unibet
Touchdown Shop

Eagles – Cowboys (26-51) : Dallas fait le plein de confiance

Dans un match sans enjeu et sans intensité, les Cowboys se sont fait plaisir avant d’aborder les playoffs.

Philadelphia Eagles (9-8) – Dallas Cowboys (12-5) : 26-51

Déjà qualifiés pour les Wild Cards, Philadelphia et Dallas abordaient cette rencontre avec un objectif majeur : ne pas se blesser. Une fois que les joueurs ont intégré ça, il faut tout de même jouer ce match. Et quitte à être sur le terrain, autant donner du spectacle. Il y a en a eu au Lincoln Financial Field avec pas moins de 10 touchdowns dans cette rencontre.

À ce petit jeu-là, les Cowboys auront été les plus propres. Il faut dire que la plupart des stars offensives de Dallas ont joué une grande partie de la rencontre. À l’image de Dak Prescott (21/27, 295 yards et 5 TDs) ou Ezekiel Elliott (18 courses pour 87 yards). À l’inverse, les Eagles étaient menés par les remplaçants comme Gardner Minshew (19/33, 186 yards, 2 TDs et 1 INT).

Les titulaires de Dallas font le boulot

Pourtant, en début de match deux titulaires sont bien présents dans l’escouade offensive de Philadelphia. Et on comprend vite pourquoi. Le premier se nomme Jason Kelce. L’idée pour Nick Sirianni ? Faire jouer son centre un seul snap pour garder sa série de titularisations consécutives en vie. Il en est désormais à 122 matchs démarrés d’affilés. La troisième plus longue série encore en activité. Le second est au poste de receveur. Il ne manque en effet que 38 yards à DeVonta Smith avant ce match pour effacer DeSean Jackson dans les livres d’histoire de la franchise en tant que receveur rookie le plus productif sur sa première saison. En trois réceptions, l’ancien d’Alabama va en gagner 41, battre ce record et retourner sur le banc.

Cette chasse au record va permettre à Philadelphia de tenir le rythme effréné des Cowboys en début de rencontre. Car si les Eagles décident de faire jouer une majorité de remplaçants. Côté Dallas, nombreux titulaires offensifs sont sur le terrain. Résultat, les visiteurs terminent leurs cinq drives de la première période par des points. Quatre touchdowns lancés par Dak Prescott pour Cedric Wilson (5 réceptions, 119 yards et 2 TDs) et Dalton Shchultz (3 réceptions, 21 yards et 2 TDs) ainsi qu’un field goal pour rejoindre les vestiaires avec 31 unités. Déjà.

En face, Gardner Minshew fait ce qu’il peut pour tenir la cadence. Les Eagles inscrivent deux touchdowns sur une passe de 3 yards vers Tyree Jackson et une course de 7 yards de Kenneth Gainwell. Mais Philadelphia est obligé de punter à deux reprises et laisse son adversaire creuser l’écart en fin de première période.

Dak Prescott dépasse Tony Romo

Au retour des vestiaires, Prescott et Elliott sont toujours sur le terrain. Là encore, c’est une histoire de statistiques. Le quarterback veut battre le record de touchdowns lancés sur une saison par un Cowboy. Il lui faudra attendre le début du dernier quart-temps pour lancer sa 37e passe dans l’en-but de l’année. Une offrande de 8 yards pour Corey Clement qui lui permet de dépasser Tony Romo. Côté running back, c’est la marque des 1 000 yards qui intéresse le numéro 21 de Dallas. Il dépasse lui aussi ce total dans le quatrième quart-temps et les deux hommes regagnent le banc sain et sauf.

Pour ce qui est du résultat, il est anecdotique dans cette fin de match. Il faut attendre le dernier quart-temps pour revoir des touchdowns. Dallas va en inscrire trois de plus et Quez Watkins chez les Eagles clôture la rencontre en amenant une passe de 36 yards dans la end-zone.

Avec ce résultat, Philadelphia espère désormais une défaite des 49ers et des Saints pour gratter une place dans le classement. Côté Cowboys, ils peuvent encore terminer 2e, 3e ou 4e dans cette conférence NFC. Mike McCarthy et ses hommes auront donc l’œil sur les résultats de Tampa Bay, Los Angeles et Arizona pour connaitre leurs adversaires la semaine prochaine.

Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires