Touchdown Shop

[Preview 2022] Philadelphia Eagles : Jalen Hurts a les armes pour briller

Beaucoup d'espoir, et une grande question : les Eagles ont-ils un quarterback pour le futur?

La saison 2022 approche alors la rédaction de TDActu vous propose de faire le point sur les forces et faiblesses des 32 franchises. Vous pouvez retrouver toutes les présentations en cliquant sur ce lien.

Après le départ de Doug Pederson, celui de Carson Wentz et un renouvellement de l’effectif, les Eagles n’avaient pas de réels objectifs avant de commencer la saison 2021. Pourtant, les hommes de Nick Sirianni ont trouvé les ressources suffisantes pour accrocher une place en playoffs dans une faible NFC. Ce match a cependant illustré les limites de cette équipe, dans une relative humiliation contre les Buccaneers de Tom Brady.

Bon point de départ pour une reconstruction, Philadelphie a décidé de faire confiance à ce groupe et a massivement investi sur des postes clé. Si l’incertitude règne encore sur les capacités du quarterback Jalen Hurts à rendre cette équipe compétitive, l’effectif est d’une qualité largement suffisante pour permettre à l’ancien lanceur d’Oklahoma de prouver sa valeur.

La saison dernière : 9 victoires – 8 défaites, 2e NFC Est, défaite en WC contre les Tampa Bay Buccaneers

Mouvements à l’intersaison

Même si la dernière saison a été prometteuse, le chantier était énorme avant le début de la saison des transferts, avec deux objectifs : entourer Jalen Hurts et renforcer la défense.

Pour la première partie, c’est une mission globalement réussie, avec notamment l’arrivée du receveur A.J. Brown, qui a déjà prouvé sa valeur dans une équipe pourtant peu portée sur le jeu aérien. Son arrivée comble un besoin et apporte un « star power » qui manquait dans cet effectif. La ligne a également été considérée mais plus sur un projet long terme avec la draft du probable successeur de Jason Kelce, Cam Jurgens. Cette logique de succession est la même qui a conduit à sélectionner Jordan Davis pour apprendre auprès de Fletcher Cox.

La défense a connu un nombre limité d’arrivées, mais qualitativement ces dernières sont très importantes. James Bradberry vient renforcer le poste de cornerback numéro 2, pour former une paire de luxe avec Darius Slay. Haason Reddick vient lui renforcer un pass rush faible en 2021, et son profil atypique rend moins lisible la défense de Philadelphie. Enfin le poste de linebacker a lui aussi été considéré, avec l’arrivée de Kyzir White en provenance des Chargers. La stratégie est claire : renforcer toutes les lignes et espérer une progression globale d’un groupe jeune mais talentueux.

Arrivées notables : James Bradberry (CB), A.J. Brown (WR), Kyzir White (LB), Zach Pascal (WR), Haason Reddick (EDGE)
Re-Signatures : Derek Barnett (EDGE), Fletcher Cox (DT), Boston Scott (RB), Anthony Harris (S), Greg Ward (WR), Andre Chachere (DB)
Draft : Jordan Davis (DT), Cam Jurgens (C), Nakobe Dean (LB), Kyron Johnson (LB), Grant Calcaterra (TE)
Pertes notables : Nate Herbig (C/G), Rodney McLeod (S), Ryan Kerrigan (EDGE), Alex Singleton (LB), Genard Avery (EDGE), Steven Nelson (CB), Hassan Ridgeway (DT), J.J. Arcega Whiteside (WR)

Le(s) point(s) fort(s)

C’est une constante depuis longtemps chez les Eagles, la ligne offensive est un point fort de cette équipe. Si Jason Kelce et Lane Johnson sont les piliers, l’émergence Jordan Mailata au poste de tackle gauche a transformé la ligne en machine de guerre, une des plus performantes de la saison 2021. La stabilité sera le maître mot, puisque les cinq titulaires sont de retour, de quoi offrir encore plus de confort à Jalen Hurts.

Si Hurts a une ligne, il a aussi des cibles ! Devonta Smith a prouvé dès sa saison rookie tout son talent malgré un physique léger, alors que Dallas Goedert est le digne successeur de Zach Ertz. L’arrivée d’A.J. Brown change la structure de cette attaque, puisqu’elle offre une solution plus « physique » à un corps de receveur léger. Être imprévisible est important en NFL, et les Eagles l’ont bien compris.

Cornerback une force pour les Eagles ? Voici quelque chose d’inédit depuis une décennie. L’arrivée de Darius Slay avait permis d’avoir un vrai numéro 1, celui de Bradberry apporte un « 1-bis ». S’il n’a pas toujours été régulier chez les Giants, surtout en zone rouge, il reste un vétéran de choix pour un prix plutôt modeste. Avec autant d’armes le coordinateur défensif Jonathan Gannon n’aura pas d’excuses.

Le(s) point(s) faible(s)

Safety est le dernier point noir de cette défense. Anthony Harris est de retour, mais son niveau n’est pas celui entrevu dans le Minnesota. En difficulté en couverture et au plaquage, il va falloir monter son niveau car il est maintenant le leader de l’escouade après le départ de Rodney McLeod. Jaquiski Tartt est le remplaçant naturel, mais sa propension à se blesser régulièrement peut inquiéter. Marcus Epps et K’Von Wallace vont se battre pour être remplaçant de luxe, mais aucun des deux ne semblent avoir le niveau pour être titulaire long terme. Epps a pour lui d’avoir progressé en continu et peut même commencer la saison titulaire.

Si l’attaque s’est renforcée sur le plan du jeu de passe, le comité de coureurs reste inchangé. Si le jeu de course a bien fonctionné en 2021, il n’est pas dit que cela sera le cas en 2022, avec les équipes adverses ayant un an de vidéos à étudier. Miles Sanders est un bon coureur, capable de course longue distance, mais n’est pas un vrai numéro 1. Kenneth Gainwell doit devenir un vrai numéro 2, c’est une des incertitudes de cette saison.

Facteur(s) X : Jalen Hurts (QB) & le pass rush

Il existe peu de joueurs plus attendus cette saison que Jalen Hurts dans toute la ligue. Auteur d’une saison honorable en 2021, sans être exceptionnelle, l’ancien quarterback a fait ce qu’on attendait de lui : gros jeu au sol, avec des limitations dans les airs. Il DOIT progresser en 2022 pour porter son équipe. L’avantage pour les Eagles, c’est que la franchise devrait savoir rapidement si Jalen Hurts est le bon quarterback pour l’avenir. Vu la ligne et les cibles, il n’aura aucune excuse.

29 sacks, voici le bilan famélique des Eagles en 2021 (31e de la ligue). Pour remédier à cela, les Eagles ont renforcé les lignes avec Jordan Davis et Haason Reddick. Suffisant? Cela reste à voir. La réussite du front seven, contre la passe comme la course, sera déterminant pour les performances de l’escouade défensive en 2022.

Le joueur à suivre : A.J. Brown (WR)

Il y a bien longtemps que Philadelphie n’a pas eu un duo de receveurs de ce niveau. A.J. Brown vient former avec Devonta Smith un duo alléchant pour Jalen Hurts. Puissant, capable de produire des yards après reception, il semble être une soupape de sécurité pour Hurts. Que ce dernier explose ou non, il aura occasion de produire et d’apporter à son équipe.

S’il a su montrer son talent, les blessures et le système Titans a limité son impact. Tout l’enjeu de cette saison pour Nick Sirianni sera de trouver les clés pour optimiser le potentiel de l’ancien d’Ole Miss. L’avantage de Brown est qu’il impacte également le jeu de course avec sa capacité de bloqueur, c’est un euphémisme de dire qu’il colle parfaitement au système Eagles tel qu’il a existé en 2021.

Calendrier

@Lions, Vikings, @Commanders, Jaguars, @Cardinals, Cowboys, BYE, Steelers, @Texans, Commanders, @Colts, Packers, Titans, @Giants, @Bears, @Cowboys, Saints, Giants

La preview audio du Podcast

En résumé

« Boom or bust », cette expression s’applique aussi aux équipes NFL. Les Eagles ont connu la « dream team », l’enthousiasme est donc tout relatif avant cette nouvelle saison.

Sur le papier, les Eagles peuvent surprendre en 2022 dans une NFC faible. Mais la performance de Jalen Hurts déterminera si l’équipe peut devenir compétitive en playoffs. Potentiel énorme donc, mais zone d’incertitude non négligeable autour du poste le plus important du football.

La défense devra également être meilleure que la saison dernière, que ce soit sur le terrain ou dans le playcalling. Jonathan Gannon a-t-il les épaules pour faire progresser ce groupe? C’est toute la question. Ce qui rajoute de l’intérêt est que la construction de l’équipe laisse présager un système hybride, à la frontière entre 4-3 et 3-4.

Le duel avec les Cowboys pour la NFC Est sera palpitant à suivre. Pour concurrencer les gros poissons de la NFC, il faudra que les étoiles s’alignent cependant, le projet de reconstruction n’étant qu’en année 2.

Le pronostic : 10 victoires – 7 défaites

Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires