France Autriche Football americain

[Preview 2022] Washington Commanders : la dernière chance de Carson Wentz

Dans la capitale, le "si" est sur toutes les lèvres : et si Carson Wentz...

La saison 2022 approche alors la rédaction de TDActu vous propose de faire le point sur les forces et faiblesses des 32 franchises. Vous pouvez retrouver toutes les présentations en cliquant sur ce lien.

Troisième saison pour Ron Rivera près de la Maison-Blanche. Après deux saisons correctes mais négatives (7-9 puis 7-10), il en va de son emploi de désormais obtenir davantage de victoires que de défaites. Relancer le quarterback Carson Wentz semble un pari qui peut se tenter.

Une défense intimidante et un jeu de course puissant vont l’aider à le rendre gagnant.

La saison dernière : 7-10, 3e en NFC Est

Les mouvements à l’intersaison

Arrivées notables : Carson Wentz (QB), Andrew Norwell (OG), Trai Turner (OG)
Re-signatures : Charles Leno (OT), Cornelius Lucas (OT), Tyler Larsen (OC), Bobby McCain (S)
Draft : Jahan Dotson (WR), Phidarian Mathis (DT), Brian Robinson (RB), Percy Butler (S), Sam Howell (QB), Cole Turner (TE), Chris Paul (OG), Christian Holmes (CB)
Pertes notables : Brandon Scherff (OG), Landon Collins (S), Erek Flowers (OG)

L’intersaison a commencé avec la prolongation du tackle gauche Charles Leno. Après 8 années en NFL, dont 7 avec Chicago, il a montré avoir atteint les meilleures années de sa carrière. Très peu pénalisé, il a été efficace en protection et encore meilleur pour le jeu de course en 2021. Passer par le sol étant très important pour Ron Rivera, sa signature était prioritaire. Surtout, après le départ du guard Brandon Scherff. La ligne offensive a concentré la majeure partie des mouvements de leur intersaison, entre les prolongations, les départs et les arrivées. Ligne offensive, jeu au sol et grosse défense : voila une bonne vieille recette. Et elle sera au menu chaque dimanche dans la capitale.

En besoin de compléter l’excellent, mais trop seul Terry McLaurin, les Commanders ont drafté Jahan Dotson. Ce receveur était prévu pour être sélectionné plus tard qu’un Treylon Burks, toujours disponible avec le choix 16. Sauf que Ron Rivera souhaitait un receveur pour jouer à l’extérieur, ce qu’a bien plus fait Dotson que Burks en NCAA (80% contre 26%). Il est également plus rapide et ce n’est pas seulement son temps sur le 40 yards du NFL Combine qui nous apprend cela. Mais plutôt que 10 de ses 25 touchdowns avec Penn State l’ont été sur des réceptions de 40 yards ou plus (distance du lancer + yards gagnés après réception).

Si son niveau a baissé en raison de blessures, Carson Wentz possède toujours un canon à la place de son bras droit. Autant s’en servir. Rapide et possédant des mains très fiables, le rookie pourrait s’imposer dès sa 1e saison.

Brian Robinson

Le(s) point(s) fort(s)

Le jeu de course. Déjà 12e NFL en yards au sol, les Commanders ont encore amélioré ce secteur via la draft. La philosophie de jeu est donc claire pour 2022. Coureur au gabarit impressionnant (1m88 pour 102 kilos), Brian Robinson est un spécialiste pour faire avancer les chaines plein centre : 66% de ses yards gagnés l’ont été après contact. 80 plaquages cassés en 14 matchs, 1300 yards et 14 touchdowns. Et avec 35 réceptions et 2 touchdowns, il a donc aussi « des mains ». Il vient renforcer un comité où brillait déjà le polyvalent Antonio Gibson (1037 yards au sol et 294 dans les airs, pour un total de 10 touchdowns). Petit mais très vif, JD McKissic est un couteau-suisse capable de courir des tracés comme de porter le cuir. Ce trio peut permettre à Carson Wentz d’être bien secondé par le jeu au sol.

La défense contre la course aussi a été bonne en 2021. En 2022, le massif Daron Payne sera épaulé par Phidarian Mathis, un joueur formé lui aussi à Alabama. Meilleur en défense de course que Jonathan Allen, meilleur en pass rush que Payne : il sera le parfait complément de l’un ou l’autre après le départ de Matt Ioannidis. Autre élément essentiel à la réussite de cette défense contre le jeu au sol, Cole Holcomb, un linebacker sous-côté, avec des qualités athlétiques bien supérieures à la moyenne qui se voient sur le terrain. Sa rapidité pour intervenir et son engagement dans les plaquages en font le garde-fou du second rideau. D’extérieur à l’intérieur, lui et Jamin Davis vont intervertir leur placement en 2022.

Le(s) point(s) faible(s)

La défense contre la passe n’a pas été bonne en 2021 : 29e sur 32 en yards encaissés dans les airs. Signé pour 40 millions (21 garantis), le cornerback William Jackson a déçu. Certes, il a été meilleur en deuxième partie de saison. Avant d’être blessé pour les 3 derniers matchs ! Parce que ce sport est collectif, ligne arrière et premier rideau interagissent. Les blessures de Chase Young et de Montez Sweat n’ont guère permis à Washington de mettre les quarterbacks adverses sous pression.

Autre défaut, les Commanders doivent être plus décisifs en attaque. Seulement 39% de troisièmes tentatives réussies en 2021 (contre 48% pour leurs 17 adversaires directs). Seulement 26 touchdowns en zone rouge (dans les 20 yards adverses) contre 35 à leurs adversaires. Quatre de leurs dix défaites l’ont été avec un écart de 7 points ou moins ! Être plus décisif car un touchdown de plus ou de moins peut faire gagner un match. Car trois victoires de plus et la saison n’a plus du tout le même visage.

Les matchs à ce niveau se jouent souvent à trois fois rien, alors Ron Rivera espère que son attaque saura concrétiser plus souvent qu’en 2022. Et cela dépendra beaucoup des performances de son nouveau quarterback.

Facteur X : Carson Wentz (QB)

Fauché par une blessure en 2017 alors qu’il était en pleine ascension, Carson Wentz va connaitre sa 3e franchise en NFL. Le genou d’abord puis une vertèbre la saison suivante : son corps l’a empêché de s’installer comme le quarterback dominant qu’il semblait devenir il y a 5 ans. Avec le rookie Jahan Dotson, le 2e année Dyami Brown et Terry McLaurin, Carson Wentz a trois receveurs très rapides. Le lanceur aura de quoi laisser son bras s’exprimer. Mais pour cela, il devra prendre soin du ballon : 7 interceptions et 8 ballons relâchés (5 perdus) en 2021.

Parce qu’il s’agit de la position la plus importante dans ce sport, Carson Wentz sera sous les feux des projecteurs. Surtout que les Commanders ne se sont pas privés d’ajouter un jeune quarterback via la draft. Sam Howell va débuter comme le numéro 3 mais Wentz connait la musique : s’il n’est pas performant, alors le rookie sera testé plus vite que prévu.

Le joueur à suivre : Montez Sweat (DE)

Sur une ligne défensive où les 4 titulaires ont tous été choisis au premier tour d’une draft, Sweat n’est pas le plus reconnu. Pour l’instant. Auteur de 31 pressions et 7 sacks sa saison rookie, il avait encore augmenté son niveau en 2021 avant de voir sa 3e saison perturbée par une blessure à la mâchoire et le COVID. 2022 pourrait être la saison de son envol, alors qu’il impressionne tout le monde lors du camp d’entrainement.

S’il possède le gabarit idéal pour la position, il était avant tout un tight-end au lycée. Un ailier fort au basketball aussi : 12 points et 8 rebonds son année senior. Fluide de mouvements pour se défaire des bloqueurs, il profite aussi de sa capacité à s’éjecter telle une balle depuis les starting-blocks. Après avoir terrifié les lignes adverses avec Mississippi State (la 3e université de son cursus), son explosivité avait éclaboussé le NFL Combine 2019. Faussement diagnostiqué avec une anomalie cardiaque, il n’avait pu être un choix du top 10 de la draft, comme il le méritait. Athlétique, travailleur et arrivant à maturité, Montez Sweat est prêt à faire transpirer les quarterbacks de NFC Est.

Calendrier

Jaguars, @Lions, Eagles, @Cowboys, Titans, @Bears, Packers, @Colts, Vikings, @Eagles, @Texans, Falcons, @Giants, Bye, Giants, @49ers, Browns, Cowboys

La preview audio du podcast

En résumé

Eagles et Cowboys semblent avoir une longueur d’avance. Mais cette NFC Est est sans doute la division la plus imprévisible en NFL. Chaque saison des franchises déjouent les pronostics. C’est un fait.

Équipe complètement « sous les radars », les nouvellement nommés Commanders pourraient en surprendre plus d’un.

Pronostic : 10-7, playoffs (wild card)

Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires