unibet

Cardinals : le contrat de Kyler Murray précise qu’il doit étudier de la vidéo

Pas besoin d'étudier les équipes adverses quand on voit tout en avance ? Un peu, quand même.

Le nouveau contrat de Kyler Murray est entré en vigueur avec l’ouverture des camps d’entraînement. Si l’accord lui assure une montagne de cash, il ajoute aussi une obligation très précise : bosser en-dehors du terrain.

Selon NFL Network, Murray aura l’obligation contractuelle de s’astreindre à quatre heures « d’étude indépendante » chaque semaine, de la fin des camps jusqu’aux éventuels matchs de playoffs. En clair : étudier de la vidéo.

Le temps passé en réunion avec l’équipe ne comptera pas.

Murray devra personnellement étudier tous les éléments fournis par le club, et ne pourra pas faire autre chose en même temps qu’il « révisera » (comme regarder la télévision ou surfer sur le web). Un manquement à ces « cours supplémentaires » sera considéré comme un défaut contractuel et pourra être répercuté sur le salaire garanti du quarterback.

Selon nos confrères, cette clause est possiblement une grande première dans l’histoire de la ligue. Mais elle ne sort pas de nulle part. En décembre dernier, Murray avait lui-même avoué au New York Times qu’il n’était pas un grand fan de la vidéo.

« Je crois que j’ai été béni avec la capacité mentale de juste aller sur le terrain et de voir les choses avant qu’elles n’arrivent », avait-il assuré. « Je ne suis pas un de ces gars qui va se tuer à regarder de la vidéo. Je ne me pose pas pendant 24 heures pour décortiquer telle ou telle équipe et regarder tous les matchs, parce que je vois beaucoup de choses dans ma tête. »

Visiblement, ses patrons ont jugé que cela serait nécessaire. Car ce que Murray n’a pas encore vu, c’est une victoire en playoffs.

Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires