unibet
Touchdown Shop

Les 11 leçons de la Semaine 16 : les Panthers, Giants et Jaguars s’enfoncent dans le ridicule

Quarterbacks douteux, mauvais choix en pagaille et coachs en danger. Ou pas.

Les Bills sont la meilleure équipe de l’AFC Est (pour le moment)

Il faudra encore attendre un peu pour l’avènement des Patriots de l’ère Mac Jones. Dimanche, les Bills se sont logiquement imposés à New England pour reprendre les commandes de leur division.

Josh Allen avait l’air d’un quarterback de haut niveau. Jones d’un rookie. Buffalo a répondu présent dans les moments difficiles. Les Pats ont souffert en défense.

Les Bills n’ont pas punté du match, une première pour une équipe affrontant Bill Belichick !

Cette fois, les Chiefs sont bien de retour

Il n’y avait pas Travis Kelce, mais Patrick Mahomes a tout de même bien joué. Et la défense a logiquement avalé les Steelers.

Les Chiefs sont en tête de l’AFC. Ils sont la meilleure équipe de la conférence. Tout est normal à nouveau.

Les Rams ont gagné moche toute la semaine

Matt Stafford a lancé trois interceptions et rendu une vilaine fiche. Oui mais voilà, Sony Michel (131 yards au sol) et Cooper Kupp étaient là. La défense a limité les Vikings à 2/12 sur troisième tentive. Los Angeles a donc battu Minnesota.

Et comme les Cardinals ont perdu et semblent s’effacer au fil des semaines, voilà les Rams en tête de la NFC Ouest, bien partis vers le titre de division.

Justin Jefferson est une étoile

2851 yards. C’est le total de Justin Jefferson à la réception alors qu’il n’a pas encore terminé sa deuxième saison. Aucun joueur n’a fait mieux sur ses deux premières campagnes.

Le précédent record était détenu par Odell Beckham (2755 yards), lors de ses débuts avec les Giants. Randy Moss, Jerry Rice, Cris Carter… Tous dans le rétroviseur de Jefferson pour le moment.

Il fait mieux que remplacer Stefon Diggs.

AFC Nord, division de tous les possibles

Ce n’est pas forcément pour les bonnes raisons, mais le suspense continue en AFC Nord. Les Bengals font désormais office de favoris grâce à un excellent Joe Burrow et une superbe victoire dimanche contre les Ravens.

Mais il n’y a que deux victoires entre Cincinnati à la première place et Cleveland à la dernière. Baltimore est décimé par les blessures et le COVID, Pittsburgh n’avance plus et Cleveland souffre aussi. Mais mathématiquement, tout est encore ouvert.

C’est pour ça que Bruce Arians n’en a rien à faire de ce que le public pense

Même avec Mike Evans et Chris Godwin dans l’effectif, il était évident au début de la saison qu’Antonio Brown était le receveur avec lequel Tom Brady cultive la meilleure alchimie. Nouvelle preuve contre les Panthers.

À peine revenu de sa suspension pour avoir présenté un faux certificat de vaccination, Brown a capté 10 passes pour 101 yards.

Evans et Godwin blessés, Arians savait bien pourquoi il comptait bien garder Brown, malgré son dernier écart. Protégé par son coach, Brown a d’ailleurs continué à jouer la victime après le match.

« Vous voulez seulement faire des histoires », a-t-il répondu à ESPN au sujet de sa suspension. « […] Je suis ici pour faire mon boulot. Je ne peux pas contrôler ce que les gens écrivent, l’image qu’ils essayent de donner de moi, les gens essayent de me faire tomber. »

Les Texans sont le meilleur du pire, et c’est grâce à David Culley

En terme de médiocrité, l’effectif de Houston n’a rien à envier à ceux des Jets, Jaguars ou Lions. Mais les Texans gagnent des matchs, et dimanche, ils l’ont encore fait en ayant l’air d’une équipe sérieuse, cohérente et bien dirigée. Même Davis Mills ressemble à un quarterback qui se développe. C’est à mettre au crédit de David Culley.

Il faut évidemment dire que les Chargers avaient les armes pour gagner. Mais il ne faut pas non plus minimiser le bon travail de Culley et des Texans. Si les dirigeants de Houston ne sont pas trop à l’Ouest, ils seraient inspirés de continuer avec leur coach. Évidemment, il y a quelques semaines, le manager Nick Caserio n’a pas voulu garantir l’avenir de son entraîneur.

Lol, les Panthers

Cam Newton doit vraiment avoir fait un truc à Matt Rhule pour que le coach prenne désormais chaque semaine le soin de le faire débuter pour mieux le mettre sur le banc. Passion humiliation.

Le problème pour Rhule, c’est que c’est surtout lui-même qu’il ridiculise. C’est déjà difficile de battre les Buccaneers avec un bon quarterback, mais alors en faisant tourner Newton et Sam Darnold, c’est carrément une performance artistique.

Cela semblait difficilement possible, mais les Panthers ont l’air encore plus perdus qu’il y a un mois. Et on se demande bien comment Matt Rhule peut redonner un sens à son règne.

Les Giants n’ont pas fini de souffrir

Il paraît que les Giants voudraient laisser une année de plus à Joe Judge et Daniel Jones. L’info était sortie sur ESPN avant le nouveau triste match de dimanche.

Si les dirigeants New Yorkais ont des yeux et l’âme que leur équipe n’a clairement plus, il serait peut-être bon de repenser un peu à tout ça.

Les défenseurs ont clairement peur de toucher les quarterbacks

Ou alors les défenseurs des Jaguars sont mauvais. Ce n’est pas à exclure non plus.

Les Jaguars font n’importe quoi

Qu’il doit être difficile de supporter Jacksonville. Après avoir fait n’importe quoi pendant la majorité du match, les Jaguars avaient tout de même une chance de l’emporter dimanche contre les jets. Mais ils ont continué à faire n’importe quoi sur leur dernière offensive. 32 secondes à jouer, première tentative à 5 yards de la end zone. Une passe au seul joueur qui n’est pas dans la end zone. Une passe quasiment interceptée mais finalement captée… devant la end zone. Plutôt que de jouer vite la troisième tentative, Trevor Lawrence jette le ballon au sol pour arrêter l’horloge… et gâcher une tentative. Sans surprise, la quatrième et dernière tentative n’est pas plus belle, avec à la fois une passe ratée et une pénalité pour une formation illégale. Cela valait bien la peine d’arrêter l’horloge…

Tags →  
Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires