France Autriche Football americain

Le petit dej’ : la NFL et la XFL se rapprochent, plus de bulle sanitaire au Combine

L'essentiel de l'actualité NFL du mardi 22 février 2022.

L’actu chaude

[Intersaison] Minnesota Vikings : de nouvelles ram(e)s pour relancer le drakkar

La XFL et la NFL main dans la main

Construite comme une ligue de développement en partenariat avec la NFL, l’Alliance of American Football a disparu au bout de seulement quelques semaines. Adversaire auto proclamée de la grande ligue, c’est peut être bien la XFL qui va prendre le relais. Les deux fédérations de football ont édité une déclaration commune annonçant une collaboration sur des « programmes sélectionnés d’innovations » principalement concentrés sur la santé et la sécurité.

Préparations physiques et mentales, surfaces de jeu, équipements, mais aussi tendances de jeu et données chiffrées seront échangées. Les deux organisations ont également cité l’arbitrage et le développement international comme sujets de rapprochements futurs.

Le concept de bulle sanitaire abandonné lors du Combine

La NFL s’est désolidarisé du Combine. Alors que 155 joueurs universitaires ont menacé de boycotter le Combine à cause des restrictions COVID, la NFL fait un pas de côté pour éviter les coups. La ligue renvoie la responsabilité des consignes et de l’organisation vers les instances de l’événement, poussant l’idée que le Combine est indépendant d’elle (ESPN).

Et face à la pression exercée par les agents, l’organisation a fini par faire machine arrière concernant la bulle sanitaire. Elle a envoyé un nouveau mémo à tous les prospects participant à l’événement avec les détails mis à jour.

« Bien que les masques continuent d’être exigés pour les voyages en avion et pendant les examens médicaux au Combine – pour les joueurs et le personnel médical – le port d’un masque à d’autres moments sur le site est recommandé mais pas obligatoire », a écrit le National Invitational Combine (NIC), selon Tom Pelissero de NFL Network. « Toutefois, si vous souhaitez quitter la zone sécurisée pendant votre temps libre, vous êtes désormais autorisé à le faire à vos propres risques. Les joueurs qui préfèrent rester dans les zones sécurisées seront autorisés à faire entrer du personnel de soutien médical approuvé. »

Cependant, le NIC n’a pas modifié le programme de test, qui prévoit toujours que les joueurs effectuent les répétitions au développé couché le même jour que les ateliers sur le terrain du Lucas Oil Stadium.

Les Commanders n’emballent pas les fans locaux

Le Washington Post a réalisé un sondage auprès des résidents de la région de Washington afin de mesurer l’adhésion du public au nouveau patronyme de l’équipe. Et les résultats sont mitigés. Sur 904 interrogés, 41% ont un ressenti positif, 49% négatif, et 11% sont sans opinion.

De plus, si 26% des sondés sont ravis par Commanders, 43% auraient préféré conserver Football Team, et 22% revenir au nom précédent.

La NFL cherche un sponsor pour le show de mi-temps du Super Bowl

Après 10 ans de parrainage du spectacle de la mi-temps de la grande finale, Pepsi a décidé de se retirer de l’événement selon le Sports Business Journal. Cependant la compagnie reste sponsor de la NFL. Verizon ou Amazon sont pressenties pour prendre le relais.

Avec un prix de 40 à 50 millions de dollars, ce partenariat revêt une signification spéciale pour la ligue. La NFL voudrait donner une nouvelle ampleur au show, et comme l’a expliqué The Hollywood Reporter « retravailler tous ses aspects pour l’étirer bien au delà de 12 minutes ».  La possibilité de développer des documentaires, des bonus, des apparitions surprises, etc seraient à l’étude.

Coachs

– Wes Phillips (coordinateur de la passe,/TE coach, Rams) rejoint les Vikings en tant que coordinateur offensif. Minnesota met également la main sur Matt Daniels (assistant coordinateur ST, Cowboys) pour diriger les équipes spéciales et sera épaulé Ben Kotwica (ancien coordinateur des équipes spéciales de Washington, licencié en 2020). En défense, Mike Smith (ex-Packers) s’occupera des outside linebackers, spécialisé dans le pass rush et Daronte Jones (ancien coordinateur défensif de LSU) des defensive backs (ESPN/NFL Network).

– Les Rams complètent leur encadrement offensif. Le club a recruté Liam Coen (OC, Kentucky), Greg Olson (ex-OC, Raiders), et promu Thomas Brown (assistant HC/RB coach) (NBCSports). Selon Ian Rapoport, Jake Peetz va également rejoindre le staff. Peetz était le coordinateur offensif de LSU la saison dernière. Il a déjà travaillé avec Sean McVay à Washington en 2014.

– Les Raiders ont recruté Shaun Herock (prospection, Browns) comme conseillé privé du General Manager Dave Ziegler. Ancien de la maison, Herock a été directeur du scouting universitaire entre 2012 et 2018, avant de prendre le post de manager général intérimaire au départ de Reggie McKenzie puis de rejoindre Cleveland en 2019. Kennedy Polamalu (ancien entraîneur des running backs des Vikings) devrait débarquer à Vegas pour occuper les mêmes fonctions (NFL Media).

– Kodi Burns (WR coach, Tennessee) rejoint les Saints pour occuper les mêmes fonctions (nfltraderumors.co).

– Les Commanders ont annoncé la signature de Juan Castillo (OL coach, Bears) en tant qu’entraineur des tight ends (nfltraderumors.co).

– De retour à New England en tant qu’assistant offensif, Joe Judge (ex-HC, Giants) va plus spécifiquement travailler avec les quarterbacks des Patriots. Plutôt qualifié en équipes spéciales, Judge avait encadré les receveurs en 2019 avant de partir pour New York. Plus étonnant, il sera rejoint en attaque par Matt Patricia (ex-HC, Lions). L’ancien coordinateur défensif devrait intervenir auprès de la ligne offensive (SI.com).

– Selon ESPN, les Saints vont promouvoir les assistants défensifs Ryan Nielsen (entraîneur de la ligne défensive/assistant head coach) et Kris Richard (entraîneur des defensive backs). Ils pourraient devenir co-coordinateurs défensifs. Le nouvel entraîneur en chef Dennis Allen a déjà indiqué qu’il avait l’intention de continuer à appeler les jeux défensifs.

Blessures

– Selon The Athletic, Micah Parsons (LB, Cowboys) a joué toute la saison avec une blessure au genou. Le Rookie Défensif de l’Année souffrirait d’une hyper-extension du genou depuis des entraînements conjoints avec les Rams durant l’intersaison (ProFootballTalk.com).

– D’après Kevin Colbert (GM), les Steelers sont « très ouverts » à l’idée de faire revenir Stephon Tuitt (DL, genou) en 2022. Placé toute l’année 2021 sur la liste des blessés, le lineman est sous contrat pour la campagne à venir, mais avec 9 millions de dollars de poids sur la masse salariale (ProFootballTalk.com).

Transactions

Marvell Tell (CB) a resigné avec les Colts (ProFootballTalk.com).

En bref

– Comme l’avait relevé Al Michaels (NBC) avant le début du Super Bowl, les sept dernières équipes à avoir remporté le pile-ou-face de la finale ont fini par perdre la rencontre. Et la mésaventure récente des Bengals porte désormais le total à huit d’affilée, ce qui correspond à une probabilité de 0,39%.

– La NFL envisage de tester deux matchs du lundi soir durant la saison 2022. Selon Sports Business Journal, la ligue voudrait essayer une retransmission sur ESPN et une sur ABC (deux chaines détenues par le groupe Disney) avec une heure de décalage entre les deux coups d’envoi. Le test aurait lieu durant le premier mois de la campagne. L’accord actuel pour le prime time du lundi arrive à échéance cette année. A partir de 2023, ABC et ESPN se partageront les diffusions.

– Maintenant qu’Amazon s’est emparé des matchs du jeudi soir, le premier distributeur mondial a des vues sur Thanksgiving. Mais pas sur la rencontre diffusée en prime time aux Etats-Unis, détenue par NBC. Selon le Sports Business Journal, l’entreprise créée par Jeff Bezos lorgnerait sur la possibilité de diffuser un match lors du Black Friday. Cependant, la NFL serait hésitante car cela soulèverait des questions concernant l’exemption antitrust en matière de diffusion. En échange de la possibilité de vendre les droits de télévision pour tous les matchs en un seul lot, et non pas équipe par équipe, la ligue ne peut pas diffuser de matchs le vendredi ou le samedi. Une règle qui s’applique du 2e vendredi de septembre au 2e samedi de décembre.

Un groupe d’investisseurs en crypto-monnaies voudrait s’offrir les Broncos

Les Broncos sont à vendre, et qui ne voudrait pas s’offrir sa propre franchise NFL ? Selon CNBC un groupe d’investisseurs en crypto-monnaies envisagerait de lever 4 milliards de dollars pour se payer les poulains oranges.

« Nous savons que ça semble un peu dingue, et que c’est aussi un peu couillu, » a expliqué Sean O’Brien, un ancien avocat. « L’idée est essentiellement d’établir une infrastructure pour que les fans de toutes origines puissent devenir propriétaires des Denver Broncos. »

Pourtant la législation de la NFL va rendre le projet compliqué, puisqu’un propriétaire principal doit émerger pour financer au moins 30% des parts et assurer les frais de fonctionnement du club. Et tous les autres détenteurs de parts doivent être approuvés par la ligue, même si ils sont minoritaires. La NFL privilégie donc les plans d’acquisition identifiés, stables et avec de gros moyens. Pas vraiment un modèle pour la collectivisation par les fans.

Aaron Rodgers la joue facile ?

Malgré des saisons en tête de la NFC ou des titres de MVP d’Aaron Rodgers (QB), les Packers n’arrivent pas à retrouver la finale de la ligue. Et avec des performances décevantes en playoffs, notamment cette année contre San Francisco, Rodgers a attiré quelques critiques. Selon Bob McGinn (éditorialiste qui suit Green Bay) qui s’est confié au site Go Long, le quarterback des Cheeseheads jouerait trop la sécurité pour privilégier ses statistiques.

« Rodgers… Pendant des années il a joué un football prudent, calculé, car il comprend que le nombre d’interceptions joue un rôle disproportionné et insensé dans la formule de calcul du rating, » a expliqué McGinn. « Les mauvaises interceptions sont…mauvaises bien sûr. Et puis il y a les interceptions qui arrivent comme prix d’un jeu généreux, compétitif et non basé sur les statistiques. Ce sont les quarterbacks qui trouvent des actions et guident un comeback jusqu’aux dernières secondes. Quand un quarterback avec un bras puissant et précis diminue volontairement ses chances de réaliser un gros jeu par peur d’une interception… ça ne fait que blesser l’équipe. Durant le match de playoffs, un modeste talent comme Jimmy Garoppolo a été autant sous pression que Rodgers, mais il a faufilé plus de passes serrées à travers le terrain car il n’était pas effrayé, ni par le risque de lancer une interception, ni par le moment. »

Van Jefferson a trouvé le prénom parfait pour son dernier-né

Van Jefferson (WR, Rams) a vécu l’un des plus beaux jours de sa vie le 13 février dernier. Quelques minutes après avoir remporté le Super Bowl, le receveur a quitté précipitamment le stade pour rejoindre sa femme qui était sur le point d’accoucher. Malheureusement, le traffic dense l’a empêché de se rendre à l’hôpital à temps, et il a fini par épauler son épouse via FaceTime selon Adam Schefter d’ESPN. Une fois passée l’euphorie du moment, il ne restait plus aux heureux parents qu’à trouver un prénom. Cela s’est avéré être une décision facile. Van et Samaria Jefferson ont décidé de nommer leur nouveau bébé Champ, le prénom parfait vu les circonstances.

Antonio Brown insiste

Antonio Brown (WR) dit qu’il a été coupé parce qu’il refusait de jouer blessé pour Tampa Bay. Les Buccaneers répondent que le receveur se plaignait de ne pas avoir assez la balle. Afin de défendre son point de vue et affirmant que la franchise floridienne « a tenté de le blesser intentionnellement », Brown a posté un message fleuri sur Instagram présentant ses radios. Un point en sa faveur, mais avec un bémol : les clichés présentés datent de mi-octobre 2021, et non de janvier 2022. Brown s’est effectivement blessé face aux Eagles (w06), mais cela n’apporte pas de détails supplémentaires quant au match contre les Jets (w17), onze semaines plus tard. Le message et ses injures ont rapidement disparus.

Soutenir TDActu

N’oubliez pas de nous suivre sur les réseaux sociaux en cliquant sur les liens : Twitter – Instagram – Facebook

Vous pouvez nous soutenir directement sur Tipeee.

Ou en pariant chez Unibet.

Ou en vous abonnant au ESPN Player pour suivre la saison NCAA et voir tous les excellents documentaires ESPN.

Ou en vous abonnant à NordVPN en passant par ce lien.

Et n’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du mercredi.

Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires