Touchdown Shop

[Playoffs 2022] Philadelphia Eagles : rien à perdre tout à gagner

Philadelphie a une chance d’engranger de l’expérience. Voir plus ?

Philadelphia Eagles : 9 victoires – 8 défaites, septième de la NFC

Il y a 11 mois, Philadelphie n’avait pas d’entraîneur, pas de quarterback titulaire, et plus d’un quart du salary cap dédié à des joueurs sortis. Près d’une année plus tard, les Eagles sont en playoffs, Nick Sirianni est incontestable et Jalen Hurts s’est offert le droit d’avoir encore une saison pour prouver. C’est la belle histoire de la saison en NFC, et peut être le début d’une nouvelle ère.

Comment sont-ils arrivés là ?

En battant les faibles. Philadelphie a perdu ses matches contre les « grosses » équipes, mais a fait un presque parfait sur les équipes avec un bilan négatif. Profitant d’un calendrier abordable, ils sont montés en puissance en fin de saison pour décrocher une place qualificative presque inespérée après un début compliqué avec 5 défaites en 7 matches.

Si Philadelphie n’est donc pas une « bonne » équipe, elle a réussi l’essentiel : gagner des matches. La qualification en playoffs est une surprise, et est plus un bonus qu’autre chose.

Le joueur clé : Jalen Hurts (QB)

Devenu titulaire par défaut suite au départ de Carson Wentz, Jalen Hurts a saisi l’opportunité pour s’imposer aux Eagles. La performance globale dépasse le simple apport statistique (3 144 yards, 16 TD, 9 INT, 784 yards au sol, 10 TD au sol), tant Hurts a semble insufflé une mentalité de « vainqueur » à cette équipe.

Que les Eagles soient menés de 3 ou 14 points, l’ancien quarterback d’Oklahoma donnera 110% à chaque action. Les playoffs est l’occasion pour lui de montrer qu’il est plus qu’une belle histoire cette saison, mais une solution durable.

Pourquoi vont-ils aller au bout ?

Les Eagles ont une identité, et ce n’est pas anodin en NFL. La force de Philadelphie se situe au sol, s’appuyant sur des tranchées toujours aussi efficaces. Avec 2 715 yards, les Eagles sont premiers de la ligue, s’appuyant sur un comité plus que sur un coureur individuel.

Cette équipe est résiliente, et dispose d’un important nombre de vétérans ayant déjà une bague (Brandon Graham, Jason Kelce, Lane Johnson…) pour maintenir l’intégralité du groupe sous pression. Cet apport d’expérience sera décisif en playoff.

Pourquoi ils n’iront pas ?

Soyons réalistes, même si Philadelphie à des armes il est très peu probable qu’ils aillent loin en playoff. Le premier problème est la défense, qui a craqué à chaque fois qu’elle a affronté une bonne équipe. Ce groupe est volontaire, mais manque de talent en deuxièmes et troisièmes rideaux, ce qui est rédhibitoire face à un bon quarterback.

Offensivement, l’attaque vit et meurt par le sol. Même si Hurts a prouvé face à Washington qu’il peut lancer le ballon, le manque de cibles hors Dallas Goedert / Devonta Smith rend peu probable de voir cette escouade gagner une course à l’armement contre de grosses cylindrées.

Joueurs blessés

Il y a des titulaires blessés chez les Eagles, mais ses absences ne sont pas nouvelles et Philadelphie à appris à vivre sans. Brandon Brooks (G), Brandon Graham (EDGE) et Isaac Seumalo (G) sont les trois gros noms, mais les lignes ont su être efficaces malgré les absences.

Miles Sanders s’est cassé la main en semaine 16, et il est la principale incertitude avant les playoffs. Le comité reste bon sans lui, mais son apport n’est pas négligeable.

Pronostic

Une victoire serait déjà une divine surprise pour cette équipe. le déplacement à Tampa Bay s’annonce difficile, même si les Buccaneers cumulent les blessures et ne semblent pas au même niveau de confiance que la saison dernière.

Les Floridiens disposent d’une bonne défense contre la course et d’armes suffisantes en attaque. La clé pour les Eagles sera de ne pas perdre le ballon, et d’espérer que la défense sur-performe sur un match.

Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires