[Preview] Semaine 17 : Chiefs et Packers doivent défendre leurs positions

Premiers des deux conférences, Kansas City et Green Bay doivent tenir encore deux matchs s’ils veulent du repos avant les playoffs.

Les Thursday Night Football terminés, tous les matchs de cette semaine (sauf un) se jouent dimanche. Pendant que la course aux Wild Cards fait rage, tout en haut de leur conférence respective, les Chiefs et les Packers doivent résister. Dallas est l’une des équipes qui peuvent faire douter Green Bay. Les Cowboys accueillent les Cardinals dans une rencontre qui peut-être un tournant pour ces deux franchises. C’est en tout cas LE match à ne pas manquer.

Pour savoir où et quoi regarder, on vous fait un petit tour d’horizon. Deux qualifiés en quête de confiance, un duel de quarterback en feu, un receveur record, un lanceur face à son ancienne équipe, un entraîneur au top et les traditionnels duels de division : voici le programme de la semaine 17.

Le match à ne pas manquer

Coup d’envoi dimanche à 22h25
Dallas Cowboys (11-4) – Arizona Cardinals (10-5)

Il n’y encore pas si longtemps, les Cardinals étaient les chassés. Désormais, ils sont devenus les chasseurs. D’abord pour reconquérir leur première place en tête de la NFC Ouest occupée par les Rams. Ensuite, pour, pourquoi pas, reprendre la tête de la conférence. Rien n’est moins sûr maintenant qu’Arizona affiche deux victoires de retard sur les Packers. Surtout qu’ils ne sont pas les seuls à vouloir subtiliser la place de Green Bay. Devant eux, les Buccaneers, les Rams et les Cowboys sont mieux placés. Assurés d’être en playoffs, Dallas et Arizona vont donc se tester avant la postsaison et chercher à avoir la meilleure place possible. Avant peut-être de se retrouver dans quelques semaines. Les dynamiques semblent toutefois opposées. Depuis leur départ canon (7-0), les hommes de Kliff Kingsbury rament. Ils n’affichent qu’un bilan de 3 victoires pour 5 défaites sur les 8 derniers matchs.

Une nette baisse de régime qui ne va pas aider le coach à faire taire les critiques qui lui reprochent de s’écrouler à chaque fin de saison. Pour Dallas en revanche, c’est beaucoup mieux. Les Cowboys sont sur cinq victoires consécutives et viennent de se rassurer offensivement. Dak Prescott (3928 yards, 29 TDs et 10 INTs) a été bon face à Washington et Mike McCarthy veut retrouver l’escouade qui roulait sur tout le monde en début de saison. Il lui reste deux matchs pour peaufiner les détails. Malgré les apparences d’un enjeu limité, cette rencontre est peut-être un tournant pour ces deux franchises. Une victoire et Arizona repartirait de l’avant. Une défaite et les Cardinals arriveraient en playoffs quasiment en victime. À l’inverse, une victoire de Dallas et la franchise ferait le plein de confiance face à un potentiel adversaire en playoffs. Une défaite en revanche et le doute reviendrait aussi vite qu’il est parti.

Le duel : Joe Burrow vs. Patrick Mahomes

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Cincinnati Bengals (9-6) – Kansas City Chiefs (11-4)

Quoi de mieux qu’un affrontement entre deux des quarterbacks les plus en forme de la ligue en ce moment ? Pas grand-chose, surtout en semaine 17. Joe Burrow (4165 yards, 30 TDs et 14 INTs) et Patrick Mahomes (4310 yards, 33 TDs et 13 INTs) devraient nous livrer un duel mémorable. D’abord parce que le jeune lanceur de Cincinnati sort d’une performance majuscule : 525 yards et 4 TDs face aux Ravens. Ensuite parce qu’après des débuts difficiles, le MVP 2018 revient en grande forme. Dans son sillage, Kansas City est sur huit victoires consécutives et occupe actuellement la première place de l’AFC. C’est là que ce duel devient intéressant : il est chargé d’enjeu. Pour l’instant, les Chiefs sont partis pour s’accorder du repos lors de la première semaine de playoffs. Mais ils n’ont qu’une victoire d’avance sur Tennessee. Un faux pas et ils seraient à portée des Titans qui les ont battus 27-3 en semaine 7.

De leur côté les Bengals sont premiers de leur division, mais peuvent tout perdre. Un succès leur assurerait le titre en AFC Nord. Une défaite et ils s’exposent à un retour des Ravens, Steelers ou Browns (qu’ils affronteront au dernier match). Il sera intéressant d’observer la réaction de ces deux quarterbacks face à des défenses solides. D’un côté, Joe Burrow devra se méfier de cette escouade opportuniste qui affiche déjà 28 turnovers provoqués (15 interceptions et 13 fumbles). De l’autre, Patrick Mahomes se dresse face à une ligne qui a déjà enregistré 41 sacks cette saison (7e de la ligue) et qui est solide face à la course (92,1 yards/match au sol). L’un comme l’autre n’aura en tout cas pas de mal à trouver du soutien parmi leurs coéquipiers avec Tyreek Hill (104 réceptions, 1197 yards et 9 TDs), Ja’Marr Chase (68 réceptions, 1163 yards et 10 TDs), Travis Kelce (83 réceptions, 1066 yards et 7 TDs), Tee Higgins (71 réceptions, 1029 yards et 6 TDs) ou encore Joe Mixon (280 courses, 1159 yards et 13 TDs). C’est simple, dimanche, 7 titres de joueurs offensifs de la semaine en AFC seront sur le terrain (2x pour Burrow, 2x Mahomes, 1x Chase, 1x Kelce et 1x Mixon).

La stat : 1734 yards

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Baltimore Ravens (8-7) – Los Angeles Rams (11-4)

Voilà, le nombre de yards gagnés par Cooper Kupp cette saison. Un chiffre impressionnant qui fait logiquement de lui le meilleur receveur de la ligue actuellement. Mais si cette statistique sort aujourd’hui, c’est parce qu’il est sur le point de battre un record vieux de 9 ans. En 2012, Calvin Johnson, alors joueur des Lions, finissait la saison avec 1964 yards, devenant ainsi le receveur le plus prolifique sur une saison de NFL. Avec 231 yards de retard et deux matchs encore à jouer, le numéro 10 des Rams peut légitimement dépasser Megatron. Difficile de le faire dès dimanche, mais la défense de Baltimore pourrait lui donner un coup de main.

Les Ravens possèdent la pire escouade contre la passe en NFL. Chaque match, la défense de Wink Martindale, le coordinateur, autorise de 280,5 yards dans les airs. Baltimore a même touché le fond la semaine passée, laissant Joe Burrow prendre feu pour 525 yards. Des chiffres inquiétants pour les Ravens qui s’expliquent notamment par l’absence de nombreux joueurs dans le back field défensif. La franchise est l’une des plus touchées par les blessures et les cas de COVID et n’arrive plus à combler les manques. Cooper Kupp pourrait donc en profiter. Et même s’il ne réussit pas à atteindre les 231 dès dimanche, il lui restera un 17e match pour dépasser Calvin Johnson. Si le Ram venait à accomplir cet exploit, le lien entre ces deux records serait facile à faire : Matthew Stafford. Le quarterback était le lanceur de Detroit en 2012. Joli clin d’œil.

Le joueur : Ryan Tannehill

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Tennessee Titans (10-5) – Miami Dolphins (8-7)

Pour la première fois depuis son trade en mars 2009, Ryan Tannehill va affronter son ancienne équipe. Drafté avec le 8e choix en 2012, le quarterback a passé six saisons à Miami avec des fortunes diverses. Désormais à la tête de l’attaque de Tennessee, il ne devrait pas avoir trop de mal à trouver de la motivation pour cette rencontre dimanche. D’abord, un certain esprit de revanche. Ensuite, et surtout, l’optique d’un deuxième titre d’AFC Sud consécutif synonyme d’une qualification en playoffs pour ses Titans. La franchise n’a plus conservé son titre de division depuis les années 60′ et les trois premières places consécutives des Houston Oilers dans ce qui était alors l’Eastern Division. L’occasion est donc trop belle pour la laisser passer, surtout que derrière les Colts n’ont pas décidé de ralentir le rythme.

Face aux Floridiens, Tannehill (3327 yards, 15 TDs et 14 INTs) ne devrait pas avoir la vie facile. Miami est l’équipe qui martyrise le plus les quarterbacks adverses (demandez à Ian Book). Avec 45 sacks, ils sont les meilleurs de la NFL dans ce domaine. Ils ne sont d’ailleurs plus qu’à quatre longueurs du record de la franchise (49 en 2005). Une mauvaise nouvelle pour le lanceur qui est l’un des moins bien protégé dans la ligue. Cette saison, il a été sacké à 45 reprises, seuls Joe Burrow et les Bengals font pire (47). Le petit rayon de soleil vient des retours sur sa ligne offensive. Ryan Tannehill devrait pouvoir compter de nouveau sur son garde gauche, Rodger Saffold, son tackle gauche, Taylor Lewan et son garde droit, Nate Davis, tous disponibles pour ce match. Ils devront être solides pour annihiler le pass-rush de Miami, raison principale de la belle série de 7 victoires consécutives des hommes de Brian Flores. La franchise est virtuellement qualifiée en playoffs pour l’instant. Si la NFL s’arrêtait aujourd’hui, ces deux équipes s’affronteraient d’ailleurs en Wild Cards. Répétition générale dimanche ?

L’entraîneur : Frank Reich

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Indianapolis Colts (9-6) – Las Vegas Raiders (8-7)

Il suffit d’une victoire aux Colts pour officialiser leur qualification en playoffs. Le plus tôt possible serait le mieux. Pour cela, il faudra battre des Raiders toujours en course et une fois de plus Frank Reich pourrait avoir à composer. Pour l’instant, on ne sait toujours pas qui sera le quarterback dimanche. Carson Wentz est sur la liste COVID, mais pourrait en ressortir in extremis. S’il ne pouvait pas assurer sa place, le rookie Sam Elhinger pourrait être le titulaire, à moins que les Colts fassent revenir Philip Rivers. En bref, c’est pour l’instant le flou total, mais Indianapolis ne peut pas se permettre de laisser filer le match. La pression est sur les épaules du technicien qui livre pour l’instant une saison formidable. Malgré un début compliqué et des blessures/absences couteuses, il a réussi à tirer le maximum de son groupe. Ses hommes restent sur 8 victoires en 10 matchs et font figure de poil à gratter en vue des playoffs.

Il faut dire Jonathan Taylor (297 courses, 1626 yards et 17 TDs) semble inarrêtable derrière l’une des meilleures lignes offensives en NFL, que la défense s’est élevée à un niveau peu égalé dans la ligue avec une moyenne de 16 points encaissés sur les six derniers matchs et que les Colts battent des équipes de premier plan (Patriots, Cardinals…). Les Raiders ne viennent toutefois pas en victimes expiatoires. À l’heure actuelle, Las Vegas n’impressionne pas beaucoup, mais reste sur deux victoires consécutives. Deux de plus leur permettraient de se hisser en playoffs. Face aux Colts, ils vont compter sur leur défense au sol retrouvée. Eux qui ont maintenu Nick Chubb sous les 4 yards/course en semaine 15 et concédé seulement 18 yards aux Broncos en semaine 16.

Les (autres) duels de division

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Washington Football Team (6-9) – Philadelphia Eagles (8-7)

Coup d’envoi dimanche à 22h05
Los Angeles Chargers (8-7) – Denver Broncos (7-8)

Coup d’envoi dimanche à 22h25
New Orleans Saints (7-8) – Carolina Panthers (5-10)

Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi 02h20
Green Bay Packers (12-3) – Minnesota Vikings (7-8)

Coup d’envoi dans la nuit de lundi à mardi à 02h15
Pittsburgh Steelers (7-7-1) – Cleveland Browns (7-8)

Beaucoup de rencontres cruciales pour ces affrontements intradivisions. Actuellement qualifiés en playoffs, les Eagles vont défendre leur bien dans la capitale fédérale face à Washington. Au moindre faux pas, les Saints et Vikings seront en embuscade pour surgir. Les deux franchises connaitront d’ailleurs le résultat de Philadelphia avant d’entamer leur match. Les premiers reçoivent à 22h des Panthers qui les avaient battus 26-7 lors de la semaine 2. Les seconds jouent un Sunday Night Football à Green Bay. Il y a quelques semaines Minnesota avait battu les Packers (34-31) et veut rééditer cet exploit. Les coéquipiers d’Aaron Rodgers eux doivent absolument garder à distance la meute d’équipes à l’affut (Dallas, Tampa Bay, Los Angeles) qui lorgnent toujours sur la semaine de repos en playoffs.

En AFC, il sera surtout question de Wild Cards. Quatre franchises possèdent un bilan de 8-7 (Miami, Los Angeles, Las Vegas et Baltimore). Au jeu des tie breakers, les Chargers ne sont pour l’instant pas qualifiés, mais avec la réception de Broncos quasiment hors course ils ont toujours un espoir. En semaine 12, ils avaient chuté 28-13 dans le Colorado. Après leur contre-performance à Houston la semaine passée, ils n’ont plus le droit à l’erreur s’ils veulent assumer leur statut de playoffables. Enfin, le Monday Night Football nous offrira un affrontement dans l’AFC Nord. Pittsburgh et Cleveland sont pour l’instant à la 3e et 4e place de cette division. Il existe toutefois un scénario qui leur permettrait de remporter cette division en gagnant leurs deux derniers matchs de la saison. Encore faut-il le faire. À commencer par lundi soir.

Le reste

Coup d’envoi dimanche à 19h00
New York Jets (4-11) – Tampa Bay Buccaneers (11-4)

Coup d’envoi dimanche à 19h00
New England Patriots (9-6) – Jacksonville Jaguars (2-13)

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Chicago Bears (5-10) – New York Giants (4-11)

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Buffalo Bills (9-6) – Atlanta Falcons (7-8)

Coup d’envoi dimanche à 22h05
San Francisco 49ers (8-7) – Houston Texans (4-11)

Coup d’envoi dimanche à 22h25
Seattle Seahawks (5-10) – Detroit Lions (2-12-1)

Malgré une fin de saison qui approche, peu de matchs seront sans enjeu en cette semaine 17. Dans l’AFC Est, les Patriots et les Bills se livrent désormais un duel à distance. New England accueille les Jaguars pendant que Buffalo reçoit les Falcons. Deux matchs largement à leur portée qui pourraient permettre de conserver le statu quo jusqu’à l’ultime journée de saison régulière. Côté NFC, les Buccaneers, déjà sacrés champions de la division Sud, veulent mettre la pression sur Green Bay et rester dans la course à la première place de la conférence. Pour cela, ils doivent battre les Jets à New York. Là encore, cette rencontre ne devrait pas poser beaucoup de problèmes aux champions en titre. Elle marquera en tout cas le plus gros écart d’âge entre deux quarterbacks dans l’histoire de la NFL avec cette opposition entre Tom Brady, 44 ans, et Zach Wilson, 22 ans. Quand le premier était drafté, le second n’avait que 8 mois.

Plus tard dans la soirée, les 49ers reviennent sur les terrains dix jours après le coup d’arrêt subit lors de l’ultime Thursday Night Football de la saison. À domicile, ils doivent se rattraper pour conserver leur qualification en Wild Cards. Ils sont actuellement 6e en NFC. Face à aux Texans, ils devront se méfier. Ils ont certes les armes pour battre Houston, mais les hommes de David Culley ont déjà surpris plus d’une équipe (Titans, Chargers…) cette saison. Enfin, les deux matchs entre Bears et Giants à 19h et entre Seahawks et Lions à 22h n’ont aucune implication pour les playoffs. Ce pourrait en revanche être le dernier match à domicile pour certains joueurs de Seattle.

Les affiches

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Washington Football Team (6-9) – Philadelphia Eagles (8-7)
Baltimore Ravens (8-7) – Los Angeles Rams (11-4)
New York Jets (4-11) – Tampa Bay Buccaneers (11-4)
Tennessee Titans (10-5) – Miami Dolphins (8-7)
New England Patriots (9-6) – Jacksonville Jaguars (2-13)
Indianapolis Colts (9-6) – Las Vegas Raiders (8-7)
Cincinnati Bengals (9-6) – Kansas City Chiefs (11-4)
Chicago Bears (5-10) – New York Giants (4-11)
Buffalo Bills (9-6) – Atlanta Falcons (7-8)

Coup d’envoi dimanche à 22h05
San Francisco 49ers (8-7) – Houston Texans (4-11)
Los Angeles Chargers (8-7) – Denver Broncos (7-8)

Coup d’envoi dimanche à 22h25
New Orleans Saints (7-8) – Carolina Panthers (5-10)
Seattle Seahawks (5-10) – Detroit Lions (2-12-1)
Dallas Cowboys (11-4) – Arizona Cardinals (10-5)

Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi 02h20
Green Bay Packers (12-3) – Minnesota Vikings (7-8)

Coup d’envoi dans la nuit de lundi à mardi à 02h15
Pittsburgh Steelers (7-7-1) – Cleveland Browns (7-8)

Parier en ligne
sur la NFL avec

Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires