Touchdown Shop

[Intersaison] Indianapolis Colts: le jour d’après

Après la terrible désillusion de 2021, il faut repartir de l’avant.

La saison 2021 vient de se terminer, et dès le XX mars prochain, la campagne 2022 ouvrira ses portes. Touchdown Actu en profite donc pour vous proposer un tour d’horizon des différentes franchises pendant l’intersaison. Quels joueurs garder et couper ? Quel agent libre prolonger ? Quelles recrues observer ? Voici quelques idées, franchise par franchise. À l’honneur aujourd’hui, les Indianapolis Colts.

Du début à la fin, les Colts ont connu une saison étrange. Après trois défaites pour commencer, Indianapolis pouvait aller en playoffs en battant les faibles Jaguars en dernière semaine. Et contre toute attente, c’est une défaite qui a mis fin à la saison des Colts.

Après cette historique débâcle, les Colts doivent relever la tête pour de nouveau prétendre aux playoffs en 2022. L’effectif est riche, mais l’incertitude au poste de quarterback rend toute prévision encore incertaine.

Les tauliers

1. Jonathan Taylor
2. Quenton Nelson
3. Darius Leonard
4. Deforest Buckner
5. Braden Smith / Ryan Kelly

L’identité des Colts est simple : gagner dans les tranchées et vaincre par le sol. L’éclosion du coureur Jonathan Taylor a participé à la construction de ce style de jeu. Le sophomore a réussi 1 811 yards et 18 touchdowns, de quoi en faire un candidat MVP. Mai s’il a évolué à un haut niveau, il le doit aussi à sa ligne.

Quenton Nelson est un des meilleurs guards de la ligue, alors que Braden Smith et Ryan Kelly sont eux aussi des cadors à leurs positions respectives. Avoir une ligne aussi dominante aide une attaque, et cela donne une belle base pour la saison prochaine.

La défense dispose aussi de talents, avec au premier plan Darius Leonard et Deforest Buckner. Le jeune linebacker est déjà triple All Pro en quatre saisons, et à réussi 122 plaquages, 4 interceptions et 8 fumbles forcés en 2021. Il est dominant sur toutes les tentatives, et un leader de l’escouade. Deforest Buckner est moins médiatique, mais tout aussi dominant. Auteur de 7 sacks en 2021, il est également fondamental dans la défense contre la course, une encre sur une ligne qui a progressé la saison dernière.

Les indésirables

– Carson Wentz ?

Stop ou encore ? C’est LA question. Depuis la retraite de Andrew Luck, Indianapolis ne trouve plus de stabilité au poste le plus important en NFL. Carson Wentz a coûté relativement cher (3e tour 2021, 1er tour 2022), et il n’a pas donné entière satisfaction. Son licenciement est plutôt abordable (15 millions de « dead money », 13 millions d’économies), mais son remplacement n’est pas facile. Les Colts n’ont pas de flexibilité à la draft, et le marché n’apporte pas de solutions sauf un échange improbable pour un joueur comme Aaron Rodgers.

La saison de Wentz est loin d’être honteuse statistiquement (3 563 yards, 27 TD, 7 INT), mais son incapacité à porter son équipe dans les moments critiques est préoccupante. Peut-il porter cette équipe au Super Bowl ? C’est discutable vu sa performance cette saison dans un effectif plus que complet. Il pourrait être conservé en 2022 s’il n’y a pas de solutions de remplacement, mais la pression serait énorme sur ses épaules.

L’homme de l’été

Michael Pittman Jr. (Wide receiver)

Avec la perte de vitesse de T.Y. Hilton, Michael Pittman est devenu le receveur numéro 1 des Colts. S’il a dépassé les 1 000 yards cette saison, il lui reste du chemin avant d’être dominant. S’il n’est pas un monstre de vitesse, il a progressé sur les tracés et ne semble pas loin de l’explosion (dans le bon sens du terme).

Même s’il devrait recevoir de la concurrence sur le marché des agents libres, il a une opportunité unique de marquer de son empreinte la prochaine saison. A lui de répondre !

Les principaux free agents

1. Eric Fisher
2. Mo Alie-Cox
3. T.Y. Hilton
4. Zach Pascal
5. Marlon Mack

Si la ligne offensive est la force des Colts, le poste de tackle gauche reste un problème depuis la retraite d’Anthony Castonzo. L’ancien premier choix de draft Eric Fisher a déçu, et il est peu probable qu’il revienne chez les Colts, et il devra être remplacé.

Mo Allie-Cox n’est pas le tight end le plus impressionnant ou le plus productif de la ligue. Cependant il est une soupape de sécurité précieuse pour Carson Wentz. Une prolongation n’est pas à exclure, surtout que la profondeur au poste est très limitée.

Cox n’est pas la seule cible qui va devenir agent libre. T.Y. Hilton, Zach Pascal et Marlon Mack le seront aussi. Ce dernier ne devrait pas être conservé vu la profondeur au poste de coureur, mais la gestion de groupe de receveurs est une grande interrogation. Hilton n’est plus que l’ombre de lui-même, et un retour fait peu de sens. Pascal peut revenir, mais il n’est qu’un joueur de complément. Il va y avoir du travail pour entourer le quarterback, que ce soit Wentz ou un autre.

Le Top 5 des besoins

1. Quarterback
2. Receveur
3. Cornerback
4. Safety
5. Tight End

Comme discuté ci-dessus, le poste de quarterback est la clé du futur des Colts. Ce n’est pas à proprement parler un « besoin », car il y a un joueur en place, mais cela pourrait le devenir si les Colts choisissent de se séparer de Carson Wentz.

Receveur est l’autre priorité. Michael Pittman doit devenir un leader, mais il aura besoin d’aide. Les Colts ont 37 millions de salaire disponible (7e en NFL), et il va falloir l’utiliser sur ce poste pour ne pas devenir une attaque unidimensionnelle. Le problème s’étend aux tight-end, puisque c’est le groupe de cibles en entier qui doit être reformé.

La défense a également besoin de renfort, surtout la ligne arrière. Kenny Moore est excellent, Julian Blackmon est intéressant, mais le groupe manque d’un taulier comme Leonard ou Buckner sur les autres lignes. L’expérience est clé, et les defensive backs en manque. Un Anthony Harris par exemple pourrait être un ajout intéressant sans être trop cher.

La cible

Michael Gallup (receveur)

Indianapolis a besoin de renforts au poste de receveur, et la bonne nouvelle est que le marché est incroyable à cette position. Pour autant, l’abondance n’empêche pas de rechercher les bonnes affaires. Michael Gallup n’a pas la popularité médiatique d’Amari Cooper ou de Ceedee Lamb, mais cela n’en fait pas un moins bon joueur.

En 43 matches en carrière, il a réussi 2 902 yards et 15 touchdowns, prouvant qu’il peut être un receveur numéro 1. Cependant le risque avec Gallup est sa non-disponibilité, puisqu’il a été sujet aux blessures plusieurs fois dans sa carrière. C’est un risque, mais si le prix est raisonnable cela peut valoir le coup.

Le sang neuf

Bernhard Raimann (OT, Central Michigan)

Sensation de la saison 2021, Bernhard Raimann a connu un parcours atypique. Joueur Autrichien initialement tight end, lutteur et athlète, il a finalement explosé au poste de tackle droit. Après une prise de masse énorme, il est devenu un atout en jeu de passe et de course.

Mobile et léger sur ses appuis quand besoin, il est encore perfectible techniquement mais le potentiel est là. Dans une équipe portée sur la course comme Indianapolis, une montagne comme Raimann serai un atout certain. Il est possible qu’il soit disponible au second tour (les Colts n’ont pas de premier tour), une opportunité à ne pas manquer.

Autres choix possibles : Daniel Faalele (OT), Kinglsley Enagbare (EDGE), Derion Kendrick (CB), Jalen Pitre (S) 

Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires