Touchdown Shop

[Preview] Super Wild Card Week-end : le vif du sujet

Nous y sommes ! Les matchs couperets sont là et chaque équipe va compter sur ses stars.

Comme l’an dernier, lors de la première semaine de compétition en post-saison, la NFL ne nous offre pas simplement un Wild Card Week-end, mais bien un SUPER Wild Card Week-end. Six rencontres, étalées du samedi au lundi. Pendant que Green Bay et Tennessee regarderont ça de loin, les 12 autres équipes seront lancées dans le grand bain. Plus le droit à l’erreur désormais.

À Kansas City, un duel en particulier nous intéressera entre le lanceur des Chiefs et l’un des candidats au titre de défenseur de l’année. Focus aussi sur Deebo Samuel et Nick Sirianni ce week-end. On s’attarde aussi sur les Bengals qui n’ont plus gagné en playoffs depuis une éternité. Enfin, même en playoffs, les duels de division restent particuliers. On disséquera les deux de ce week-end.

Le duel : TJ Watt vs. Patrick Mahomes

Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi à 02h15
Kansas City Chiefs (2) – Pittsburgh Steelers (7)

Rares sont les matchs où les meilleurs joueurs de chaque équipe s’affrontent frontalement. Pour ce Sunday Night Football version playoffs, ce sera le cas. D’un côté, Patrick Mahomes est le moteur des Chiefs. Quand le quarterback est en forme, cette équipe est quasiment impossible à stopper. Si son début de saison a été en dessous de ses standards, il s’est bien repris depuis plusieurs semaines (4839 yards, 37 TDs et 13 INTs). Pour sa défense en revanche c’est l’inverse. L’escouade de Steve Spagnuolo a maintenu l’équipe à flots pendant un moment, mais baisse nettement de rythme depuis quelques temps. Résultat, Patrick Mahomes est obligé de nous faire du Patrick Mahomes si Kansas City veut passer l’obstacle Pittsburgh. Le problème est qu’un homme va tenter de l’en empêcher.  Et il faut dire qu’il le fait plutôt très bien.

TJ Watt vient d’égaler le record de sacks sur une saison de Michael Strahan. Avec 22,5 unités il est désormais dans les livres d’histoires. Il doit désormais continuer de poser sa marque sur la NFL, et cela passe par une belle performance en playoffs. Il est la figure de proue du pass-rush des Steelers. Avec 55 sacks, les Jaunes et Noires sont les meilleurs de la ligue dans ce domaine. Ils sont un danger constant pour les lanceurs adverses. Mais le défi de TJ Watt et de toute ce pass-rush sera grand dimanche soir. Kansas City est l’une des équipes qui protègent le mieux son quarterback. Depuis le début de la saison, Patrick Mahomes n’a été atteint qu’à 28 reprises (4e de la ligue), malgré une ligne offensive changeante. C’est en tout cas la clé de ce match et le vainqueur du duel entre TJ Watt et Patrick Mahomes permettra certainement à son équipe d’atteindre le Divisional Round.

Le joueur : Deebo Samuel

Coup d’envoi dimanche à 22h30
Dallas Cowboys (3) – San Francisco 49ers (6)

Il est peut-être le meilleur joueur de ce match. En tout cas, il est sans aucun doute celui qui livre la meilleure saison. Deebo Samuel est l’arme (plus vraiment) secrete de Kyle Shanahan. Un joueur qui élève instantanément le niveau de son attaque quand il est aligné. Il faut dire qu’il est capable de tout faire. Dans les airs, avec 1405 yards à la réception (5e plus haut total cette saison) et 6 TDs, mais aussi au sol avec 365 yards et 8 TDs. Et si on l’a vu lancer une passe de touchdown la semaine passée face aux Rams, c’est aussi parce qu’il est très efficace dans les tricks plays.

Dallas est prévenu, il va falloir le contenir. Pour cela la défense a du répondant. Surtout elle possède des joueurs comme Trevon Diggs ou Micah Parsons capable de casser le rythme d’une attaque. De l’autre côté du ballon, l’escouade offensive des Cowboys a repris confiance face à Philadelphia mais n’est pas encore le rouleur compresseur du début de saison. Dak Prescott, Ezekiel Elliott, CeeDee Lamb et les autres réussiront-ils à retrouver la bonne formule ? Dans le cas contraire, les 49ers ont une belle chance de réussir la première surprise de ces playoffs.

L’entraîneur : Nick Sirianni

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Tampa Bay Buccaneers (2) – Philadelphia Eagles (7)

Ils sont sept à avoir été recrutés l’an dernier pour vivre leur première année en tant que coach dans une nouvelle équipe. Mais parmi Brandon Staley, Arthur Smith, David Culley, Robert Saleh, Dan Campbell, Urban Meyer et Nick Sirianni, un seul n’a pas encore terminé sa saison. L’entraîneur de Philadelphia est en effet le seul « rookie » a s’être qualifié en playoffs. Un très bon signe pour la franchise alors que son recrutement, il y a presque un an, était loin d’être le plus flashy. Reste désormais à jouer ce match en post saison. Et c’est peu dire que d’affirmer que les Eagles ne seront pas favoris dimanche.

Les hommes de Sirianni doivent en effet se déplacer en Floride pour y affronter le champion en titre. Un duel qui ne semble pas à l’avantage des visiteurs, mais une chose est sûre, il ne vont pas dévier de leur ligne de conduite. C’est aussi ça la force de l’entraîneur et de ses Eagles (et ce qui a fait leur succès), ils ont trouvé une véritable  identité et s’y tiennent. Le jeu au sol est leur arme principale et ils ne comptent pas l’abandonner (159,7 yards/match). Face à eux, ils auront l’une des meilleures défense dans ce secteur (92,5 unités/rencontre, 3e de la ligue). Attention tout de même, Tampa Bay a encaissé 150 et 110 yards à la course ces deux dernières semaines. Philadelphia essayera donc d’exploiter cette éventuelle faille, même si les locaux devraient retrouver pas mal de force vives (Shaq Barrett, Lavonta David, Jason Pierre-Paul…). Les Eagles n’ont pas le choix car de l’autre côté du ballon, Tom Brady (5316 yards, 43 TDs et 12 TDs) et les siens vont marquer des points. Malgré les absences cette escouade offensive reste extrêmement dangereuse avec des joueurs comme Mike Evans (74 réceptions, 1035 yards et 14 TDs) ou Rob Gronkowski (55 réceptions, 802 yards et 6 TDs) Nick Sirianni les siens doivent donc tenir le rythme.

La stat : 31 ans

Coup d’envoi samedi à 22h30
Cincinnati Bengals (4) – Las Vegas Raiders (5)

Voici le nombreuses d’années qui séparent les Bengals de leur dernière victoire en playoffs. Depuis 31 ans, Cincinnati n’a pas remporté le moindre succès en post saison. D’abord parce qu’ils n’ont pas eu beaucoup d’occasion (seulement  7 qualifications depuis 1990). Ensuite parce qu’ils ont à chaque fois chuté dès leur entrée en lice comme entre 2011 à 2015.  Au point de penser à une malédiction. Mais cette fois, la franchise a peut-être trouvé l’homme qu’il lui faut : Joe Burrow. Sélectionné avec le premier choix l’an passé, il a déjà fait changer son équipe de dimension en une saison en demi. Un titre de division plus tard, le voilà à la tête d’une formation qui va accueillir ce match de Wild Card. L’occasion ou jamais pour romprer cette série noire.

Pour cela, il faudra battre Las Vegas. Les Raiders sont parmi les miraculés de ces playoffs. Après beaucoup de remous durant l’année, ils ont su remettre leur bateau droit lors de la dernière ligne droite. Quatre victoires consécutive pour terminer la saison régulière et les voilà en playoffs. Mais les hommes de Rich Bisaccia ne viennent pas à Cincinnati en victime expiatoire. Derek Carr, qui va jouer le premier match de playoffs de sa carrière, veut saisir sa chance de prouver qu’il a passé un palier. Surtout, Las Vegas va s’appuyer sur son pass-rush pour tenter de faire la différence. C’est sur ce point là qu’ils doivent faire la différence. D’abord parce qu’ils ont des joueurs capables de peser sur le match. Maxx Crosby sort d’une semaine 18 incroyable et Clelin Ferell, Yannick Ngakoue ou encore Quinton Jefferson forment un groupe de qualité. Ensuite parce que c’est clairement le point faible de cette attaque des Bengals. Cincinnati n’arrive pas à proteger Joe Burrow et le quarterback est le lanceur le plus sacké de la ligue. Attention donc à la déferlante des Raiders.

Duels de division

Coup d’envoi dans la nuit de samedi à dimanche à 2h15
Buffalo Bills (3) – New England Patriots (6)

Coup d’envoi dans la nuit de lundi à mardi à 02h15
Los Angeles Rams (4) – Arizona Cardinals (5)

Il est souvent dommage de voir deux équipes de la même division s’affronter en playoffs. D’ordinaire, on aime la nouveauté, les duels originaux. Mais ces deux matchs-là sont différents et l’excitation à l’approche de ces rencontres est bien présente. Les duels de division commenceront en prime time samedi avec le déplacement de New England à Buffalo. Les deux formations se sont quittées dos à dos en saison régulière. Une victoire à l’extérieur partout, balle au centre. La belle se jouera donc à Arthur Park et elle promet d’être défensive. C’est simple, ce sera l’occasion de voir s’affronter les deux meilleures escouades de la ligue. Les hommes de Sean McDermott n’encaissent que 17 points par match (1e), là où les Patriots font à peine moins bien avec 17,8 unités autorisées par rencontre (2e). Pas sûr que les points soient au rendez-vous dans le froid de Buffalo, mais cela ne veut pas dire que cette rencontre sera dénuée d’intensité et de suspense.

Pour voir l’autre duel de division, il faudra attendre la toute fin de ce week-end de compétition. Pour la première fois de la NFL moderne, un match de Wild Cards se jouera un lundi soir. Ce Monday Night Football verra Los Angeles accueillir Arizona. Là encore, les deux franchises n’ont pas réussi à se départager lors de leurs affrontements de la NFC Ouest en saison régulière. Cette fois, chaque équipe a réussi à aller chercher la victoire à l’extérieur. C’est d’ailleurs une habitude pour les Cardinals qui affiche un bilan de 8 victoires pour une seule défaite hors de leurs bases. La dynamique semble toutefois être dans le camp opposé. Les hommes de Kliff Kingsbury restent sur 4 défaites en 5 matchs, tandis que les Rams n’ont perdu qu’une seule rencontre sur leurs 7 derniers matchs. Avantage pour les locaux donc.

Les affiches

Coup d’envoi samedi à 22h30
Cincinnati Bengals (4) – Las Vegas Raiders (5)
Coup d’envoi dans la nuit de samedi à dimanche à 2h15
Buffalo Bills (3) – New England Patriots (6)

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Tampa Bay Buccaneers (2) – Philadelphia Eagles (7)
Coup d’envoi dimanche à 22h30
Dallas Cowboys (3) – San Francisco 49ers (6)
Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi à 02h15
Kansas City Chiefs (2) – Pittsburgh Steelers (7)

Coup d’envoi dans la nuit de lundi à mardi à 02h15
Los Angeles Rams (4) – Arizona Cardinals (5)

Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires