Touchdown Shop

Bills – Patriots (47-17) : Josh Allen et son attaque humilient New England

Sept séries offensives. Sept touchdowns. Bill Belichick est KO.

Buffalo Bills (3) – New England Patriots (6) : 47-17

Il n’y a pas eu de match. En attaque comme en défense, pendant 60 minutes, les Bills ont totalement dominé les Patriots. Buffalo a marqué sept touchdowns sur ses sept séries offensives !

Et New England n’avait pas la moindre chance de suivre le rythme, car la défense des Bills était également en grande forme.

Le moment clé : la deuxième interception

En étant généreux, considérons que les Patriots avaient encore une petite chance de revenir dans le match au début de la seconde mi-temps. Ils étaient déjà menés 27-3, mais avec la pause, peut-être Bill Belichick et Josh McDaniels allaient revenir avec des ajustements magiques. Non.

Quatre actions après le début du troisième quart, Mac Jones (24/38, 232 yards, 2 TDs, 2 int) est intercepté pour la deuxième fois de la soirée. Quelques minutes plus tard, Josh Allen (21/25, 308 yards, 5 TDs) envoie une beauté de 34 yards dans la end zone pour Emmanuel Sanders (2 rec, 36 yards, 1 TD). 33-3, cette fois, c’est cuit.

Le film du match

Pas de tour de chauffe, Buffalo n’est pas là pour plaisanter. 9 actions, 70 yards, le premier touchdown du match est pour Dawson Knox (5 rec, 89 yards, 2 TDs) dès la première possession. Mac Jones et son attaque progressent bien, mais Micah Hyde sort une superbe interception pour mettre fin à l’offensive.

Le ton est donné. Attaque facile, défense impitoyable, Buffalo ne va rien lâcher ce dimanche. Knox puis Devin Singletary (16 courses, 81 yards, 2 TDs) marquent sur les deux possessions suivantes (20-0), pendant que les Patriots punt. Un extra point raté est la seule turbulence à signaler.

Pas grave, Singletary s’offre un doublé. Juste avant la mi-temps, Nick Folk offre aux Patriots leurs premiers points sur un field goal de 44 yards. Une goutte d’eau. Le score est de 27-3 à la pause.

Avec la deuxième interception de Jones au retour des vestiaires et le touchdown de Sanders, ça fait 33-3. Kendrick Bourne (7 rec, 77 yards, 2 TDs) trouve la end zone pour New England (33-10), mais cela ressemble déjà à un détail, alors qu’on a seulement passé le milieu du troisième quart.

Buffalo ne s’arrête plus. Josh Allen s’éclate comme jamais cette année. Touchdown Gabriel Davis (40-10). Stop de la défense. Touchdown pour le lineman Tommy Doyle (47-10) ! On s’amuse dans le froid.

Bourne marque à nouveau pour les Patriots histoire de réduire l’ampleur de la débâcle. Mais la saison de New England est terminée.

Le MVP : Josh Allen

Son niveau a été variable pendant la saison régulière. Il a été impérial pour son entrée dans les phases finales. Ses cinq touchdowns à la passe sont un record dans l’histoire des Bills en playoffs.

Il a ajouté à ça 6 courses pour 66 yards. Une prestation complète et impeccable. Peut-être attendait-il juste les playoffs.

Le flop : la défense des Patriots

Difficile d’en vouloir à Mac Jones d’avoir souffert face à la défense des Bills, classée numéro un en NFL sur les points et les yards encaissés en saison régulière. Mais que dire de la défense des Patriots, deuxième de la ligue sur les points encaissés, et censée garder l’équipe dans le match.

Certes, l’escouade défensive de New England avait déjà montré des signes de faiblesse ces dernières semaines. Mais elle a complètement explosé ce dimanche. Encaisser un touchdown sur chaque possession en playoffs, c’est une humiliation pour Bill Belichick.

Buffalo a gagné 308 yards dans les airs, 176 au sol et termine à 6/6 en troisième tentative et 6/6 dans la zone rouge.

La stat : 7/7

Difficile de ne pas le souligner à nouveau : les Bills ont marqué sur les sept possessions offensives qu’ils ont joué. C’est la première fois de l’histoire des playoffs qu’une équipe trouve la end zone sur ses sept premières offensives.

Cela donne aussi zéro punt et zéro ballon perdu.

La suite

Les Bills doivent attendre les résultats de dimanche pour en savoir plus sur leur avenir. Si les Chiefs battent les Steelers, Buffalo ira jouer à Kansas City. Si Pittsburgh s’impose, alors les Bills recevront Cincinnati. Quoi qu’il arrive, si Josh Allen et la défense tiennent ce rythme, ils seront très difficiles à battre.

Du côté de New England, si la gifle de ce premier tour est violente, la saison reste une réussite. Mac Jones est désormais le titulaire indiscutable, il a beaucoup appris, et l’équipe peut se tourner vers l’intersaison pour continuer à se renforcer.

Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires