France Autriche Football americain

[Preview 2022] Carolina Panthers : les incertitudes Baker Mayfield et Christian McCaffrey

Ville moyenne et équipe moyenne. Cela ne peut suffire à l'ambitieux propriétaire David Tepper : il faut gagner. Maintenant !

La saison 2022 approche alors la rédaction de TDActu vous propose de faire le point sur les forces et faiblesses des 32 franchises. Vous pouvez retrouver toutes les présentations en cliquant sur ce lien.

5-11 puis 5-12, la devise « Keep Pounding » n’est pas respectée depuis que Matt Rhule a en mains le destin des Panthers : Carolina ne cogne pas grand-monde !

Panthère ou petit chat noir et bleu ? Pourtant, le coach veut marteler l’adversaire et pour cela, il n’a de cesse d’améliorer la dimension physique de son effectif.

La saison dernière : 5-12, dernier en NFC Sud

Les mouvements à l’intersaison

Arrivées notables : Baker Mayfield (QB), Bradley Bozeman (OC), Rashard Higgins (WR), Johnny Hekker (P), Andre Roberts (KR/WR), Damien Wilson (LB), Cory Littleton (LB), Matthew Ioannidis (DT), Austin Corbett (OG), Xavier Woods (S)
Re-signatures : DJ Moore (WR), Donte Jackson (CB), Ian Thomas (TE), Zane Gonzalez (K)
Draft : Ikem Ekwonu (OT), Matt Corral (QB), Brandon Smith (LB), Amare Barno (Edge), Cade Mays (OL), Kalon Barnes (CB)
Pertes notables : Stephon Gilmore (CB), Haason Reddick (LB), Daquan Jones (DT), Matt Paradis (OC)

L’intersaison a bien commencé à Charlotte avec l’arrivée de Bradley Bozeman. Avec Baltimore en 2021, il a joué 1064 snaps et n’a jamais été pénalisé ! Il n’a concédé que 2 sacks tout en ratant que 1,3% de ses blocks pour le jeu au sol. Avec 4 nouveaux titulaires sur 5, cette ligne offensive devrait être en progression. Le seul ne perdant pas son poste de titulaire est l’efficace Taylor Moton (RT). De meilleures individualités, certes. Mais une ligne offensive est avant tout un collectif de cinq doigts devant jouer comme une seule main. Faire que l’alchimie fonctionne sera le rôle du nouveau Oline Coach James Campen. Ancien lineman offensif NFL lui même (Saints et Packers), il doit faire progresser une unité en difficulté en 2021.

« Je suis excité par l’idée de travailler avec coach Campen. La raison principale qui explique mon choix de signer avec Carolina est que je sens que je vais progresser avec son enseignement », assurait Bradley Bozeman à Sports Illustrated

Ensuite, Matt Rhule a pu travailler la dimension physique de son effectif via la draft. Sélectionner des joueurs aux qualités athlétiques ressemble à un mantra pour lui et son manager depuis 3 saisons. Jeremy Chinn, Jaycee Horn, Brady Christensen, Terrace Marshall, Ikem Ekwonu, Brandon Smith, Amare Barno, Kalon Barnes : que des joueurs aux attributs physiques bien au-dessus d’une norme déjà élevée chez les joueurs NFL. C’est la règle avec Matt Rhule.

Mais bien sur, la nouvelle majeure de leur intersaison est la venue d’un quarterback. Début juillet, le manager Scott Fitterer décide de tenter le pari Baker Mayfield. Depuis 2018, les Panthers ont connu un pitoyable bilan de 22 victoires pour 43 défaites, avec 7 quarterbacks différents ! Cam Newton (6-15), Teddy Bridgewater (4-11), Kyle Allen (6-7), Sam Darnold (4-7), P.J. Walker (2-0), Will Grier (0-2), Taylor Heinicke (0-1). La bataille entre Baker Mayfield, Sam Darnold et Matt Corral sera intéressante à suivre (à lire ou relire avec ce lien). Les Panthers espèrent que l’émulation qui va en résulte, donnera un titulaire performant pour 2022.

Le(s) point(s) fort(s)

DJ Moore, Robbie Anderson, Terrace Marshall et Rashard Higgins. Peu d’attaques en NFL peuvent se targuer d’une escouade de receveurs aussi profonde avec ce niveau de qualité. Aucun n’est un top 10 NFL, mais trois sont des valeurs sures. Et le potentiel du jeune Marshall est élevé pour sa seconde saison.

Lorsqu’une franchise n’est dominante ni en attaque ni en défense, alors il est malin d’au moins renforcer l’équipe spéciale. Les Panthers y ont consacré une partie importante de leur intersaison. Tout d’abord avec la prolongation de Zane Gonzalez, qui a réussi 20 de ses 22 field-goals tentés en 2021, 22/23 en transformations. Et après le kicker, les Panthers ont fait venir un punter : l’expérimenté Johnny Hekker. Et pour donner de bonnes positions de départ à son quarterback, ils ont recruté celui qui était le meilleur en NFL en 2021 ! Avec plus de 1000 yards, Andre Roberts a dominé les statistiques en retours d’engagements avec les Texans puis les Chargers : moins le terrain à couvrir est long, moins cela sera difficile pour le lanceur d’atteindre la end zone.

Enfin, pour qu’une équipe spéciale soit performante, elle a aussi besoin de joueurs pour couvrir efficacement tous les coups de pieds. Si Frank Luvu contribue aussi dans la rotation au poste de linebacker, il est surtout le joueur qui a été le plus utilisé en équipe spéciale en 2021. Le linebacker Julian Stanford et le fullback Giovanni Ricci ont aussi obtenu une prolongation, eux qui étaient les 2e et 3e joueurs les plus utilisés en special team.

Si les deux phases principales de ce jeu comportent des faiblesses, la 3e devrait être une force pour les Panthers. C’est déjà ça.

Le(s) point(s) faible(s)

Première faiblesse : le poste de quarterback. Alors les Panthers tentent le pari Baker Mayfield. Il a montré avec les Browns sa capacité à être agressif. Et parce qu’un quarterback doit aussi être le leader de l’équipe, il semble posséder ce caractère permettant que tous les autres se transforment en soldats dévoués à leur commandant. De quoi permettre à l’attaque d’être au niveau NFL ?

En 2021, la défense des Panthers s’est classée 2e en yards concédés ! Une très belle performance pour une escouade parmi les plus jeunes en NFL (6e). Mais à y regarder de plus près, cette défense se classe seulement 21e en points encaissés ! En 2022 des progrès sont souhaités de ce coté du ballon, mais cela est compliqué par l’absence de joueurs capables de donner le ton : qu’il semble loin le temps des Luke Kuechly, Julius Peppers ou Thomas Davis. Leur défense possède de bons joueurs, du safety Jeremy Chinn au defensive-end Brian Burns, du defensive tackle Derrick Brown au pass rusher Yetur Gross-Matos à l’histoire si singulière. Mais lequel figure de facto dans un top 10 NFL à sa position ?

Facteur X : Christian McCaffrey

Lors de ses 3 premières saisons NFL, Christian McCaffrey n’a raté aucun match. De quoi montrer une qualité exceptionnelle, tant en portant que le cuir qu’en l’attrapant. Mais sur les deux suivantes, il n’en a joué que 10 sur 33 possibles ! Avoir, ou pas, un tel difference maker dans son effectif est forcément un facteur X.

Matt Rhule a d’ores et déjà déclaré qu’il serait préservé en présaison. En pleine forme et aussi performant que jamais à l’entrainement, les Panthers ont trop besoin de lui pour prendre des risques. Une saison avec ou sans lui et ce sont environ 4 victoires de plus ou de moins : de quoi changer la physionomie d’une saison.

Le joueur à suivre : Ickey Ekwonu (OT)

Avec leur choix du 1e tour (#6), les Panthers avaient une priorité, un joueur tout en haut de leur board. Mais l’espoir était mince car Jets et Giants choisissant avant eux, leur cible risquait de ne plus être disponible. La joie dans leur war room était donc compréhensible quand à leur tour d’être « sur l’horloge » : Ikemefuna Ekwonu était encore dans les coulisses à attendre son tour. Poste défaillant depuis la retraite de Jordan Gross en 2014, les Panthers avaient le choix car tous les tackles offensifs étaient encore disponibles et ils ont choisi leur préféré. Joueur athlétique, offrant un alliage de puissance et de mobilité, ses pieds sont légers pour suivre ceux des pass-rushers et l’utilisation de son corps et de ses mains en font un bélier pour enfoncer les lignes ennemies au sol.

Ikem Ekwonu connait bien ce Bank of America Stadium. Il le connait depuis les tribunes, lui le natif de Charlotte. Avec un maillot de Luke Kuechly ou de Cam Newton sur les épaules, il a beaucoup de souvenirs dans ce stade. À commencer par cette victoire en finale de conférence face aux Cardinals en 2015. Il y était. Depuis, Ickey Ekwonu a grandi et désormais c’est depuis le terrain qu’il va continuer d’écrire son histoire avec les Panthers.

Calendrier

Browns, @Giants, Saints, Cardinals, 49ers, @Rams, Buccaneers, @Falcons, @Bengals, Falcons, @Ravens, Broncos, BYE, @Seahawks, Steelers, Lions, @Buccaneers, @Saints

La preview audio du podcast

En résumé

Si les Buccaneers paraissent au-dessus dans la division, et qu’ils rencontreront aussi de bonnes équipes venues de plus loin, les Panthers auront également un nombre de matchs à leur portée.

La progression espérée de jeunes joueurs talentueux et la présence d’un Christian McCaffrey en bonne santé donnent de l’espoir. Chaque année, des équipes déjouent les pronostics : les Panthers peuvent-ils intégrer cette catégorie en 2022 ?

Pronostic : 7-10

Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires