France Autriche Football americain

Ravens – Browns (16-10) : un éclair de génie a suffi

Lamar Jackson et Mark Andrews n'ont eu besoin que de deux actions pour faire basculer un match compliqué.

Baltimore Ravens (8-3) – Cleveland Browns (6-6) : 16-10

Six ballons perdus au total. Quatre rien que par les Ravens. Des attaques bloquées. Il ne fallait pas chercher du grand spectacle ce dimanche du côté de Baltimore.

Mais les grands joueurs ne restent pas muets pendant soixante minutes. Alors dans le troisième quart, pendant deux minutes, Lamar Jackson (20/32, 165 yards, 1 TD, 4 int – 17 courses, 68 yards) a été magique. D’abord en sortant de la poche pour lancer en profondeur pour Mark Andrews (4 rec, 65 yards, 1 TD) et un gain de 39 yards. Puis, trois actions plus tard, en donnant encore le tournis à Myles Garrett pour trouver encore une fois Andrews, mais dans la end zone. Touchdown et 13 à 3 pour Baltimore. Un écart déjà insurmontable pour de bien pâles Browns.

Attaques en perdition

En décembre 2020, ces deux équipes s’étaient séparées sur une victoire 47-42 des Ravens. L’ambiance était totalement différente ce dimanche, avec des attaques en galère absolue.

Baltimore a pris l’avantage avec deux field goals sur ses trois premières offensives (6-0), avant que les pertes de balle ne s’enchaînent dans le second quart. Fumble Browns, interception Ravens, field goal Browns, interception Ravens, fumble Browns, interception Ravens… Sur un des fumbles, Baker Mayfield (18/37, 247 yards, 1 TD) a même perdu le ballon sans être touché par qui que ce soit. 6-3 à la pause.

Après le touchdown d’Andrews pour donner de l’air à Baltimore (13-3), Cleveland a eu une chance de revenir. David Njoku (3 rec, 35 yards, 1 TD) a marqué à la fin du troisième (13-10) et Jackson a même été encore intercepté dans la foulée. Mais ce n’était pas le soir de l’attaque au sol des Browns, limitée à 40 petits yards malgré la présence du duo Nick Chubb – Kareem Hunt.

Après deux punts des Browns, Justin Tucker a ajouté un field goal (16-10) à 1mn10 du coup de sifflet final. La dernière attaque des Browns se solde par un nouvel échec. Défaite logique pour une attaque incapable d’avoir un ou deux éclairs de génie. C’est ce qui a suffi à Baltimore.

Tags →  
Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires