Touchdown Shop

Buccaneers – Eagles (31-15) : les champions en titre bien trop forts pour Jalen Hurts

Il n'y a jamais vraiment eu de suspense ce dimanche à Tampa...

Tampa Bay Buccaneers (2) – Philadelphia Eagles (7) : 31-15

Pour son premier match de Playoffs, le jeune quarterback des Eagles Jalen Hurts se déplaçait chez les champions en titre de Tampa Bay, guidés par Tom Brady. Un gros challenge pour lui et Philadelphie, un challenge beaucoup trop difficile à relever. Malgré plusieurs absences en attaque, les Buccaneers n’ont laissé aucune chance à leur adversaire du jour, prenant rapidement les commandes du match avant de surclasser les Eagles.

Le moment clé : le premier drive du match

Pour avoir une petite chance dans cette rencontre, les Eagles devaient résister le plus longtemps possible à Tom Brady, notamment en essayant d’imposer leur jeu de course pour contrôler le chrono et donc le match. Mais dès le premier drive, les Buccaneers trouvent la end zone et Philadelphie ne parviendra jamais à s’en remettre.

Une grosse course de Ke’Shawn Vaughn (17 courses, 53 YDS, 1 TD), une pénalité bien gentille pour lancer un Tom Brady un peu maladroit sur ses premiers lancers, 12 jeux au total pour 75 yards, et un touchdown de Giovani Bernard (13 courses, 44 YDS, 1 TD, 5 REC, 39 YDS) au bout. 7-0, le ton est donné.

Le film du match

Après ce premier drive qui a mis les Buccaneers sur de bons rails, l’attaque des Eagles n’arrive pas à répondre. Au contraire, Tampa Bay va rapidement doubler la mise. Après deux stops défensifs, Tom Brady & Cie enchaînent. Mike Evans (9 REC, 117 YDS, 1 TD), Rob Gronkowski (5 REC, 31 YDS, 1 TD) ou encore Tyler Johnson (2 REC, 30 YDS) sont servis, et c’est le running back Ke’Shawn Vaughn qui termine le travail. 14-0 au tableau d’affichage.

Cet écart augmente encore un peu au début du deuxième quart-temps, avec des Bucs qui déroulent offensivement. Du rythme, de la passe, de la course, c’est dur pour Philadelphie. Mais les Eagles parviennent cependant à limiter Tampa Bay à trois points grâce à la pression infligée sur Brady (17-0).

De l’autre côté du ballon, Jalen Hurts connaît un baptême de feu compliqué pour sa première en Playoffs. Le jeune quarterback mène les Eagles à seulement 17 yards dans le premier quart-temps (plus faible total de toute la saison), et même si Philly se montre un peu plus dangereux dans le second à travers notamment le tight end Dallas Goedert (6 REC, 92 YDS), ça ne se traduit pas au score. Les deux derniers drives des visiteurs avant la pause ? Un quatrième down non converti, et une interception près de la end zone après une réception de 35 yards signée Quez Watkins.

S’il reste une mi-temps entière à jouer, les chances de voir les Eagles recoller aux champions en titre sont évidemment faibles. Elles deviennent quasi-nulles quand Jalen Reagor fait un beau cadeau aux Buccaneers sur un muff punt. La sanction est quasiment immédiate avec le légendaire duo Tom Brady – Rob Gronkowski, qui ajoute un touchdown supplémentaire à son record historique en Playoffs (24-0).

De 24-0, on passe rapidement à 31-0. Alors que les Eagles sont obligés de jouer les quatrièmes tentatives pour espérer réduire le score, Jalen Hurts est intercepté pour la deuxième fois du match et juste derrière, Tom Brady est sans pitié. Passe de 36 yards vers Mike Evans, touchdown, la rencontre tourne véritablement à la correction.

Le reste de la rencontre est anecdotique. Les Eagles arriveront quand même à sauver l’honneur grâce à un premier touchdown sur une grosse course de 34 yards signée Boston Scott (31-7), puis un second de Kenneth Gainwell (5 REC, 49 YDS, 1 TD) sur une passe de Jalen Hurts (31-15 après une conversion à 2-points).

Le MVP : Tom Brady

En dominant les Eagles dans quasiment tous les secteurs du jeu, les Buccaneers ont avant tout remporté une victoire collective. Mais Tom Brady a été à la hauteur de son niveau de MVP : 29/37 à la passe, 271 yards au compteur, 2 touchdowns et aucun turnover pour son équipe dans ce match. Pas de doute, Tom est en mission !

Le flop : Jalen Hurts

Ce n’est jamais facile de jouer un premier match de Playoffs quand on est un jeune quarterback. Ça l’est encore moins à l’extérieur face aux champions en titre et leur défense. Le terme « flop » est donc sans doute un peu fort mais Jalen Hurts (23/43 à la passe, 258 YDS, 1 TD, 2 INT, 39 YDS à la course) a connu une après-midi globalement galère sur les terres de Tom Brady. Disons que ça fait partie de l’apprentissage…

La stat : 95

95, comme le nombre de yards accumulés au sol par Philadelphie. Pour la première fois depuis le 10 octobre, les Eagles n’ont pas réussi à atteindre la barre des 100 alors qu’ils étaient tout simplement inarrêtables à la course au cours de la deuxième partie de saison régulière. La meilleure attaque au sol de la NFL n’a jamais pu imposer son jeu, la faute notamment à un scénario défavorable. Forcément, quand vous êtes rapidement menés au score dans un match de Playoffs, c’est tout de suite plus compliqué de se reposer sur les coureurs…

La suite

Direction le Divisional Round pour les champions en titre. Leur prochain adversaire ? Les Cowboys si ces derniers battent les 49ers ce dimanche, ou alors le vainqueur de l’opposition Rams – Cardinals dans le cas où San Francisco gagne à Dallas. Ce qui est d’ores et déjà certain, c’est que Tom Brady et ses coéquipiers joueront une nouvelle fois à domicile.

Côté Eagles, ils viennent de découvrir à quel point les Playoffs représentent un autre monde par rapport à la saison régulière. Cependant, avec un bilan positif (9-8) et une qualification en séries éliminatoires, ils possèdent une base intéressante sur laquelle construire.

Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires