unibet
Touchdown Shop

Cowboys – Falcons (43-3) : Festival offensif, et victoire autoritaire pour Dak Prescott et Dallas

Une humiliation pour Matt Ryan, contre des Cowboys de gala.

Dallas Cowboys (7-2) – Atlanta Falcons (4-5) : 43-3

Après une performance médiocre contre les Broncos, les Cowboys avaient à cœur de se reprendre devant le public Texans. C’est chose faite avec une victoire convaincante contre des Falcons méritants mais limités, en attaque mais surtout en défense.

Deux hommes ont porté Dallas offensivement : Dak Prescott (24/31, 296 yards, 2 TD, 2 TD au sol) et Ceedee Lamb (94 yards, 2 TD). La connexion entre les deux joueurs semble naturelle, et la défense d’Atlanta n’a pas trouvé les solutions pour empêcher les hommes de Mike McCarthy de développer un jeu efficace et spectaculaire.

Dès la mi-temps, le match est plié, avec 33 points d’avance pour Dallas.

Dépassé techniquement mais aussi physiquement, Atlanta a tenté de tenir sur des individualités comme Kyle Pitts (60 yards), sans succès. Matt Ryan a même fini le match sur le banc. C’est un succès encourageant pour les Cowboys qui dominent plus que jamais la NFC Est, alors qu’Atlanta perd un peu de terrain dans la course à la Wild Card.

Ceedee Lamb n’a pas de temps à perdre

Dès le début de la première mi-temps, la domination physique des Cowboys est évidente. S’appuyant principalement sur les airs (219 yards dans le premier acte sur un total de 265), Dak Prescott et ses coéquipiers ont marqué un touchdown sur quatre des cinq drives de la première mi-temps. Ceedee Lamb ouvre le score avant de parachever la démonstration en fin de première mi-temps (28-3).

Entre temps Dallas marque deux autres touchdowns, par Ezekiel Elliott (56 yards, 2 TD) discret mais imposant en zone rouge. Atlanta se contente d’un field goal, et l’échec est cuisant pour les Falcons tactiquement. Matt Ryan (9/21, 117 yards, 2 INT) semble toujours aussi limité, et l’attaque de course ne dépend que d’un Cordarelle Patterson bien seul.

Cerise sur le gâteau, l’équipe spéciale marque sur un punt bloqué à 37 secondes de la fin des 30 premières minutes (36-3). Echec et mat, le vainqueur de la rencontre est déjà connu.

Une lente agonie

Entre une équipe d’Atlanta trop faible et une équipe de Dallas qui a le match en main, le troisième quart ressemble plus à un voyage au bout de l’ennui qu’a un match de football. C’est la maladresse qui domine, avec deux interceptions pour Matt Ryan, dont une de Trevon Diggs, et un fumble pour « Zeke » Elliott.

Même au ralenti, l’attaque des Cowboys va trop vite pour Atlanta et c’est Dak Prescott qui conclut au sol à 1 minute de la fin du troisième quart (43-3). Dallas insiste plus au sol dans la seconde mi-temps, ce qui donne à Tony Pollard l’occasion de briller et de manger l’horloge.

Atlanta tente de sauver l’honneur, avec Josh Rosen (1/6, 14 yards, 1 INT) en quarterback. Pari perdu, puisque la première passe de l’ancien Cardinal est interceptée. Fin du match, et humiliation pour Atlanta.

Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires