Touchdown Shop

[Intersaison] Chicago Bears : entourer Justin Fields

La mission semble simple. Encore faudra-t-il l'à mener à bien.

La saison 2021 vient de se terminer, et dès le 16 mars prochain, la campagne 2022 ouvrira ses portes. Touchdown Actu en profite donc pour vous proposer un tour d’horizon des différentes franchises pendant l’intersaison. Quels joueurs garder et couper ? Quel agent libre prolonger ? Quelles recrues observer ? Voici quelques idées, franchise par franchise. A l’honneur aujourd’hui, les Bears de Chicago.

L’ère Nagy (enfin) terminée, les Bears entament un nouveau cycle sous la houlette de Matt Eberflus. Et comme si cela ne suffisait pas, la direction sportive a également changé avec l’arrivée de Ryan Poles en lieu et place de Ryan Pace. Pour autant, la reconstruction n’est pas forcément de mise dans l’Illinois. S’appuyant sur des certitudes côté défense, l’équipe peut également s’appuyer Justin Fields. Sélectionné l’an dernier, le quarterback est le futur immédiat de la franchise. Mais bien trop esseulé dans une attaque en ruine, les Bears devront avant tout l’entourer pour espérer tirer le maximum de leur jeune joueur.

Les tauliers

1. Khalil Mack (Edge)
2. Roquan Smith (LB)
3. Eddie Jackson (S)

Image de la franchise, Khalil Mack reste un joueur dominant. A bientôt 31 ans, malgré une saison écourtée par une blessure, il sera de nouveau le fer de lance de la défense en septembre prochain. Quand il joue à son meilleur niveau il entraine toute son équipe derrière lui. Nul doute qu’avec un entraineur défensif comme Eberflus, il aura de nouveau une importance fondamentale dans le système. Derrière lui, Roquan Smith s’est imposé comme l’autre taulier de la défense. Parmi les meilleurs à son poste, il a été nommé dans la 2e équipe All Pro ces deux dernières saisons. Machine à plaquer, capable de perturber la poche et de défendre contre la passe, il est le présent et le future de l’escouade.

Seul rescapé du secondary ultra dominant de 2018, Eddie Jackson reste une valeur sure à son poste et le leader du fond du terrain des Bears. Si il a baissé de régime ces deux dernières saisons, l’arrivé d’un coach défensif devrait lui donner un nouvel élan.

Les indésirables 

– Nick Foles (QB)
– Tarik Cohen (RB)

Numéro 3 dans la hiérarchie des quarterbacks en 2021, le MVP du Super Bowl LII ne devrait pas non plus prétendre à beaucoup de temps de saison avec le nouveau staff. Le libérer de sa dernière année de contrat permettrait à Chicago de gagner 3 millions de dollars dans la masse salariale. Pas mirobolant mais néanmoins précieux. De son côté le joueur pourrait tenter un nième come back dans une équipe en manque de lanceur.

Blessé en début de saison 2020, Tarik Cohen, pourtant importante pièce de l’attaque à l’époque, n’est jamais revenu. Avec David Montgomery et Khalil Herbert difficile de lui voir un avenir au Soldier Field. Son contrat de plus de 6 millions de dollars annuel est élevé pour un coureur ne jouant pas.

L’homme de l’été

Justin Fields

Sa sélection porte le sceau de l’ancien Régime débarqué à la fin de la saison. Pourtant Justin Fields semble bien destiné à conduire l’attaque des Ours pour les prochaines saisons. Malgré une première saison en demi teinte, faite de haut et de bas, l’ancien joueur d’Ohio State peut donner des motifs d’espoirs. Certes encore brut, il a montré quelques promesses et démontrer de belles capacités athlétiques.

Bridé par le système de Matt Nagy, Field devra désormais montrer avec un nouveau staff qu’il est capable de devenir un franchise quarterback capable de ramener Chicago au plus haut. Pour cela il sera aidé par l’ancien coach d’Aaron Rodgers. Luke Getsy, nommé coordinateur offensif dans le nouveau staff, aura la responsabilité de son développement. Il devra avant tout lui apprendre à mieux prendre soin du ballon afin de limiter les pertes de ballons (15 en 12 matches). Mieux l’entourer et surtout mieux le protéger, deux clés qui pourraient permettre de mettre à l’épreuve le vrai potentiel du jeune quarterback.

Les principaux free agents

1. Allen Robinson (WR)
2. Akiem Hicks (DT)
3. James Daniels (G)
4. Tashaun Gipson (S)
5. Germain Ifedi (OT)

Les autres : Jakeem Grant (WR), Marquise Goodwin (WR), Damiere Byrd (WR), Jason Peters (OT), Damien Williams (RB), Jesse James (TE), Alec Ogletree (LB), Artie Burns (CB), Deon Buh (S), Christian Jones (LB), DeAnfre Houston-Carson (S), Pat O’Donnel (P)

Retenu par le franchise tag la saison dernière, Allen Robinson devrait changer d’air au cours du printemps. Si ces qualités ne sont plus à démontrer, le receveur n’a pas réussi à créer de connexion avec son jeune quarterback en 2021. Seulement 38 réceptions pour 410 yards, c’est peu pour un supposé receveur numéro 1. Sur la ligne offensive, l’heure est à la (re)construction, si James Daniels a apporté quelques garanties et pourrait être retenu, cela ne devrait pas être le cas de Germain Ifedi qui faisait plutôt office de solution de transition. A 40 ans Jason Peters n’est plus celui qui l’a été, et devrait logiquement ne pas revenir.

Pilier défensif ces 6 dernières saisons sur les bords du lac Michigan, Akiem Hicks ne devrait pas être retenu. A 32 ans, le joueur pourrait viser un dernier beau salaire ou une opportunité de viser le titre. Deux choses que Chicago ne devrait pas être en mesure de lui offrir. Titulaire depuis deux saisons, Tashaun Gipson, 31 ans, pourrait être conservé si les deux parties trouvent un accord gagnant, ce qui ne devrait pas être le cas d’Artie Burns. Après deux saisons, l’ancien premier tour de draft 2016 n’a toujours pas gagné sa place.

Le Top 5 des besoins

1. Receveur
2. Tackle offensif
3. Cornerback
4. Guard
5. Safety

Déjà parmi les moins productifs dans le jeu aérien, les Bears devraient logiquement perdre Allen Robinson durant cette intersaison. Si 2021 n’a pas été sa meilleure campagne, le receveur a quand même cumulé plus de 3500 yards en 4 saisons sur les bord du lac Michigan. Le remplacer et offrir une cible numéro un à Justin Fields sera la priorité du front office. Limité en nombre et en talent, cette escouade devra largement être recomposée durant le printemps.

Dernier de la ligue sur les sacks concédés avec 58 unités, Chicago a besoin de protéger son jeune quarterback. Même si il est mobile, Fields n’est pas toujours à l’aise sous la pression. Plus de temps et de sérénité dans la poche ne pourront qu’aider le jeune quarterback dans son développement. Si la ligne offensive est poreuse, cela ne vient pas que des extérieurs. A l’exception de Cody Whitehair, les hommes de l’intérieur sont loin d’être irréprochables. Du renfort est attendu y compris pour aider le jeu au sol.

Il est assez loin le temps où le backfield des Bears terrorisait la ligue entière. Aujourd’hui Eddie Jackson et Jaylon Johnson manquent de soutien. Que ce soit par le biais de la draft ou pas l’ajout de vétéran, Chicago devra étoffer son escouade pour tenir têtes aux attaques aériennes de Green Bay et Minnesota dans leur division.

La cible

Terron Armstead (OT)

Avec un point moins de 30 millions disponibles, les Bears ont une marge de manœuvre pour apporter du renfort. Principal agent libre au poste de tackle offensif, Terron Armstead pourrait être la cible idéale pour le front office de Chicago. Après avoir protégé Drew Brees pendant 8 saison, son expérience serait un atout important. A 30 ans, il reste surtout une référence à son poste. Son ajout sur le côté aveugle du jeune quarterback serait une énorme plus value et un gage de sécurité et de sérénité.

Natif de l’Illinois, Armstead pourrait voir d’un bon oeil de décrocher son dernier gros contrat dans sa région d’origine avec le challenge de protéger un quarterback prometteur. Son arrivée signifierait un repositionnement à droite pour le rookie Tevon Jenkins, sa position plus naturelle. Fields disposerait alors d’un duo séduisant et intrigant, sur le papier au moins.

Le sang neuf

David Bell (WR)

De nouveau privé de 1er tour cette année en raison de l’échange monté en 2021 pour sélectionner Fields, les Bears et leur nouveau manager général en tête devront être malin et trouver les bonnes affaires à partir du 2e jour. Avec le besoin d’apporter des cibles à leur quarterback, Ryan Pole pourrait se tourner rapidement vers un receveur. Le joueur de Purdue, David Bell, pourrait cocher les cases et répondre aux besoins de la franchise. Bon sur les tracés et disposant de mains sures, le joueur de Purdue pourrait devenir ce receveur de possession capable d’offrir des solutions à son lanceur et de faire bouger les chaines. D’un profil complémentaire à la bonne surprise de la saison Darnell Mooney, ils pourraient former un jeune duo prometteur pour le bonheur de Fields.

Autres choix possibles : John Metchie (WR), George Pickens (WR), Daniel Faalele (OT), Phidarian Mathis (DL)

Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires