Touchdown Shop

Washington : Dan Snyder aurait interféré avec l’enquête de la NFL

Un article du Washington Post alourdit encore un peu plus la note du propriétaire de la franchise de la capitale. Ses avocats démentent.

Nouveaux problèmes en vue pour la Washington Football Team. Le propriétaire, Dan Snyder, visé par des accusations de harcèlement et d’agression sexuelle, aurait menacé une ancienne victime et des employés pour qu’ils se taisent par l’intermédiaire de ses avocats et d’enquêteurs privés, d’après un article du Washington Post.

Depuis juillet 2020, la franchise est sous une enquête de la ligue menée par Beth Wilkinson. Rapidement, celle-ci aurait pris connaissance d’un accord de 1,6 millions de dollars entre Snyder et une femme qui l’a accusé de harcèlement sexuel au sein de la franchise. Les avocats de Snyder seraient alors entrés en contact avec la femme pour l’empêcher de parler à Wilkinson, en lui offrant notamment plus d’argent, puis en essayant de disqualifier l’enquêtrice – et ce alors que Snyder avait promis une entière collaboration.

Les choses vont même plus loin. L’année dernière, Snyder a combattu en Inde des articles le liant au tristement célèbre Jeffrey Epstein, le milliardaire à la tête d’un réseau de prostitution utilisant des mineures. Si ces articles ne sont à la connaissance générale effectivement pas fondés, Snyder se servirait selon le Post de cette affaire pour obtenir des informations sur les gens susceptibles de parler des allégations concernant la franchise.

Bruce Allen dans le viseur de Dan Snyder

La recherche de la taupe aurait même pris une allure de chasse à l’homme puisque selon l’article, Snyder estime que Bruce Allen, l’ancien dirigeant de la franchise, en serait à la source. Il y aurait dès lors un lien entre l’affaire et la fuite des mails ayant coûté le poste de Jon Gruden plus tôt dans la saison.

Plus encore, cinq anciens employés et leurs proches auraient été approchés par des détectives privés de Snyder qui cherchaient indirectement à savoir qui avait pu le dénoncer et à s’assurer qu’ils ne parleraient pas. Les avocats du milliardaire auraient en outre demandé en justice le nom des employés cités par le Washington Post.

Evidemment, les avocats de Snyder ont démenti. Reste à savoir ce que va en penser Roger Goodell.

Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires