unibet
Touchdown Shop

Les 32 leçons de la Semaine 18 : les Colts rejoignent la zone de l’enfer

Il y en aura pour tout le monde ! Pour la dernière de la saison, chaque équipe a droit à sa petite leçon.

Pour fêter la fin de la saison régulière, édition spéciale des leçons de la semaine ! Chaque équipe a le droit à sa leçon.

Bienvenue dans la zone de l’enfer

Indianapolis Colts

On savait déjà qu’ils avaient payé trop cher pour Carson Wentz. On sait maintenant qu’ils ont payé beaucoup trop cher.

Qu’est ce que la zone de l’enfer ? C’est lorsque que vous avez un effectif suffisamment solide pour vous porter aux portes des playoff, parfois même au premier tour, mais pas un quarterback suffisant pour aller au bout. Avec leur humiliante défaite face aux Jaguars, marquée par l’incapacité de Carson Wentz à porter son attaque, les Colts viennent de tomber en plein dedans.

Wentz n’a que très rarement été à la hauteur au cours de la saison. Il n’a passé que quatre fois la barre des 250 yards sur une rencontre. Même avec un bon jeu au sol, c’est bien trop peu dans la NFL du XXIe siècle.

Et maintenant, on fait quoi ? Comme beaucoup d’équipes, il va falloir espérer une bonne saison de l’homme en place, ou trouver une solution miracle. Comme beaucoup d’autres, Wentz, sera désormais scruté, discuté et remis en cause chaque semaine ou presque.

New Orleans Saints

Donnez tout pour Russell Wilson. Ou Aaron Rodgers. Ou Deshaun Watson s’il est innocenté.

Avec un quarterback (et le retour de Michael Thomas ?), ils sont prétendants dès l’an prochain. Aussi parce qu’ils ont Sean Payton.

Denver Broncos

Ils peuvent virer tous les coachs de la terre, tant qu’ils n’auront pas un quarterback sérieux, ils seront bloqués à ce niveau.

Washington Football Team

Ron Rivera, c’est Vic Fangio mais avec une participation au Super Bowl. Et un boulot.

Carolina Panthers

Cam Newton ==> Teddy Bridgewater ==> Sam Darnold ==> ?

Le tout serait d’enrayer la chute de niveau. Et changer de manager général ?

Cleveland Browns

Case Keenum a été suffisamment correct dimanche pour semer le doute. Aurait-il fallu le faire jouer plutôt que Mayfield ces dernières semaines ? La tristesse de se demander si Keenum était une meilleure solution enterinne l’arrivée de Cleveland dans la zone de l’enfer.

Les qualifiés

Green Bay Packers

L’important, c’est la finale de conférence.

Los Angeles Rams

Cette équipe déteste vraiment les Saints, qu’ils ont éliminé indirectement en perdant contre les 49ers. Matthew Stafford a pris beaucoup trop de coups alors que la défaite des Cardinals leur avait déjà assuré la division. Avec leurs stars, ils seront parmi les prétendants en NFC.

Tampa Bay Buccaneers

Rob Gronkowski n’a que 32 ans. Ca tombe bien, parce qu’il va avoir beaucoup de responsabilités en playoffs.

Dallas Cowboys

Sur le papier, ils ont tout pour briller en playoff. Depuis samedi, ils ont même un peu de confiance en plus.

Arizona Cardinals

Quatre défaites en cinq matchs. Une attaque orpheline de DeAndre Hopkins. Une défense qui se fait piétiner par Seattle. Pas rassurant avant les playoff.

San Francisco 49ers

Une interception dans le quatrième quart. Un drive de 88 yards pour gagner en prolongation. C’est ça la vie avec Jimmy Garoppolo. Ce n’est probablement pas suffisant pour aller au bout, mais ça suffit pour continuer l’année.

Las Vegas Raiders

Le prix de la combativité de la saison est pour eux. On aura rarement vu une équipe surmonter autant d’épreuves pour atteindre les phases finales. Respect.

Tennessee Titans

Mike Vrabel est le coach de l’année.

Buffalo Bills

On ne sait toujours pas vraiment s’ils peuvent aller loin. Les Jets les ont longtemps tenu dans le match, avant que les choses ne se débloquent dans le dernier quart. Pas forcément rassurant.

New England Patriots

Avec trois défaites sur leurs quatre derniers matchs, dont une contre les Bills, ils abordent les playoffs dans la position d’un outsider total, avec un lanceur rookie qui marque le pas. Et pourtant, c’est déjà une belle réussite.

Pittsburgh Steelers

Ben Roethlisberger est-il plus ou moins cramé que Peyton Manning en 2016 ?

Pittsburgh atteint les phases finales un peu par miracle. Pour aller loin, il faudra que la défense soit en feu. Là encore, pensez Denver 2015/16. Ca tombe bien, T.J. Watt a égalé le record du nombre de sacks sur une saison (22,5) en jouant seulement 15 matchs.

Kansas City Chiefs

L’attaque s’appuie sur une palette de joueurs plus large à l’approche des playoff. C’est la bonne nouvelle. La moins bonne, c’est la défense.

Cincinnati Bengals

Ca alors, si Joe Burrow se blesse ils sont en galère. Oui, on s’en doutait.

Philadelphia Eagles

Ce match a au moins au le mérite de rappeler que Gardner Minshew n’est pas (plus ?) une menace pour Jalen Hurts.

Les maudits

Los Angeles Chargers

Remonter, arracher la prolongation, perdre après un temps-mort douteux alors que l’équipe d’en face n’avait même pas l’air sûre de vouloir aller gagner… Cela ne pouvait arriver qu’aux Chargers.

Baltimore Ravens

On les reverra en playoffs l’an prochain. Ils sont trop bien coachés pour qu’il en soit autrement.

Seattle Seahawks

Ils ont été plombés par les blessures, mais probablement aussi par la fin de cycle de Pete Carroll et John Schneider. Garder Russell Wilson doit être la priorité, même si cela signifie que tous ceux qui sont sur le banc doivent changer.

Mouai…

Minnesota Vikings

Encore un match compliqué contre une équipe largement à leur portée. Il est temps de dire au-revoir à Mike Zimmer.

Miami Dolphins

On ne sait pas encore s’ils ont un quarterback, mais ils ont au moins un receveur. Avec 102 réceptions sur la saison, Jaylen Waddle établit un nouveau record pour un rookie.

Atlanta Falcons

Et si Matt Ryan était le quarterback glamour qui bouge cette année ? Il le mériterait. Malgré le travail honorable d’Arthur Smith, les Falcons ne seront pas des prétendants l’an prochain. Alors autant tout reconstruire dès maintenant.

Chicago Bears

Ouf ! L’ère Matt Nagy est enfin terminée. Enfin, il faudrait.

Les cancres

Detroit Lions

S’ils trouvent un quarterback qui arrive à atteindre le niveau que Jared Goff arrive à atteindre une fois par mois, ils pourraient vite remonter la pente. La première saison de Dan Campbell a été encourageante. Au passage, ils ont montré que le tanking n’existe pas en NFL. Alors que Jacksonville battait largement les Colts, il leur suffisait de laisser filer la fin de match pour s’assurer du premier choix de la Draft. Mais Detroit a joué, et gagné. C’est tout à leur honneur.

New York Jets

53 yards en 46 actions pour finir. Déprimant.  Zach Wilson a vraiment du mal à ressembler à une solution.

Houston Texans

Et si on laissais une chance à David Culley et Davis Mills ?

Jacksonville Jaguars

L’enjeu est désormais de mettre des gens autour de Trevor Lawrence pour voir ce qu’il vaut vraiment. Dimanche, il a enfin montré des motifs d’espoir.

Une année perdue, même s’ils ont réussi à terminer en beauté.

New York Giants

Un quarterback sneak sur une 3e et 9 yards ? Virez tout le monde et brulez tout.

Tags →  
Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires