Touchdown Shop

[Preview 2022] Tampa Bay Buccaneers : fausse retraite, vrais changements

Tom Brady est finalement resté avec les Bucs, mais beaucoup de choses ne seront plus les même en Floride.

La saison 2022 approche alors la rédaction de TDActu vous propose de faire le point sur les forces et faiblesses des 32 franchises. Vous pouvez retrouver toutes les présentations en cliquant sur ce lien.

Le tremblement de terre avait retenti peu après l’élimination des Buccaneers au Divisional Round : Tom Brady raccroche ! Quelques semaines plus tard, marche arrière de la part du meilleur lanceur de tous les temps. Il décide finalement de revenir pour une dernière. Fausse retraite et retour du GOAT pour parfaire sa légende, l’histoire ressemble grandement à une « Last Dance ».

Mais Tom Brady n’est pas seul et il va devoir composer avec une équipe un peu différente de l’an passé. À commencer par l’entraîneur. Bruce Arians est parti pour de bon et a laissé sa place à Todd Bowles.

La saison dernière : 13-3, défaite au Divisional Round

Les mouvements à l’intersaison

Arrivées notables : Russell Gage (WR), Julio Jones (WR), Kyle Rudolph (TE), Shaq Mason (G), Akiem Hicks (DT), Logan Ryan (S)…
Draft : Logan Hall (DE/DT), Luke Goedeke (G), Rachaad White (RB), Cade Otton (TE), Jake Camarda (P), Zyon McCollum (CB).
Resignatures : William Gholston (DE), Leonard Fournette (RB), Carlton Davis (CB), Breshad Perriman (WR), Ryan Jensen (C)…
Pertes notables : Ronald Jones (RB), Antonio Brown (WR), Rob Gronkowski (TE), O.J. Howard (TE), Ali Marpet (G), Alex Cappa (G), Ndamukong Suh (DT), Jason Pierre-Paul (DE/OLB), Pierre Desir (CB), Jordan Whitehead (S), Bradley Pinion (P).

On l’a dit, les deux évènements marquants de cette intersaison pour les Bucs sont le vrai-faux départ de Brady et la promotion de Bowles à la tête de l’équipe. Mais les changements ne se sont pas arrêtés là. Tampa Bay a d’abord perdu plusieurs titulaires. En attaque, Ronald Jones, Antonio Brown, Rob Gronkowski, Alie Marpet et Alex Cappa ont fait leur valise. Il a fallu les remplacer pour entourer le lanceur. Les dirigeants sont donc allés lui chercher des cibles avec les arrivées de Russell Gage, Julio Jones et Kyle Rudolph. Ils ont pensé aussi à le protéger en tradant pour Shaq Mason et en récupérant Luke Goedeke au deuxième tour de la dernière draft.

De l’autre côté du ballon, certains départs ont laissé des trous. Jason Pierre-Paul, Ndamukong Suh et Jordan Whitehead ne seront plus là. Là encore les Bucs ont fait appel à la free agency (Akiem Hicks, Logan Ryan,…) ou à la draft (Logan Hall) pour pallier à ces absences.

Fort heureusement, tout le monde n’est pas parti et Tampa a réussi à garder quelques joueurs. Ainsi William Gholston, Leonard Fournette et Carlton Davis ont resigné par exemple. Surtout, les Floridiens ont utilisé leur franchise tag sur Chris Godwin qui sera un Buccaneers au moins pour une saison de plus.

Le(s) point(s) fort(s)

Le premier se nomme Tom Brady. Et depuis près de 20 ans, c’est peut-être le point le plus fort à avoir en NFL. À bientôt 45 ans, le lanceur ne semble pas subir les effets de l’âge. Il ne montre toujours pas de signes de ralentissement et il n’y a aucune raison de ne pas l’imaginer parmi les meilleurs lanceurs de la ligue l’an prochain. La bonne nouvelle est qu’il aura des cibles à qui lancer. À commencer par Mike Evans, son receveur favori. L’ancien de Texas A&M fait partie des meilleurs joueurs à son poste et permet d’étirer les défenses en long et en large.

À ses côtés, Chris Godwin devrait être de retour de blessure pour être un numéro 2 à l’étoffe de numéro 1. Enfin, Julio Jones, Russell Gage, Scotty Miller, Giovanni Bernard ou encore Kyle Rudolph seront tous des cibles potentiels pour Brady qui adore les multiplier.

De l’autre côté du terrain, l’escouade semble encore plus fournie. Devant d’abord avec un groupe de joueurs qui va pouvoir à la fois stopper la course et mettre la pression sur le quarterback. Des lanceurs adverses qui auront d’ailleurs certainement du mal à trouver des failles dans cette défense aérienne. Le backfield défensif est en effet une véritable force. Malgré le départ de Jordan Whitehead, le mélange d’expérience et de fraîcheur parmi ce groupe lui permet de performer à haut niveau. Antoine Winfield Jr. est l’un des safety les plus solides de la ligue et le trio de cornerback (Carlton Davis, Jamel Dean et Sean Murphy-Bunting) n’a rien à envier à personne.

Le(s) point(s) faible(s)

Si les cibles aériennes de Tom Brady étaient excitantes, le jeu au sol en revanche parait plus en retrait. Ronald Jones est parti et Leonard Fournette devrait assurer une grande partie du travail dans ce secteur. Le problème est que l’ancien Jaguar ne semble pas encore en forme et multiplie les blessures depuis quelque temps. Rachaad White, Ke’Shawn Vaughn et Giovanni Bernard doivent l’accompagner, mais le groupe des coureurs ne fait pas rêver.

De l’autre côté du ballon, la défense est tres homogène sur toute les lignes, mais manque parfois de profondeur. Sur le papier, le 11 de départ est de grande qualité, mais si les blessures venaient à frapper les champions 2020, ils pourraient se retrouver sans solutions crédibles sur certains postes.

Facteur X : la ligne offensive

On le sait depuis de nombreuses années désormais : pour profiter du potentiel de Tom Brady à 100 %, il faut une ligne offensive de haut niveau. L’ancien Patriot, peut-être plus que n’importe quel autre quarterback, a besoin d’être parfaitement protégé pour performer. Depuis son arrivée en Floride c’était le cas, mais des questions se posent pour 2022. Avant toute chose, les Buccaneers ont gardé leur paire de tackles, Tristan Wirfs et Donovan Smith. Un très bon point pour Brady qui a l’assurance d’avoir des joueurs de grande qualité à l’extérieur. Pour l’intérieur de la ligne en revanche, c’est beaucoup plus compliqué. D’abord parce que Ryan Jensen a été placé sur la liste des blessés.

Le quarterback avait une confiance aveugle en son centre et va devoir désormais trouver de nouveaux automatismes. Surtout qu’autour de lui aussi le casting change. Exit Alex Cappa et Ali Marpet et bienvenu à Shaq Mason et Luke Goedeke. Ces deux nouveaux Bucs sont loin d’être mauvais puisque Mason fait partie des meilleurs gardes de la ligue et Goedeke était un prospect convoité à la draft. Sauf que du coup 3 joueurs sur 5 seront nouveaux sur cette ligne et il va falloir que la mayonnaise prenne vite, car Brady n’a pas la mobilité pour se sortir de situation délicate.

Le joueur à suivre : Joe Tryon-Shoyinka

Cette saison, les Buccaneers seront à la recherche d’un joueur supplémentaire capable de mettre la pression sur le quarterback. Jason Pierre-Paul parti, la place est libre à l’opposé de Shaq Barrett sur cette ligne défensive. Un rôle taillé sur mesure pour Joe Tryon-Shoyinka. Le joueur drafté au premier tour l’an passé, n’a pas encore prouvé tout son potentiel. Pire, il a parfois était décevant. Mais cette saison doit être l’année de l’éclosion pour lui.

D’abord, parce qu’il sera mis dans de bonnes conditions par Todd Bowles. Il a la confiance du staff et va pouvoir évoluer comme il se doit. Surtout, il sera entouré de tellement de talent que sa tâche sera rendue plus facile. Shaq Barrett, Akiem Hicks, Vita Vea ou encore William Gholston seront autant de joueurs alignés avec lui sur cette ligne. Ils pourront ainsi catalyser les attentions et libérer de l’espace pour « JTS ». Il n’y a plus qu’à pour l’ancien de Washington.

Calendrier

@Cowboys, @Saints, Packers, Chiefs, Falcons, @Steelers, @Panthers, Ravens, Rams, Seahawks (à Munich), BYE, @Browns, Saints, @49ers, Bengals, @Cardinals, Panthers et @Falcons.

La preview audio du podcast

En résumé

Le retour de Tom Brady fait passer cette équipe directement au rang de prétendante très sérieuse au titre. Autour du lanceur, l’expérience collective est là. Il va tout de même falloir prendre de nouveaux automatismes entre le groupe, les recrues et Todd Bowles. L’effectif est complet et peut faire des dégâts cette année.

Pronostic : 14-3

Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires