Touchdown Shop

Chiefs – Bills (42-36 a.p.) : Kansas City résiste dans une fin de match légendaire

Les deux équipes nous ont livré une partie d’anthologie où le résultat final est presque devenu anecdotique tant le scénario était dingue.

Kansas City Chiefs – Buffalo Bills : 42-36 a.p.

Quel match ! On pensait avoir tout vu dans ce week-end de divisional, mais Kansas City et Buffalo nous avaient gardé le meilleur pour la fin. Un affrontement de légende pour une place en finale de conférence. Si toute la partie a été d’une intensité folle, elle s’est encore plus emballée dans les dernières minutes avec trois changements de leader, 25 points marqué en 120 secondes, une égalité et une victoire en prolongation.

Et même si Josh Allen (27/37, 329 yards et 4 TDs + 11 courses et 68 yards) et Gabriel Davis (8 réceptions, 201 yards et 4 TDs) ont tout tenté, Patrick Mahomes (33/44, 378 yards et 3 TDs + 7 courses, 69 yards et 1 TD) restera comme le grand homme de cette soirée.

Le moment clé : le drive de l’égalisation

Il y en aurait tellement à ressortir dans cette rencontre. Il y en a peut-être une dizaine uniquement dans les deux dernières minutes, mais le moment le plus fou est certainement arrivé lors de l’ultime drive du temps réglementaire. Buffalo vient de reprendre l’avantage pour la deuxième fois en moins d’une minute. Kansas City est mené de trois moins (33-36) et Patrick Mahomes n’a plus que 13 secondes pour mettre son équipe en position de field goal.

En deux passes (de 19 yards pour Hill et 25 pour Kelce), le quarterback réussit l’impossible : gagner 44 yards et maintenir son équipe en vie. Reste alors à Harrison Butker d’assurer le coup de pied de 49 yards. Lui qui a déjà manqué deux tentatives dans cette rencontre. Le kicker ne tremble pas cette fois-ci et envoie les deux équipes en prolongations. Patrick Mahomes vient encore un peu plus d’écrire sa légende.

Le film du match

On s’attendait à un mano à mano offensif dans cette rencontre et il n’a pas fallu attendre longtemps pour voir le feu d’artifice démarrer. Dès le premier drive, les Bills traversent tout le terrain pour un touchdown de Devin Singletary sur une course de 1 yard (0-7). Et comme aucune des deux équipes ne veut laisser son adversaire faire la course en tête, à chaque attaque de l’une des deux formations, l’autre va répondre du tac au tac.

13 jeux, 71 yards, 7 minutes et 7 points pour les Bills ? Soit, les Chiefs vont enchaîner avec 11 jeux, 74 yards, près de 6 minutes et 7 points à leur tour sur un touchdown à la course de Patrick Mahomes sur 8 yards (7-7). Et quand les locaux passent devant avec un drive de 86 yards et une passe de 2 yards de Mahomes vers l’en-but pour Byron Pringles (14-7), Buffalo ne se cache pas. Dans la foulée, les Bills vont à leur tour égaliser. Cette fois les airs seront la piste privilégiée avec une offrande de 18 yards de Josh Allen pour Gabriel Davis. Le début d’une connexion historique.

À la pause, après un field goal manqué d’Harrison Butker, les deux équipes n’arrivent pas à se départager (14-14). Symbole de cette première demi-heure qui laisse Buffalo et Kansas City dos à dos, les statistiques des quarterbacks. 113 yards à la passe pour Josh Allen, 114 pour Mahomes. 49 yards au sol pour le Chief, 45 pour le joueur de Buffalo. Bien malin celui qui à ce moment-là peut trouver le vainqueur de cette rencontre.

Le retour des vestiaires est plutôt favorable aux Chiefs. Malgré un nouvel échange de touchdown, Mecole Hardman d’un côté et Gabriel Davis de l’autre, Kansas City prend le large grâce à des field goals. Et à l’approche des deux dernières minutes, les locaux mènent de 5 points. C’est à ce moment-là que tout ce que nous venons de voir (et donc tout ce que nous venons d’écrire, et donc tout ce que vous venez de lire) vole complètement en éclats. Le match entre tout simplement dans une autre dimension. Une dimension où seul le football américain peut nous amener.

Les deux équipes vont marquer 25 points et parcourir 269 yards en moins de deux minutes. Du jamais vu. Josh Allen trouve d’abord Gabriel Davis sur 27 yards. Avant de l’alerter de nouveau pour la conversion à deux points (26-29). Patrick Mahomes lui répond avec une passe de 64 yards pour Tyreek Hill (33-29). Pas un souci pour Josh Allen qui insiste avec Davis grâce à une passe de 19 yards (36-33). Mahomes n’a alors pas dit son dernier mot et parcourt 44 yards en 13 secondes pour permettre à Butker d’égaliser. Vous trouvez que le résumé est un peu rapide ? Tout semble s’être passé à cette vitesse dans ce match tant ces actions étaient plus folles les unes que les autres.

On pourra en revanche regretter qu’en prolongation les Bills n’aient pas eu l’occasion de répondre en attaque. Kansas City gagne en effet le toss et à l’image de ce que leur avaient fait les Patriots il y a trois ans en finale de conférence, ils n’ont laissé aucune chance à leur adversaire. Un nouveau drive de 75 yards parfaitement orchestré par Patrick Mahomes et le quarterback finit ce match avec une passe de 8 yards pour Travis Kelce (7 réceptions, 96 yards et 1 TD)

Les Chiefs s’imposent finalement et on peut aller se coucher avec des étoiles dans les yeux. Difficile de dormir après une telle rencontre…

Le MVP du match : Patrick Mahomes

Parfois critiqué cette saison, pas toujours à son meilleur niveau, Patrick Mahomes vient de répondre de la plus belle des manières lors de ce Divisional Round. L’espace d’une rencontre on a retrouvé le quarterback qui avait déboulé dans la ligue tel un OVNI. C’est simple, il est un joueur sans égal en NFL.

Dans cette rencontre, il a d’abord porté son équipe au sol (69 yards et un touchdown), avant de poursuivre dans les airs. Son premier touchdown lancé, juste avant la mi-temps, représente à lui tout seul la performance du MVP 2018 : un jeu qui semblait n’aboutir à rien et qui termine dans l’en-but grâce aux qualités physiques et techniques du quarterback.

Mais alors que dire de la suite qui nous a fait basculer dans l’irréel. Trois drives en fin de match (prolongation incluse) éblouissants. Il y a eu cette passe de 64 yards pour Hill (11 réceptions, 150 yards et 1 TD), puis cette série offensive de 13 secondes et enfin 75 yards parcourus durant la période supplémentaire. Bref, ce match restera gravé dans la carrière du quarterback comme l’une de ses meilleures performances.

La stat : 201 yards et 4 TDs

Voilà la ligne de statistique de Gabriel Davis dans cette rencontre. Bien aidé par Josh Allen, le receveur a littéralement tout tenté pour qualifier son équipe. Les deux hommes avaient commencé le travail de sape en première période, mais ils ont surtout étaient clutch comme rarement dans le money-time.

Par deux fois, ils se sont connectés dans la end-zone dans les deux dernières minutes de la rencontre. À chaque fois, Buffalo était mené, à chaque fois Buffalo avait besoin d’un touchdown et à chaque fois Buffalo a pu compter sur son duo Josh Allen — Gabriel Davis.

Certes la victoire n’est pas au rendez-vous, mais ces deux hommes-là n’ont rien à se reprocher tant ils ont élevé leur niveau de jeu quand il le fallait.

La suite

Pour la quatrième fois consécutive, les Chiefs atteignent la finale de conférence. Kansas City fait toujours autant la loi en AFC et va accueillir un nouvel adversaire la semaine prochaine : Cincinnati. Face aux Bengals, les hommes d’Andy Reid tenteront de rejoindre leur troisième Super Bowl d’affilé.

Pour les Bills, cette défaite est peut-être encore plus cruelle que celle de la saison dernière. L’an passé, il n’y avait jamais cru, tandis qu’ici ils se sont vus en finale de conférence à plusieurs reprises. Il va falloir de nouveau digérer et repartir au travail pour espérer enfin faire tomber ces Chiefs-là.

Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires