France Autriche Football americain

[Intersaison] Dallas Cowboys : exode brutal ?

Beaucoup de besoins + beaucoup de free agents + peu d’argent = équation insoluble ?

La saison 2021 vient de se terminer, et dès le 16 mars prochain, la campagne 2022 ouvrira ses portes. Touchdown Actu en profite donc pour vous proposer un tour d’horizon des différentes franchises pendant l’intersaison. Quels joueurs garder et couper ? Quel agent libre prolonger ? Quelles recrues observer ? Voici quelques idées, franchise par franchise. À l’honneur aujourd’hui, les Dallas Cowboys.

La défaite face aux 49ers à peine digérée, il a fallu se remettre au boulot rapidement pour les dirigeants de Dallas. Et le moins que l’on puisse dire c’est qu’ils ont du boulot. D’abord, ils ont décidé de jouer la continuité avec le maintien en poste de Mike McCarthy et de ses deux coordinateurs (Moore et Quinn). Quid de l’effectif désormais ?

De nombreux joueurs sont sur le point de devenir free agent et les Cowboys ne vont pas pouvoir tous les garder. C’est simple, la franchise texane est dans l’une des pires situations de la ligue concernant les finances. Dallas est à 21 millions au-dessus du cap. Il va donc falloir se séparer de certains pour en garder d’autres. L’équilibre ne sera pas évident à trouver pour cette équipe qui aura forcément de grandes ambitions en 2022.

Les tauliers

1. Dak Prescott (QB)
2. Micah Parsons (LB)
3. Tyron Smith/Zack Martin (OL)
4. CeeDee Lamb (WR)

Une chose est sûre, cette équipe de Dallas ne manque pas de bons joueurs. À eux maintenant d’être de vrais leaders. Certains le sont déjà pendant que d’autres sont en train de s’imposer. Si on devait sortir un joueur de chaque côté du ballon, ce serait Dak Prescott et Micah Parsons. Par la force des choses, le quarterback est le point d’ancrage de l’attaque. Dak Prescott est revenu très fort de sa blessure, au point de terminer la saison dans le Top 10 des quarterbacks au nombre de yards (4449, 7e) et de touchdowns (37, 4e). Rien ne devrait empêcher une nouvelle bonne saison de la part du lanceur en 2022. Attention toutefois à mieux finir. Depuis quelques années ses performances ont tendance à chuter au fur et à mesure de la saison. Il devra impérativement être constant s’il veut passer un nouveau cap.

En défense, après seulement un an dans la ligue, Micah Parsons s’est imposé comme une pièce maitresse du groupe de Dan Quinn. Ses capacités physiques et sa polyvalence lui ont non seulement permis de remporter le titre de rookie défensif, mais aussi d’être un candidat crédible au trophée de meilleur défenseur de l’année. Les Cowboys ont là un joueur d’avenir. Pour le reste des tauliers, ils se trouvent principalement en attaque. Tyron Smith et Zack Martin ont de nouveau livré une saison formidable. Symboles d’une ligne offensive qui reste un point fort de cette équipe. Enfin, CeeDee Lamb est désormais l’option numéro un en attaque. Devant Amari Cooper et Ezekiel Elliott (voir ci-dessous), le receveur est désormais le dynamiteur de cette attaque.

Les indésirables

– Amari Cooper (WR)
– Anthony Brown (CB)
– Ezekiel Elliott (RB)
– Greg Zuerlein (K)

Ce doit être la première phase de toute cette intersaison : faire de la place. Du succès de ces négociations dépend la réussite des étapes suivantes. Et les grandes manœuvres ont déjà commencé. Amari Cooper, le receveur numéro 2 de l’équipe est sur le point de faire ses valises. L’ancien Raider coute trop cher pour sa production actuelle (15 matchs, 865 yards et 8 TDs en 2021) et le couper pourrait libérer 20 millions de dollars. Une somme non négligeable quand on est aussi haut au-dessus du salary cap. Sauf que couper Amari Cooper ne permettra aux Cowboys qu’un simple retour à l’équilibre. L’effort doit être plus important pour se donner encore un peu de marge. Il faut malheureusement d’autres victimes de ce grand ménage.

Anthony Brown pourrait être l’une d’elles. Le défenseur est cher et Dallas avait déjà anticipé son remplacement. Les Cowboys pourraient décider de faire confiance à l’un des deux cornerbacks draftés en 2021. Kelvin Joseph pourrait être cet homme-là. Pour Ezekiel Elliott, la coupe semble moins probable (attention, toutefois aux surprises). Une restructuration de contrat pour le running back pourrait en revanche être d’actualité. Le joueur drafté en 4e position en 2016 partage désormais le temps de jeu avec Tony Pollard et coûte donc trop d’argent pour être un coureur numéro 1 bis. Enfin, comme il n’y a pas de petites économies, les dirigeants pourraient se séparer de Greg Zuerlein. Une coupe qui libérerait environ 2 millions de dollars. Non-négligeable pour un joueur qui a notamment eu beaucoup de mal sur les extra-points cette saison.

L’homme de l’été

Mike McCarthy (Entraîneur principal)

Head Coach des Dallas Cowboys. On ne vous apprend rien si on vous dit que le poste est attractif. Cette année, encore plus que toutes les autres, Mike McCarthy doit sentir la pression des convoitises. D’abord depuis l’intérieur même de la franchise. Alors qu’on les imaginait partir prendre un poste d’entraîneur quelque part, Kellen Moore et Dan Quinn sont restés dans le Texas. Une bonne nouvelle pour l’équipe qui possède là deux des meilleurs coordinateurs à leur poste, mais une inquiétude pour McCarthy. Il sait qu’à la moindre baisse de régime, Jerry Jones aura une option interne pour le remplacer très rapidement.

Ensuite, il peut aussi être inquiété par l’extérieur. Depuis plusieurs semaines, de nombreux journalistes sont persuadés que Sean Payton est le prochain entraîneur de Dallas. L’ancien de La Nouvelle-Orléans a décidé de prendre une année loin du banc de touche, mais n’a pas exclu un retour la saison prochaine. Il n’en fallait pas plus pour que certains fassent le lien avec les Cowboys. Malgré tout ça, Mike McCarthy a pour l’instant été confirmé. Mais il le sait, sa marge de manœuvre est extrêmement faible. À lui désormais de livrer une bonne saison pour s’imposer comme l’évidence à ce poste et le conserver le plus longtemps possible.

Les principaux free agents

1. Michael Gallup (WR)
2. Dalton Schultz (TE)
3. Randy Gregory (DE)
4. Jayron Kearse (S)
5. Leighton Vander Esc (LB)

Dallas aborde cette intersaison avec pas moins de 24 free agents dans son effectif. 21 d’entre eux seront non restreints. Parmi cette liste, certains joueurs sont des pièces essentielles de l’effectif. Le problème est que les finances ne permettent pas de tous les garder. On l’a dit, les Cowboys possèdent déjà l’une des masses salariales les plus hautes. Il va donc falloir faire des choix. En attaque d’abord avec deux cibles de Dak Prescott qui pourraient faire leur valise. Michael Gallup et Dalton Schultz sont tous deux agents libres. Dans l’idée, Dallas souhaiterait certainement garder les deux joueurs. Le premier étant le successeur désigné en tant que receveur numéro 2 l’an prochain, tandis que le second s’est imposé comme l’un des meilleurs tight end attrapeur de ballon de la ligue.

De l’autre côté du terrain aussi les priorités seront nombreuses. À commencer par Randy Gregory. Mike McCarthy est en manque de passe rush et les qualités du défensive end sont certaines. Reste que ses problèmes extra sportifs sont un frein à sa resignature. Nul doute en revanche que les Cowboys auront des concurrents sur le dossier. Enfin dans le back field défensif, Jayron Kearse est tout en haut du liste de free agent qui est inquiétante tant elle est longue. Qui garder ? Qui laisser partir ? Les choix seront difficiles cette année.

Le Top 5 des besoins

1. Defensive backs
2. Linebackers
3. Pass-rusheurs
4. Ligne offensive
5. Receveurs

À Dallas, les besoins sont légions. D’abord parce qu’une équipe qui se fait éliminer dès le premier match des playoffs a forcément besoin de se renforcer. Ensuite, parce que les nombreux free agents mentionnés au-dessus ne pourront pas tous rester dans le Texas. Surtout, les Cowboys ne pourront/voudront pas tous les garder. Tournons-nous d’abord vers les lignes arrières. Entre les safetys et les cornerbacks libres (Jayron Kearse, Malik Hooker, Damontae Kazee, Maurice Canady…) et ceux qui pourraient être libérés (Anthony Brown,…), beaucoup de changements sont à venir dans ce groupe. Et donc beaucoup de besoins.

C’est simple, toutes les lignes de la défense risquent de subir un petit lifting. Soit par choix, soit par obligation. Ainsi, il pourrait être intelligent de jeter un œil du côté de prospect ou des free agents pour venir renforcer les groupes de linebackers et de pass-rusheurs. De l’autre côté du ballon aussi, il faut des ajouts. La ligne offensive est loin d’être un handicap pour Dallas, mais l’améliorer à la marge pourrait être bénéfique aux Cowboys. Pourquoi pas via la draft (voir ci-dessous) ? Pour ce qui est des receveurs, CeeDee Lamb restera la première option. Mais si Amari Cooper est libéré, et même si Michael Gallup est resigné, il faudra tout de même ajouter de la profondeur à ce poste.

La cible

Quandre Diggs (S)

Historiquement, Dallas n’est pas une équipe qui fait les gros titres lors de la free agency. Sauf que cette fois, il va bien falloir remplacer les potentiels départs. Et on vient de le voir le poste de safety pourrait être déserté si tous les agents libres allaient voir ailleurs. Malheureusement, sans argent, les Cowboys ne peuvent pas faire de miracle. Il est évident qu’une franchise comme celle-ci, et surtout ses supporters, préférerait certainement une signature plus flashy à ce poste. On pourrait penser par exemple à Tyrann Mathieu, Marcus Williams voire Jesse Bates. Douce utopie.

L’idée étant de se tourner alors vers des noms un peu moins ronflants, mais de grande qualité. De ce côté la, Quandre Diggs pourrait être le joueur dont Dan Quinn a besoin. Désormais free safety, le Seahawk est un joueur polyvalent qui peut s’intégrer à plusieurs schémas. Depuis 2019, il a intercepté 11 ballons (3e meilleur total chez les safety), soit 21,6 % des passes lancées dans sa direction. Signer Quandre Diggs ne changera pas la défense des Cowboys, mais cela pourra apporter de la qualité dans une escouade qui a eu beaucoup de mal dans les airs l’an dernier (238,2 yards/match, 20e de la ligue).

Le sang neuf

Zion Johnson (OL, Boston College)

La ligne offensive de Dallas fait déjà partie des meilleures de la ligue actuellement. Mais on le sait, en NFL, on ne peut pas attendre que le niveau d’un joueur baisse pour réfléchir à son remplaçant. Auquel cas, il est déjà trop tard. C’est pour cela que les dirigeants de Dallas seraient bien avisés de choisir un joueur capable de venir maintenir le niveau d’exigence élevé de ce groupe dans le Texas. Surtout qu’avec le 24e choix, les Cowboys auraient même la possibilité de récupérer un rookie qui pourrait venir directement améliorer la ligne.

Prenons par exemple le poste de garde gauche. Conor Williams, l’actuel titulaire, peut-être considéré comme un des maillons faibles de ce groupe de 5 joueurs (Tyron Smith, Tyler Biadasz, Zack Martin, La’el Collins). En fin de premier tour, Zion Johnson, le garde de Boston College, pourrait toujours être disponible. Le faire venir dans le Texas pourrait aider à régler ce problème. Il est l’un des meilleurs prospects à son poste pour cette draft 2022. Physique et polyvalent, il collerait parfaitement dans le système de Kellen Moore.

Autres choix possibles : Tyler Linderbaum (OL), Kenyon Green (OL), Trevor Penning (OT), Garrett Wilson (WR), Tyler Smith (OT)…

Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires