Touchdown Shop

K.J. Wright (ex-Seahawks) : « On en demandait pas autant à Russell Wilson qu’à nous »

Les anciens de la défense du titre de Seattle et Russell Wilson n'iront pas en vacances ensemble.

Y aurait-il un peu d’aigreur chez les membres de la Legion of Boom ? Au fil des années et des interviews, il est apparu assez clairement que les défenseurs de la période faste des Seahawks n’appréciaient qu’assez peu Russell Wilson.

Nouvel exemple dans le dernier podcast de Richard Sherman, qui recevait son ancien coéquipier K.J. Wright.

« On ne demandait pas autant à Russell Wilson qu’à nous », a lancé Wright.

« Mais il n’y avait pas assez de différence d’âge pour que ça se passe comme ça », relance Sherman. « Il était jeune ? Ouai, il avait un an de moins que nous. Il n’était pas si jeune. […] Quand vous demandez des choses à 52 gars et qu’un gars n’est pas tenu aux mêmes standards, alors ça va créer des tensions. »

Avec une victoire au Super Bowl, le groupe peut tenir. Mais lorsque l’équipe s’est inclinée, notamment à cause d’une passe de Wilson interceptée, et qu’il a en plus fallu donner un nouveau contrat au quarterback…

« À un moment, il a fallu que Pete Carroll choisisse entre Russ et la défense. Et après le Super Bowl perdu, il a montré assez clairement qui il choisissait. »

Wilson a signé une prolongation de contrat qui faisait alors de lui le deuxième quarterback le mieux payé de la ligue. Mais pour Sherman, cette décision a fait basculer la pression sur Wilson.

« C’est ce qui se passe quand vous prenez cette décision. Ils ont mis la pression sur lui. Maintenant, c’était au quarterback de faire fonctionner les choses. Et quand ça n’a pas marché, toute la pression était sur lui, et vous avez vu le divorce. »

Car la tournure qu’a pris les choses, avec le départ de Wilson, les ferait presque rire.

« – Et puis on a entendu la vérité de la bouche de coach Carroll après coup », assure Sherman.
– Coach Carroll est trop drôle. Il a passé dix ans à garder le vestiaire soudé. Dès que ce gars est parti, il lâche tout.
– Apparemment on ne protège l’équipe que quand tu es dans l’équipe gamin. »

« Quand on se demande qui a gagné le divorce entre Russ et Coach Carroll, c’est clairement Coach Carroll » , assure Wright. « Il a gagné. Il a la ville derrière lui. Il a les anciens joueurs qui viennent au match. Et puis il y a Russ, de son côté. »

Pas sûr tout de même que tous les supporters des Seahawks soient du même avis.

Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires