France Autriche Football americain

[Fiches Draft] Arnold Ebiketie (EDGE), l’expertise technique

Car apprentissage tardif peut rimer avec potentiel explosif ...

Arnold EbiketieEdge rusher – 23 ans – SeniorPenn State

Taille : 1m91

Poids : 116 kilos

Position estimée à la draft : 2e-3e tour

Stats 2021 : 62 plaquages, dont 18 pour perte, 9 sacks et demi, 2 fumbles forcés, une passe défendue

Comparaison NFL : Frank Clark

Points forts

  • Déjà un redoutable technicien
  • Panoplie décente de moves
  • Suffisamment physique et athlétique

La draft NFL met souvent en lumière des prospects ayant connu une ascension absolument fulgurante. Et cette année, Arnold Ebiketie peut être classé dans cette catégorie. Quasi-inconnu à sa sortie du lycée du Maryland, le natif de Yaoundé, au Cameroun a fini par exploser au grand jour au cours de la saison 2020 marquée par le Covid. Au sein du petit programme de Temple, Ebiketie s’est établi comme la principale star défensive et a fini par attirer l’œil des grosses écuries du Nord-Est des Etats-Unis. C’est à Penn State qu’il aura finalement sa chance, pour tenter de prendre la relève d’Odafe Oweh. Mission accomplie en 2021, au sein d’une défense tout aussi ébouriffante que le simple rendement personnel du edge rusher. Si, au premier abord, le défenseur ne présente rien de flashy, c’est son aspect complet qui lui a permis de faire ses classes à vitesse grand V. La principale arme de son arsenal est sans conteste la technique. Assez compact, et doté d’un centre de gravité bien établi, Ebiketie s’appuie en plus sur des mains redoutables, tout aussi violentes que constamment en mouvement. Le placement du haut du corps lui permet de mettre souvent son lineman sur le reculoir et d’accentuer la pression dans la poche, à l’image des 18 plaquages pour perte et des 32 QB hurries générés sur le dernier exercice. Capable d’être puissant et vif (un temps de 4.60 au combine, sur le 40 yards), le joueur des Nittany Lions est aussi réactif et peut s’adapter à tout type d’adversaire, d’autant qu’il a à son actif une panoplie de moves assez varié.

Points faibles

  • Discipline notamment le run stop
  • Potentiel difficile à évaluer

Le vrai frein d’Ebiketie semble, aujourd’hui, son potentiel à long terme. Ses nombreuses qualités sur le pass rush l’ont souvent cantonné à ce type de mission et si la polyvalence est crédible, elle n’a pas été palpable durant ses deux dernières saisons. Dans une défense de Penn State monstrueuse en 2021, on a trop peu vu « A.K. » dans des situations de run stop. Cela ne veut pas dire qu’il n’a pas été efficace dans ce domaine, bien au contraire. Mais son expérience relative et son manque de discipline l’amène à prendre des angles parfois suspects contre la course ou à tout simplement se laisser emmener sur l’extérieur, de par son excès d’engagement. Que vaut-il aussi sur la couverture, s’il venait à être testé en tant que linebacker extérieur ? Ses bras tentaculaires font saliver et ont déjà démontré leur efficacité pour finir des actions ou bloquer des field goals sur équipes spéciales, mais l’échantillon est là encore un peu trop faible.

Destinations possibles

Cleveland Browns, Houston Texans, Kansas City Chiefs, Philadelphia Eagles, Minnesota Vikings

Besogneux, sobre et efficace, Arnold Ebiketie a de nombreux outils pour performer à l’échelon supérieur. Certes, les scouts ne peuvent s’appuyer que sur une année et demi de production, dont une année pleine dans une défense armée jusqu’aux dents où figurent des prospects intrigants (Ellis Brooks, Brandon Smith, Jaquan Brisker) mais le edge rusher semble avoir le bagage, l’état d’esprit et la détermination pour s’intégrer rapidement dans la rotation. Reste à identifier son spot préférentiel, et si un rôle de defensive end 4-3 semble le plus sûr au vu de la puissance du bonhomme, mais son gabarit et sa vitesse ne renderait en rien un passage en linebacker 3-4 farfelu …

Tags →  
Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires