Touchdown Shop

[Preview 2022] Los Angeles Rams : armés pour le doublé

Même recette pour le même succès ?

La saison 2022 approche alors la rédaction de TDActu vous propose de faire le point sur les forces et faiblesses des 32 franchises. Vous pouvez retrouver toutes les présentations en cliquant sur ce lien.

Pari gagné. En faisant venir Matthew Stafford, les Rams ambitionnaient de passer un cap et de se mêler à la course au trophée Lombardi. Tous les investissements faits par le manager général Les Snead pour être le plus compétitif possible ont payé avec ce second titre de champion décroché par la franchise.

Malgré quelques départs de joueurs emblématiques, les Rams semblent toutefois toujours aussi bien armés des deux côtés du ballon pour défendre leurs chances de doublé.

Les mouvements de l’intersaison

Arrivées notables : Bobby Wagner (LB), Allen Robinson (WR), Riley Dixon (P)
Draft : Logan Bruss (OL), Decobie Durant (CB), Kyren Williams (RB), Quentin Lake (DB), Derion Kendrick (CB), Daniel Hardy (OLB), Russ Yeast (DB), AJ Arcuri (OT)
Resignatures : Joe Noteboom (OT), Brian Allen (C),
Pertes notables : Andrew Withworth (OT), Von Miller (OLB), Odell Beckham Jr (WR), Roberts Woods (WR), Darious Williams (CB), Austin Corbett (OL), Sebastian Joseph-Day (DL), Johnny Hekker (P)

Avec peu de disponibilités dans le salary cap, Les Snead a dû se contenter de quelques coups pour continuer à batir une équipe compétitive. De biens jolis coups. Avec l’arrivée de Bobby Wagner sur le second rideau, les Rams font coup double. Priver un rival du dernier joueur majeur de son effectif et dernier héritier de l’âge d’or des Seahawks, et renforce une position où l’équipe manquait de solidité et de leader depuis plusieurs saisons. Malgré ses 32 ans, le linebacker multiple All Pro va énormément apporter à la défense. Entre son expérience, son charisme et son intelligence de jeu, l’apport pour l’effectif sera majeur.

Au niveau des cibles, l’arrivée d’Allen Robinson a précipité le départ de Robert Woods. De retour de blessures, le receveur a été envoyé à Tennessee pour faire de la place à l’ancien Bear qui aura le rôle de numéro un bis à côté de Cooper Kupp. Un bien beau duo qui pourrait en cours de saison devenir un trio en fonction du statut d’Odell Beckham. Blessé lors du Super Bowl, le fantasque receveur est toujours sans contrat mais ne cache pas son souhait de revenir à Los Angeles une fois rétablie.

Sur la ligne offensive, une page s’est tournée avec la retraite d’Andrew Withworth, le colosse tackle gauche a tiré sa révérence à 40 ans. La protection de côté aveugle de Matt Stafford sera désormais assurée par Joe Noteboom prolongé durant l’intersaison et qui est promu titulaire après plusieurs saisons comme 6e homme et joker de luxe sur cette ligne.

Les forces

Aaron Donald. Ce nom résonne à lui seul comme une force indéniable et incontournable. Visage de la franchise depuis 2014, le défensif tackle s’est déjà invité dans la cour des meilleurs défenseurs de l’Histoire et traumatise saisons après saisons, quarterbacks et lignes offensives. Omniprésent sur la ligne, Donald apporte aussi bien contre la passe que contre la course. Modèle d’abnégation et de constance, il n’a manqué que deux matches en carrière, et répond toujours présent dans les moments importants. Grâce à lui, la défense de L.A. sait élever son niveau de jeu quand il le faut. Et si statistiquement, ils ont moins performé en 2021, l’escouade reste une valeur sûre de la NFL. Riche en playmaker sur chaque ligne, les qualités individuelles peuvent aider à faire basculer un match. Comme sur le secondary, où un autre taulier règne en maitre. Meilleur cornerback depuis plusieurs saisons, Jalen Ramsey est un poison pour les receveurs adverses.

L’arrivée de Matt Stafford en 2021 a transformé l’escouade aérienne. En milieu de tableau durant l’ère Jared Goff, la production dans les airs a intégré le top 5 en 2021. Il faut dire que la connexion Stafford-Kupp a tourné à plein régime. Avec 145 réceptions, 1947 yards et 16 touchdowns, le receveur a littéralement explosé, remportant au passage le titre de joueur offensif de l’année et le trophée de MVP du Super Bowl. Capable de prendre le dessus sur n’importe quelle défense, ce duo quarterback-receveur est désormais ce qui se fait de mieux en NFL.

Les faiblesses

Si l’attaque aérienne est flamboyante, on ne peut pas en dire autant de celle au sol. Dans le dernier quart de la ligue, les Rams ont eu beaucoup de mal à trouver la bonne formule après leur comité de coureur. Avec moins de 100 yards par match, et 4 yards par course, la course n’a pas assez d’impact sur l’attaque pour soulager Stafford du poids du match et offrir des alternatives pour varier les jeux et créer l’incertitude chez l’adversaire.
A leur décharge, les hommes de McVay avaient perdu leur coureur numéro un avant la saison. Le retour du jeune Cam Akers pourrait redonner un coup d’accélérateur à ces phases, à condition que l’ancien Séminole ait retrouvé tous ses moyens physiques. Derrière lui, Darrell Henderson n’offre pas mieux qu’une solution de rotation ou une alternative.

Malgré les qualités globales de la défense, la défense contre la passe reste un axe d’amélioration important. Avec 241 yards encaissés de moyenne, les Rams sont passés de la 1ère position dans le secteur en 2020 à la 22e en 2021. Le retour de Troy Hill devrait faire du bien, mais la progression des jeunes safetys Taylor Rapp, Terrell Burgess et Jordan Fuller sera également importante.

Le facteur X : la ligne offensive

A 40 ans et enfin couronné, Andrew Withworth a pris la décision de mettre un terme à sa carrière. Au-delà de l’aspect sportif, l’équipe a également perdu un leader sur et hors terrain. La perte d’un tackle gauche titulaire n’est jamais anodine, encore plus quand ce tackle est de la constance de Withworth. La ligne a également perdu un autre titulaire au poste de guard. Après deux saisons solides, Austin Corbett s’est envolé vers Carolina.

Renouvelée à 40%, la ligne des Rams se présente donc avec un point d’interrogation quant à son niveau. Depuis l’arrivée de Sean McVay en tant que coach principal, la solidité de la ligne offensive a toujours été déterminante pour l’efficacité de son système. Que ce soit pour déployer le jeu de course ou pour donner du temps à Matt Stafford de trouver ces cibles, la ligne devra rester solide pour que l’attaque reste productive.

Le joueur à suivre : Allen Robinson

Parmi les excellents receveurs de la ligue, Allen Robinson n’a pas tellement été verni en termes de compétitivité depuis son arrivée chez pro. Après quatre saisons chez les Jaguars, il était arrivé à Chicago avec de l’ambition mais le succès là aussi n’a pas été au rendez-vous. Dans une attaque irrégulière et pas toujours inspiré Robinson s’était malgré tout imposé comme le receveur numéro un et le principal atout offensif de son équipe durant ses 3 premières années dans l’Illinois. Mais avec l’arrivée de Justin Fields, le joueur a vu son rôle nettement diminué en 2021. A 29 ans, le receveur a fait le choix de se relancer chez le champion en titre. Avec les départs de Woods et le non-retour d’Odell Beckham, il aura le rôle important de receveur numéro deux. Dans l’attaque aérienne explosive dirigée par Sean McVay, son duo avec Kupp est très alléchant sur le papier et promet énormément.
Le talent n’ayant jamais été le problème, Robinson semble enfin être dans l’environnement idéal pour trouver le succès à la fois individuel et collectif.

Le calendrier

Bills, Falcons, @Cardinals, @49ers, Cowboys, Panthers, Bye, 49ers, @Buccaneers, Cardinals, @Saints, @Chiefs, Seahawks, Raiders, @Packers, Broncos, @Chargers, @Seahawks.

La preview de l’équipe du podcast

En Résumé

Dans la lignée de leur saison 2021, et des forces qui ont fait leur succès, les Rams seront au rendez-vous de janvier, sauf catastrophe. Très solide des deux côtés du ballon, l’équipe de L.A possède des playmakers incroyables aussi bien en défense qu’en attaque. Avec un manager général qui sera en plus à l’affut de toutes les opportunités de renforts en cours de saison, l’équipe sera redoutable cette saison encore.

Pronostique : 12-5, 1er en NFC west

Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires