unibet

[Clash of Camp 2022] NFC Nord : à la recherche du numéro 1

Rivaux au quotidien, mais unis dans la quête de titulaires.

De 90 à 53. Pour un poste de titulaire ou de rotation, nombreux sont les candidats, pour peu d’élus. Parce que concurrence veut dire émulation, hormis quelques cadres, les effectifs NFL connaissent tous des batailles lors des camps d’entrainements. Aujourd’hui, direction la NFC Nord.

Les Packers espèrent toujours atteindre le Super Bowl, mais avant cela, ils devront établir une hiérarchie au sein de leur groupe de receveur et trouver comment remplacer la production de Davante Adams. À Chicago, le souci se trouve sur la ligne offensive. Qui choisir pour protéger Justin Fields ? Enfin, chez les Lions et Vikings, direction le dernier rideau défensif où les places de cornerback seront disputées.

Chicago Bears : ligne offensive

La ligne offensive des Bears comporte trop d’inconnues sur chaque position pour réduire la liste à une seule bataille. Protéger Justin Fields doit être la priorité n° 1 de la franchise, chaque poste soulève des interrogations, et l’unité n’a pas beaucoup de réponses concrètes. La saison dernière, elle s’est classée 22e au classement final de Pro Football Focus, concédant 58 sacks, le plus haut total de la ligue. Et pour ne pas arranger les choses, leurs 2 meilleurs joueurs, Jason Peters et James Daniels, ne font plus partie de l’effectif.

Les postes de garde gauche et de centre offrent pour le moment le plus de certitude. L’équipe a recruté Lucas Patrick (ex-Packers), et le vétéran commencera probablement au centre. Cody Whitehair a suffisamment bien joué pour revenir au poste de garde gauche. Pour le reste, rien n’est acté et le nouvel entraîneur en chef Matt Eberflus a testé plusieurs combinaisons durant les minicamps.

Teven Jenkins et Larry Borom entament leur 2e année en NFL, et ils pourraient devenir les tackles titulaires. Mais de quel côté ? Ils se sont vus offrir des répétitions de part et d’autre de la ligne durant les entraînements. Et il faudra en plus qu’ils résistent à la concurrence des vétérans Julie’n Davenport et Dakota Dozier, arrivés durant l’intersaison.

La compétition la plus intéressante sera certainement celle de garde droit. Sam Mustipher pourrait y être transféré du centre, mais n’y a jamais évolué auparavant. Dozier est également une possibilité s’il ne parvient pas faire sa place à l’extérieur, mais il est pour le moment blessé et incertain pour la saison. Les deux ont l’avantage d’avoir une petite expérience NFL, même si elle n’a pas été couronnée de succès. Les rookies Zachary Thomas et Ja’Tyre Carter ont peut-être une chance de prouver leur niveau, histoire d’évaluer leur capacité à s’adapter au haut niveau. Au front office de trancher et de trouver la meilleure combinaison possible pour laisser le temps à Justin Fields de trouver ses cibles et poursuivre son développement.

Pronostic : Teven Jenkins (LT), Cody Whitehair (LG), Lucas Patrick (C), Sam Mustipher (RG), Larry Borom (RT)

Aussi : receveur, cornerback

Detroit Lions : cornerback n°2

Au sein d’un effectif en reconstruction, les batailles pour les places de titulaire ne manquent pas. L’une d’elle nous conduit directement sur le dernier rideau défensif, où tout semble ouvert dans la hiérarchie des cornerbacks.

Amani Oruwariye a probablement gagné ses galons de numéro 1 grâce à ses performances en 2021. Avec 6 interceptions, 11 passes défendues et 1 fumble recouvert lors de sa 3e saison chez les pros, il s’impose comme un partant légitime. Derrière, les choses deviennent intéressantes.

Jeff Okudah a l’avantage d’être un haut choix de draft, mais doit encore justifier sa valeur de 3e choix général en 2022. Handicapé par les blessures, il n’a joué que 10 matchs en 2 ans et l’impression dégagée pendant sa présence sur le terrain n’inspirait pas la confiance. Et les chiffres ne plaident pas du tout en sa faveur avec 1 interception, 3 passes défendues et 77,2% de passes autorisées sur 57 lancers dans sa direction. Ses dernières publications sur les réseaux sociaux montrent qu’il se remet de sa déchirure du tendon d’Achille et sa 3e année en NFL sera déterminante pour la suite de sa carrière.

Jerry Jacobs a connu des débuts prometteurs pour sa saison rookie (9 titularisations et 59% de passes concédées), mais celle-ci s’est achevée brutalement en décembre suite à une déchirure du ligament croisé antérieur. Bien que les dernières nouvelles soient prometteuses, il sera certainement absent une bonne partie de la saison régulière.

Au-delà de la santé d’Okudah et de Jacobs, Mike Hughes, Ifeatu Melifonwu, Will Harris, AJ Parker et Chase Lucas se disputeront les dernières places dans l’effectif. Le nouvel arrivant Hughes devrait au moins faire partie de la rotation. Tout comme Melifonwu, qui a travaillé en tant que safety pendant les minicamps, et dont le développement passera par plus de temps de jeu en 2022.

Pronostic : Jeff Okudah

Aussi : receveurs, quarterback n°2, linebacker

Green Bay Packers : receveur n°1

Au cours de sa carrière, Aaron Rodgers a réussi à élever le niveau de ses receveurs à disposition. Mais la saison qui arrive pourrait être son plus grand défi à relever. Les Packers ont expédié Davante Adams à Vegas contre des choix de 1er et 2e tours, et ont utilisé une de ces cartouches pour recruter Christian Watson (WR) de North Dakota State. Cela ne résout pas pour autant le problème que pose la perte d’Adams. Les options à la réception sont nombreuses, et il est difficile d’établir une hiérarchie.

Sammy Watkins, Randall Cobb et Allen Lazard représentent les alternatives les plus expérimentées et l’un d’eux héritera très certainement du rôle de numéro 1. Cela s’est démontrée dans le passé, Rodgers ne lance la balle que vers des receveurs en qui il a une totale confiance et les connexions existent avec Lazard ou Cobb. Problème, le record en carrière du premier nommé est de 513 yards, un total que n’a plus atteint son ainé depuis 2019. Tout comme le nouvel arrivant Watkins. Le vétéran a beaucoup bougé depuis son arrivée dans la ligue en 2014 et n’a dépassé les 1000 yards qu’une seule fois en carrière (2015). Très précieux sur les phases de jeu au sol, l’opportunité est réelle de retrouver la lumière après avoir joué les seconds couteaux aux Rams, Chiefs et Ravens.

Face à cette incertitude, les petits jeunes ont une belle carte à joueur. Pour cela, ils devront prouver leur fiabilité aux yeux du double MVP en titre. Grand et rapide, Watson a énormément de potentiel sur le papier, mais devra résoudre ses problèmes de ballons relâchés s’il veut voir le terrain. Sélectionné au 4e tour de la dernière draft, Romeo Doubs est très adroit pour faire bouger les chaînes de par son profil complet, mais semble plus taillé pour un rôle de numéro 2 dans le futur. Amari Rodgers, Samori Toure, Juwann Winfree, et Malik Taylor batailleront pour une place dans la rotation. Le mois d’entraînement qui s’annonce sera intense et trouver un rôle pour chacun est la priorité absolue.

Pronostic : Sammy Watkins et Allen Lazard en co-numéro 1

Aussi : tackle droit, cornerback n°2, tight end

Minnesota Vikings : cornerback

Les Vikings ont beaucoup de nouveaux visages en défense, et le groupe de cornerback est peut-être celui qui soulève le plus d’interrogation.

Cameron Dantzler a le plus de chance de démarrer. Présent sur 56,8 % des snaps défensifs de son équipe en 2021, il a été efficace lorsqu’il était sur le terrain, n’autorisant que 4,7 yards par prise et une évaluation statistique globale du quarterback adverse de 74,7. Seul point noir, sa difficulté à défendre face aux meilleurs receveurs de la ligue.

Patrick Peterson a joué le plus grand nombre de snaps la saison dernière, mais il ne peut pas être considéré comme numéro 1 à 100% cette saison. À 32 ans, il n’a réalisé qu’une seule interception et 5 passes défendues en 13 titularisations, ses plus faibles totaux en carrière. Le rookie du 2e tour Andrew Booth Jr. pourrait lui disputer sa place. L’ancien de Clemson possède les attributs physiques que le coordinateur défensif Ed Donatell a tendance à apprécier chez un cornerback.

La place dans le slot sera également sous le feu des projecteurs, car Mackensie Alexander était le défenseur le moins bien noté par PFF la saison dernière dans cette zone. Il sera en concurrence avec Chandon Sullivan arrivé pendant l’intersaison. Mais l’ancien Packer’ a concédé 4 touchdowns et 8,4 yards par prise l’an dernier.

Pronostic : Cameron Dantzler et Patrick Peterson. Chandon Sullivan dans le slot

Aussi : tight end n°2, garde droit

Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires