Touchdown Shop

[Playoffs 2022] Pittsburgh Steelers : le jubilé de Big Ben

Miraculé, Pittsburgh offre un dernier tour de piste à son quarterback.

Pittsburgh Steelers : 9 victoires – 7 défaites, 1 nul, septièmes de l’AFC

Avec 3 défaites sur les quatre premiers matches, Pittsburgh pouvait s’attendre à une saison galère en 2021. Et pourtant Mike Tomlin a encore une fois trouvé les armes pour porter son équipe plus haute qu’attendue. Alors que la franchise s’apprête à dire au revoir à Ben Roethlisberger, au club depuis 18 ans, elle aura l’occasion de jouer les trouble-fête dans une conférence relevée.

Comment sont-ils arrivés là ?

Se basant sur une défense toujours aussi solide, les Steelers ont réussi à accrocher les playoffs à la dernière journée grâce à un petit miracle, la défaite des Colts contre les Jaguars. Offensivement en revanche, la saison a été compliquée avec une performance qui place la franchise dans les 10 pires équipes. « Big Ben » a des allures de Peyton Manning de fin de carrière, mais il a encore la hargne qui permet d’arracher des matches.

La star de cette équipe s’appelle T.J. Watt, probable futur défenseur de l’année, qui est un des seuls défenseurs de cette ligue capable de gagner un match pour son équipe. Il n’a cependant pas tenu seul cette escouade, puisque des joueurs comme Cameron Heyward ou Joe Haden mérite des mentions. Ce groupe devra être encore meilleur, car la prochaine attaque en face a retrouvé toute sa confiance.

Le joueur clé : Mike Tomlin (Head Coach)

Oui, ce n’est pas un joueur. Et pourtant la clé c’est bien lui. Si les Steelers sont encore en positif et en playoffs c’est parce qu’ils possèdent un des meilleurs coachs de la ligue, constamment sous-estimé alors qu’il n’a jamais connu une saison négative.

Mike Tomlin est un génie qui tire 120% de ces joueurs, et il a l’expérience en playoffs. Il saura mobiliser les leaders, et choisir la stratégie qui donnera le plus de chance de gagner. Son duel avec Andy Reid est immanquable.

Pourquoi vont-ils aller au bout ?

D-Fense. Malgré une attaque qui ne performe pas et ne laisse pas l’escouade se reposer, les chiffres sont solides : 9ème défense contre la passe, 55 sacks (1er de la ligue) et 24,9% de pression du quarterback (7ème). Avec une attaque moyenne Pittsburgh aurait une top 5 défenses. Ce qui manque à cette défense pour faire définitivement peur : un retour au plus haut niveau de Devin Bush et Minkah Fitzpatrick.

Pourquoi ils n’iront pas ?

Ben Roethlisberger ressemble à Peyton Manning lors de sa dernière année, et il n’a pas le luxe d’avoir un effectif complet autour pour le soutenir. Il se bat avec toujours autant de force, mais n’y arrive plus. Quand il s’agira de faire la course à l’armement face aux grosses écuries d’AFC, la marche risque d’être trop haute.

Il n’est pas aidé par une ligne qui n’est performante ni dans le jeu de passe ni dans le jeu de course. Marquer des points risque d’être un chemin de croix pour ce groupe, malgré des cibles de bon niveau. 35,3% de drives concluent avec des points, cela n’incite pas à l’optimisme.

Joueurs blessés

La ligne défensive a été le groupe le plus impacté par les blessures. Tyson Alualu est absent depuis la semaine 3, alors que Stephon Tuitt est lui aussi absent. Même s’il y a de la profondeur dans l’effectif ces absences risquent de se faire sentir.

En attaque, le seul absent de marque est Juju Smith-Schuster, sans que cela ne semble trop affecter le rendement des receveurs.

Pronostic

L’affrontement contre les Chiefs ressemble à un potentiel désastre si Pittsburgh n’arrive pas à provoquer des pertes de balles. Il faudra que les « playmakers » répondent présent, comme Minkah Fitzpatrick par exemple. Contenir Tyreek Hill et Travis Kelce n’est pas facile, et chaque individu devra jouer au-dessus de son niveau. Une victoire reste très peu probable, mais pas impossible. Difficile de les voir faire plus qu’une victoire au maximum.

Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires