le premier touchdown du match (0-13). Jacksonville est en pleine confiance.

Heureusement pour le suspens, les Chargers se réveillent avec un drive quasi exclusivement aérien. Gerald Everett (25 yards) et Mike Williams (15 yards, 1 TD) sont les moteurs de cette série d’actions, et le dernier marque le touchdown de l’espoir (7-13).

Mais Jacksonville a changé sous Doug Pederson, cette équipe a une âme et du talent. Trevor Lawrence continue son travail de sape, bien aidé par Christian Kirk qui est décidément une recrue de luxe. Evan Engram voit son touchdown retiré par les arbitres, et les Jaguars doivent se contenter de 3 points (7-16).

Les Jaguars ont du coeur et du talent

Los Angeles n’est pas mort, et le début de seconde mi-temps le confirme. Herbert va mieux, et trouve des héros inattendus pour cible. Jalen Guyton (64 yards) et Joshua Palmer (99 yards) font avancer l’attaque, suffisant pour marquer un field goal dès le premier drive (10-16).

La réponse est immédiate. Sur une quatrième tentative à mi-terrain, James Robinson transperce la défense et va marquer un touchdown longue distance. Encore et toujours, Jacksonville ne lâche pas sa proie (10-23). Cerise sur le gâteau, les Jaguars n’attendent que quelques minutes avant de trouver à nouveau la zone de touchdown, par Christian Kirk (10-30), le match semble joué.

L’humiliation ne s’arrête pas, puisque Lawrence fait encore avancer l’équipe, bien aidé par Travis Etienne, avant de conclure pour un touchdown de Marvin Jones (10-38). C’est une démonstration des hommes de Doug Pederson et une victoire de rpestige à l’extérieur.

Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires